Le début des troubles

Aller en bas

Le début des troubles

Message par Jackal le Mar 9 Sep 2008 - 15:59

Tout autour de la capitale de Diandom; s'étend des paysages enchanteurs à perte de vue. Les champs semble se confondre avec la nature, dans cette partie de diandom; le calme de l'environnement semble appaiser les esprit les plus tourmentés. Ce décor féerique en a conduit plus d'un a tout quitter pour s'occuper de la terre, la vigne, les champs d'oliviers, les figuiers; ou de tout autre bienfait accordé par la terre.

C'est ce cadre qu'un homme en particulier avait choisi pour finir ses vieux jours, loin des soucis de la capitale. Mais la force du destin ne permet pas au mortels d'échapper à leur passé, ni à leur jugement d'ailleur. Or precisement cet homme avait rendez vous avec son destin aujourd'hui, même s'il ne le savait pas encore. Tout en arrosant amoureusement le potager, qui sentais les arômates; un doux parfum qui ne cessait de changer au cours de la journée; les pierres chauffaient tranquillement au soleil; au loin on entendait le bruit des cigales qui chantaient et aussi celui d'un ruisseau coulant traquillement à travers les champs. Nul être ne remarqua qu'une sombre silhouete avait pénétré le domaine; et s'était glissé derriere le maitre de la maison; et pourtant c'est ce qui arriva:


Grachus, quel plaisir de te revoir après toute ces années, mon vieil ami. Tout en parlant l'étranger s'était assis a coté de la table du jardin
Allons, je t'en prie assied toi et parlons un peu.

le dénommé Grachus cachait mal sa suprise devant cet visite innattendu; mais a dire vrai ce que l'on voyait dans l'oeil de grachus, plus que la suprise, s'était la peur. Oui une peur immense gagnait peu à peu chaque partis de son corp; au final il ne put qu'articuler faiblement un petit:

_ Ja, Jackal ?

_ Ai je changer au point que tu ne me recoinnaisse pas?

_ Pourquoi es tu ici, je n'ai rien fais contre l'empereur ou contre toi !

_ Quelle agréssivité; je fais finir par croire que je suis indésirable dans ta maison. Je ne te veux aucun mal; je veux juste te parler, assied toi donc.


Grachus ne savait que faire; il avait l'impression d'être condamné, tout cela ne lui disait rien de bon, il refléchissait. Comment agir ? Comme s'il avait lu dans ses pensé Jakal l'invita d'un geste de la main a le rejoindre a table en lui disant d'une voix tranquille:

Attetion Grachus, tu deviens offençant.

le rejoignant un peu contre sa volonté; Grachus observa un moment Jackal. Ce dernier avait pris une pomme dans la corbeille posé sur la table; et il commença à la couper d'une manière très étrange: a peine faisait t'il glisser son doigt sur la que celle ci était couper net. Imaginant un instant que sa tête serait la prochaine "pomme" de l'assassin le plus dément qu'il soit, Grachus brisa le silence.

_ Qu'est ce qui t'amène chez moi ?

_ L'empereur veut m'envoyer en mission; mais avant cela je voulais te voir.

_ Ah bon, et pourquoi

_ Tu as mentis tout à l'heure; je sais que tu as envoyé des assassins après moi et l'empereur. Ne t'inquiétes surtout pas si tu n'as plus de leur nouvelles, je m'en suis occupé avant de venir te voir. Ce que je ne comprend c'est comment un homme aussi brillant que toi à pus faire une telle erreur. Serait ce le souvenir de ton fils que j'ai tué qui te hantes à ce point ?

_ TU N'EST PAS UN ANGE, MAIS BIEN UN DEMON. TU VAS MOURIR !!!

_C'est moi qui menace ici.


Grachus étais hors de lui et il claqua des doigts a la simple mention de son fils; une affaire épouvantable dont Jackal avait été le seul responsable. Jackal sentis un picotement venus de ses marques: un danger apparaissait. D'un geste, il renversa la table et se retourna; sa lame de vent accompagnait son bras qui balaya l'espace en un grand geste net et précis. Un mince filet de sang jaillis de nulle part eclabousa le visage ravis de Jackal. Un homme apparaissait peu a peu a l'endroit ou Jackal avait frappé il avait une une blessure au coup mais qui saignait abondammant. Sa dernière heure approchait et il se demandait comment l'homme l'avait repéré et surtout avec coup il l'avait coupait; il se rappella de sa famille,et de hélene; ah Hélene sa merveilleuse fiancée qui detestait qu'il rentre en retard pour le diner, pauvre hélene, "Je suis désolé mais je crois que je ne pourrais pas rentré ce soir" se dit il; et puis plus rien il était mort. Jackal referma ses yeux, on aurait dit qu'il dormait; Puis il se tourna vers grachus .

_ Je me fous de tes petits complots, se qui m'interresse c'est que tu as envoyé des assassins et des espions dans les autres pays à l'inssu de tous; et vous tu cela me seras très utile pour mon projet.

_ Et pourrais je savoir quelle est ce projet?


Jackal se pencha vers le vieil homme et lui expliqua tout bas ce qu'il comptait faire. Quand il eut finit Grachus considera l'homme qui se trouvait devant lui comme un démonsombre et cruel. Il recula horrifié et lui hurla:

_ JAMAIS JE NE TE LAISSERAI FAIRE CA, SALE MONSTRE; JE PREFERAIS MOURIR PLUTOT QUE DE T'AIDER !!!

_ Tant mieux, parce que pour m'aider j'ai besoin que tu meures.


Jackal poussa le viellard jusqu'a une grande cuve de vin; et une fois qu'il fus bien trempé il lui coupa la tête et mis le feu au corps. Jackal fis de même avec les quelques esclaves de Grachus; et après avoir mis le feu au corp et incendié la maison. il S'en alla tranquillement ne laissant que sur le mur de l'étable qu'un simple signe écris au sang, un immense COEUR . Et il s'en alla tranquillement vers le royaume des coeurs
avatar
Jackal
Sept de Carreau
Sept de Carreau

Masculin
Nombre de messages : 156
Age : 28
Localisation : entre les ténèbres et les profondeurs de ton être
Date d'inscription : 05/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum