La Réunion (Pv Atout)

Aller en bas

La Réunion (Pv Atout)

Message par Zoveda le Jeu 22 Jan 2009 - 3:33

Zoveda était là devant un édifice, un édifice magistral. Construit de marbre bleu, l’édifice était solide. Elle avait été certainement faite, il y a plus d’une centaine de siècle. L’argent, l’améthyste et l’or dont étaient les portes pouvaient être retrouver dans la grande salle à manger, sur la table et la vaissellerie. En fait c’était ce que voyait l’excuse de l’extérieur, mais ce monument n’était pas que cela, car, en fait, le bâtiment renferme de la magie incroyable. Elle prend la texture, la couleur dont les gens veulent quels soient.

Il entra et sonna une cloche. Une cloche comme celle des églises, mais cette fois ci elle était plus grosse. Une cloche que tous les gens pourraient entendre à des centaines de milliers de kilomètres à la ronde. Comme le reste de l'édifice, la cloche était magique. Elle ne pouvait se faire entendre que par les atouts. Le son de la cloche était grandiose et appelait chaque atout au bâtiment … et puis merde, disons le palais des atouts, car qui d’autres auraient à faire là. Zoveda alla s'assoir sur la seule chaise, où nous ne pouvions pas voir de chiffre vis à vis. La table avait gravé en elle les numéros de 0 à 21 indiquant les endroits, où les atouts devaient s’asseoir.

Zoveda seul pour l’instant, il regarda la porte qui était vis à vis sa chaise en attente du prochain arrivé qui n’allait pas tarder.

(Alors j'aimerais que tout le monde décrive à quoi le palais ressemble lorsqu’ils le voient.)
avatar
Zoveda
L'Excuse
L'Excuse

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 26
Localisation : Là ou je me trouve
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Réunion (Pv Atout)

Message par Cherry le Ven 23 Jan 2009 - 20:29

[Quelques temps après « L’horloge de la fin du monde »]

Un vent aux arômes sucrés inonda la pièce tandis qu’une pluie de pétales rosés apparut et chuta à l’endroit qui lui était prescrit. Les fleurs se compressèrent pour former une forme humaine et disparurent dans un éclair couleur bonbon. Deux yeux marrons se relevèrent, un instant ombrés par de longs cils, et couvrirent de leur regard leur environnement. La cinquième lame découvrit ses dents en un doux sourire. Autours de lui, des voix retentissaient et d’autres atouts sortaient de leurs territoires respectifs pour rejoindre la réunion invoquée par leur chef, l’Excuse. Machinalement, les doigts de l’arcane caressèrent le petit V encastré devant son siège, sur l’immense table pliante qui servait à les accueillir – une table ronde, évidemment – qui était d’un vert criard, en plastique de mauvaise qualité. Leurs chaises semblaient être faites sur le même modèle et étaient incroyablement inconfortables. Cheryri haïssait ces séances de blabla qui se terminaient – ou commençaient – tous invariablement par un discours de l’arcane sans nombre.

Mais aujourd’hui, ce serait probablement différent. Le silence augmenta tranquillement son volume jusqu’à complètement couvrir la clameur des impatients convoqués. Oui, aujourd’hui serait différent. On attendit quelques secondes sans faire un son. Cherry versa de la liqueur rouge dans un verre en mousse de polystyrène, tout deux venant juste d’apparaître devant lui. Un Atout s’éclairci brièvement la gorge, augmentant ainsi d’une demi-tonne le malaise qui pesait dans la pièce. Quelques regards se tournèrent vers Zoveda, certains autres vers Cherry. Ce dernier avait profité de l’immobilité générale pour se lever, son verre à la main, et parcourir la pièce, à la manière dont on visite un muséum ou une exposition. Son visage se crispa brusquement dans une expression de profond dégoût, enlevant à ses traits toute beauté qu’il eut pu avoir. Ses pieds pivotèrent et Cherry se retrouva nez à nez avec le siège vide la Huitième Arcane. Il posa son verre, saisit le banc et, tout en calculant étroitement ses gestes, le jeta à l’extérieur par la fenêtre béante. On entendit un bruit de métal broyé lorsque l’objet s’écrasa sur le sol. Face à la lucarne, le Pape posa ses paumes contre la chambranle. La voix extrêmement posée, quoique plus aiguë qu’à l’habitude, il demanda :

« Comment avez-vous l’audace de nous convoquer après ça? »

Un bond plus tard, la Cinquième Lame était sur son chef. Il n’y resta pas longtemps. Pas que Zoveda eut à se défendre, ses sous-fifres s’en occupaient très bien. Encadré pas d’innombrables paires de bras, la frêle carrure de Cherry ne pouvait rien rétorquer. On n’osait toutefois pas lui faire de mal, connaissant son tempérament et ses pouvoirs.

L’Atout de la maîtrise perdait-il son contrôle légendaire? L’un des êtres les plus flegmatiques de Decenta Emdor avait-il à l’instant plongé sur un dieu dans le but de lui faire du mal?

« Assassiner la Justice, on ne trouve pas plus malin. Assassiner celle devine les vices et qui trouve les coupables, vraiment, je vous lève mon chapeau! »

Un murmure de protestation parcouru les rangs des opposants aux Jokers : leur maître parlait toujours très peu, mais il devrait réagir cette fois, Cherry dépassait sans aucun doute les bornes. Dans lui seul Sait quel but d’ailleurs…

Il réussit à se dégager et recula jusqu’au fond de la salle, affrontant la moitié de son peuple du regard, l’autre moitié étant restée assise à table, complètement désintéressée par la situation. Cherry brandit sa main fermé vers son visage, pointant son œil avec éloquence. Un demi raton-laveur. Une ecchymose de la circonférence d’une orange encerclait sa paupière gauche.

« Et ça, hein! Vous avez l’habitude de voir des Atouts blessés?! Vous croyez que c’est normal que l’une d’entre nous meurt et qu’on puisse soudainement s’estropier sans problème! »

Un demi raton-laveur regarda sans comprendre une douzaine de personne avancer vers lui. Une voix chaude lui souffla à l'oreille:

"Tu délires Cherry."

Les yeux écarquillés de terreur, le Pape s'effondra dans les bras du Diable.
avatar
Cherry
Le Pape
Le Pape

Masculin
Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Réunion (Pv Atout)

Message par Häntel et Gresel le Sam 24 Jan 2009 - 17:11

Parmi toutes les manifestations des nombreux Atouts, il y eut une lumière. Une petite étoile provenant du néant, fixe dans l'atmosphère ambiante. La lumière grossit, prit de l'importance, tout en perdant son intensité. Finalement la forme d'un homme, de forte carrure, se dessina. La lumière se dissipa et Häntel finit de se matérialiser, imposant sa puissance, irradiant de force, d'une force calme, froide.
Il remonta ses lunettes d'un geste tout à fait naturel. Il leva sa main droite, et regarda sa paume, comme étonné, s'il pouvait avoir l'air étonné.
Il regarda autour de lui, et le regard froid, glacial, de l'être assis plus loin dans la pièce lui fit comprendre. Pas d'arme ici. Il observa autour de lui, les autres Atouts. Ils étaient très variés. Tant Purs que Métissés, certains avaient l'air très anciens, et d'autres jeunes. Une équipe disparate, mais se complétant sur tout les points.
Néanmoins... Il manquait quelqu'un.

"YAAAAAA !!!"

Häntel tendit les bras et réceptionna Gresel, tombée d'on ne sait où.

"Il va falloir que je revois la téléportation..."

Certains disent avoir vu perler une énorme goutte sur le front d'Häntel.
Les autres Atouts prenant place sur les chaises leur étant réservées, ils les imitèrent.
Les chaises gravées XVIII et XIX ont retrouvé des propriétaires. La chaise de la Lune portait néanmoins une autre odeur, plus ancienne. D'où la gêne de Gresel de s'y asseoir.
Ils prirent alors le temps de regarder les lieux.
Derrière ses verres sombres, ses yeux scrutaient l'espace environnant. Le plafond de type gothique reflétait les faibles lueurs parvenant à percer dans cet endroit, dans un jeu de lumières remarquable, donnant l'impression que l'ensemble de la bâtisse se trouvait dans un coucher de soleil permanent. Les grandes fenêtres n'étaient pas orientées dans de bonnes directions, aucune lumière n'y pénétrait. La table autour de laquelle ils étaient tous assis était d'un goût plus que douteux, faisant plus office de salissures que de décorations. Les chaises, elles, différaient selon les personnes.
Une chose était certaine : elles étaient faites pour mettre leurs occupants mal à l'aise. Tout ce que l'on pouvait détester se retrouvait dans les motifs du bois, ou d'autres matériaux. Pourtant les numéros forçaient les utilisateurs à s'asseoir dans leur siège, et pas un autre... Un moyen indécent pour forcer les occupants à vite terminer les débats, pour quitter l'endroit au plus vite, semblerait-il.
La salle était haute de plafond, l'air était moite, et froid. Sans soleil, sans chaleur corporelle, il fallait s'y attendre. Au-dehors on ne voyait rien qu'un ciel infini.

Grand silence. Est-ce toujours comme cela chez les Atouts ? Gresel commençait à piquer du nez. La pauvre n'était pas habituée à ce genre de réunions où la patience règne en maître. Le seul mouvement vint du Pape, qui se servit à boire et visita le lieu.
Ce fut le seul à prendre la parole, à agir. Personne ne bougeait. Personne n'osait parler en présence de... du 0.
Sa seule présence faisait une atmosphère lourde, pesante dans la salle, pour peu qu'on y prête attention.
Les choses dégénérèrent quand le Pape piqua une crise. Le banc vola, une lame aussi. Il en fallait plus pour dérider Häntel.
Gresel elle ne savait plus où se mettre. Elle regardait hébétée la scène se dérouler, yeux et bouche grands ouverts.

Un Atout ? Assassiné ? Plus spécifiquement la Justice ? Pourquoi ? A-t-on voulu faire passer un message aux Atouts ?
Plus que cela... Pourquoi une odeur persistait sur le siège de Gresel ? Une autre Lune existait avant. Mais pourquoi n'était-elle plus là ? Assassinée, elle aussi ?
Tout cela paraissait très complexe, pour de simples nouveaux.
avatar
Häntel et Gresel

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 04/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Réunion (Pv Atout)

Message par Le Pendu le Mer 4 Mar 2009 - 19:31

Interrompue plus vite qu'elle n'avait commencée, l'explosion de Cherry ne fit que repousser le silence, sans le briser. Les Atouts s'enfoncèrent de nouveau dans un mutisme gêné : réagir aurait été admettre que tout était vrai. Que les dires de Celui qui Sait n'avaient rien d'un "délire" si commode, que le Pape n'avait, une fois de plus, rien fait d'autre que de révéler ce que tous auraient déjà dû savoir.
Que la Justice n'était plus qu'un souvenir. Un souvenir que le temps effaçait déjà, le mettant hors de portée même de l'arcane sans nombre …

Il était toutefois trop tard, trop tard pour l'immobilité. Un Atout était tombé, un autre s'était déjà mis en mouvement.
Un à un, chacun en entraînant un autre, tous se verront forcés d'accepter la nouvelle. Trop tard pour enrayer le mécanisme si bien huilé. Trop tard pour sauver les Atouts de leur propre peur ... à moins de les livrer à bien pire.


Prenant appui sur ce qui était bien pour elle une hideuse table de plastique vert, une seconde Lame s'éleva.
Deuxième Arcane à avoir appris la fin tragique de la Justice (nonobstant la principale intéressée), avant même ce simulacre de réunion, elle avait sans doute eu le temps, depuis la terrible hystérie qui l'avait secouée à la macabre annonce, de se reprendre. Le temps … un concept tout relatif, en Huen. Le temps n'existe que si on le prend. Une unique seconde peut s'étirer en une éternité d'agonie …
À présent, son flegme naturel avait repris le dessus, et son masque se faisait de nouveau impénétrable.
Pourtant, habitude depuis longtemps réprimée, exhumée d'un passé lointain où Trèfle était encore l'Atout, son majeur pianotait rythmiquement sur la table -un signe, pour ceux qui connaissaient la parfaite maîtrise de soi de l'Arcane de l'Impuissance, amplement révélateur …
Le Pendu, le calme Atout de la Suspicion, paniquait.
Du moins, tel était le message que son corps envoyait aux Immortels les plus perspicaces.


Le raclement de son sobre tabouret de métal putatif sur le sol de pierre attira sur l'orateur les regards alentours, que le Pendu parcourut du sien.
Dans le vaste palais de pierres mal assorties, imitation grotesque du château d'un Roi de Cœur depuis longtemps défunt, certains, reculant leur siège de bois peint, s'éloignèrent dans une hâte furtive de l'audacieux, laissant sur leur passage d'infimes écailles criardes. D'autres, plus discrets dans leurs emballements, laissèrent en place leur fauteuil de cuir déchiqueté. Certains montraient par moult signes leur angoisse croissante depuis leurs chaises de verre ébréché ; certains encourageaient en silence leur collègue d'un signe de tête imperceptible, mais suffisant pour faire osciller l'improbable matière organique les soutenant. L'Excuse était le moins expressif de tous. Le Pendu relevait les réactions de chacun, regrettant de n'avoir pas apporté autant d'attention à ses alliés qu'aux mortels.
Son aptitude à jauger rapidement les valeurs des Cartes, en effet, était maintenant une question de vie ou de mort.

De nouveaux visages occupaient les places vacantes de la Lune et du Soleil.
Des Cartes mortes récemment ; des Atouts pourtant bien plus vifs que l'antique Justice. Une donne intéressante, vraiment. Des moutons parmi les loups, infiniment plus malléables que ces derniers. Le Pendu se promit de les sonder plus en détail dans un proche avenir.
S'ils n'étaient sans doute pas impliqués dans la "disparition", ils se révéleraient néanmoins précieux pour l'élucider …
Toutefois, la Lune n'était-elle pas déjà représentée au sein des Immortels en la personne d'Aska ?... Grande fille à la chevelure trop blanche pour son âge, dont le zèle face aux erratiques décisions de l'Excuse soulignait d'autant plus son absence présente ?...
Zoveda aurait-il créé les Atouts en plusieurs exemplaires pour compenser les pertes qui s'annonçaient ? Ou bien … l'évènement se serait-il déjà reproduit ?
Le Pendu parvint à rester de marbre. C'est le premier pas vers la connaissance qui coûte, pas le deuxième …
Une donne intéressante, vraiment.


Il avait assisté à la création du palais des Atouts. Dans ses yeux s'était reflété le spectacle fascinant et grandiose d'un édifice entier sortant de terre, par la simple volonté de Zoveda. Il n'avait pas été construit manuellement : fait de la substance même de Multei, emplie du flot de magie pure endémique à ce monde, c'était la concrétisation physique des fantasmes mortels de juste autorité, de magnificence splendide, de majesté. Par la grâce d'un non-dieu, le Centre ne fut dès lors plus seul à abriter le plus merveilleux des palais.
Le Pendu était parti avant la fin du miracle. Il s'ennuyait déjà.
Qu'avait été la bâtisse lors de sa création ? Il l'avait oublié. Depuis des éons il voyait le château comme rien de plus … qu'une agaçante salle de réunion. Le point de réunion de puissances qui eurent l'audace de vouloir libérer les mortels de leur asservissement inconscient. Huen n'est pas pavé de bonnes intentions : toutes durent être prélevées pour bâtir ce château aux plans impeccables mais à la décoration douteuse, décousue, anarchique, et, finalement, en ruine.
Le palais était à ses yeux un musée pétrifié, une titanesque accumulation de roches mal taillées, assemblées sans considérations de couleur ou d'aspect. Les tentures aux teintes criardes ou passées recouvrant les parois, représentant de façon symbolique des Atouts dans l'exercice de leurs fonctions, n'étaient pas reprisées dans les bonnes couleurs.
Des cloisons surnuméraires de bois ou de plastique se rajoutaient ça et là sur le magma de roc, entre les innommables vitraux donnant sur la vacuité d'un ciel infini.

Une divine caricature du château royal de Thear, tel qu'il le fut, et tel qu'il le sera, où, comme chez les Cœurs, les Atouts agissent chacun pour leurs propres desseins, essayant d'acquérir les faveurs du plus grand, visant "le bonheur du plus grand nombre" … ou peut-être bien que non.

Chacun des sièges avait sa propre forme de beauté, étrange et grotesque ou claire et épurée, moderne ou ancienne, classique ou baroque. Mais à eux tous, ils ne formaient qu'une discordante cacophonie visuelle.
Ainsi étaient les Atouts.
Et à présent l'un d'eux était tombé …

Le palais évoquait un cénotaphe, ou peut-être un tombeau, hanté par les échos des résolutions prises, et par les fantômes de Cartes défaussées.


Le Pendu ferma péniblement les yeux et commença. Nul besoin de réclamer le silence : il l'avait. Tous buvaient ses paroles avant même son premier mot.

"Il y a moins d'une semaine -le temps est difficile à décompter d'ici, vous le savez-, la Justice est morte."

La voix du Pendu avait perdu toute l'amertume et la causticité qu'elle avait possédée ; ce n'était plus que l'ombre d'elle-même, aux intonations si douces que seule l'exceptionnelle acoustique de la pièce permettait aux moins proches de l'entendre.

"Elle ne s'est pas régénérée ; son cadavre repose toujours au lieu où elle tomba."

Quelles funérailles pour un Atout ? Les rituels ont déjà été accomplis, la seconde disparition de la Lame ne fait que confirmer une vérité officielle sans rien d'inédit.

"D'après les blessures, elle fut victime d'une attaque à l'arme blanche d'une férocité inouïe. Seul son visage fut épargné, ce qui permit son identification."

Quelques Atouts grimacèrent à ces détails morbides, mais la pression était trop forte pour que quiconque ose interrompre le débit solennel du Pendu. Après la crise de nerfs de Cherry, cet exposé méthodique avait quelque chose de plus glaçant que le silence qui précédait.

"Le corps fut découvert par Cheryri -plus connu sous le pseudonyme "Cherry"- dans une mine désaffectée du domaine Cœur de Perceroc. Le choc l'empêcha d'apporter son témoignage à Zoveda jusqu'à aujourd'hui. Il ne se confia qu'à des amis de confiance, qui firent circuler la sinistre nouvelle dans tout le Royaume des Défunts."

Des regards respectueux se détournèrent de l'auditeur pour se poser sur le corps tremblotant de l'infortuné. Ceci expliquait cela …
D'autres, au contraire, s'appesantirent sur le Pendu …
Un soupir profond.

"La disparition de la Justice est une tragédie véritable, non seulement pour l'ineffaçable perte humaine qu'elle représente, mais aussi pour ce qu'elle représente. Un Atout est mort. Un autre s'est blessé. Dès lors, l'explication la plus rationnelle, la plus cohérente pour expliquer ces deux faits, est que quelque chose, ou quelqu'un, a le pouvoir de nous rendre vulnérables."

Inutile d'aller jusqu'au bout de l'hypothèse, inutile de laisser se déchaîner la panique.

Le silence agonise pendant une interminable seconde, puis explose sous la pression trop forte de cette vingtaine d'âmes angoissées. Des murmures frénétiques volent à travers la cathédrale comme des pigeons affolés, crescendo. Mais avant que le chaos ne s'installe, le Doute joue sa dernière carte. L'ultime.

"Zoveda ! Vous êtes notre maître à tous, vous nous avez tous sauvés du néant. Mais à présent, quelqu'un s'en prend à vos enfants. Que devons-nous faire ?"

Le Pendu a relevé le visage, où perle une larme factice. Le bruit se suspend, un instant, comme le silence avant lui. L'Excuse va parler. L'adversaire de la tyrannie des Jokers est pris à parti. Tout se tait. L'Excuse va parler.

"Que devons-nous faire ?..."

Le regard suppliant du Pendu croise celui, glacial, de la plus hermétique des Arcanes.
L'Excuse va parler.


Et peut-être lâchera-t-elle quelque donnée utile.
Réussira-t-elle à rendre le calme à l'assemblée ? Prendra-t-elle les bonnes décisions ? Ou un autre leader manifestera-t-il l'audace de tenter la révolte ?
On peut en apprendre plus dans une journée à vif qu'en des millénaires de cohabitation morose.
Le Pendu se tait, et écoute avec une indolente attention.

À quelque chose, malheur est bon.
avatar
Le Pendu
Le Pendu
Le Pendu

Masculin
Nombre de messages : 29
Localisation : ailleurs, mais jamais très loin.
Date d'inscription : 28/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Réunion (Pv Atout)

Message par Zoveda le Ven 13 Mar 2009 - 1:15

Tout se déroulait très rapidement. En quelques secondes Cherry s’était assis sur Zoveda, les autres arcanes s’étaient empressés à le déloger de ce perchoir et le silence suivit d’un discours qui ne fit qu’amplifier cette pause de son.

Cependant Machtia, alias Le pendu, avait donné à l’Excuse aux buveurs de mots qui avaient savouré son discours. Le Pendu avait bien joué son jeu, il laissa l’arcane sans nombre avec l’intérêt de tous ses enfants. Il savait qu’en le laissant sur ses mots précis l’Excuse se devait de parler.

L’Excuse allait parler…

« - Ne pensez pas que je n’ai pas connaissance de ce malheur et je partage ses souffrances. En fait, j’ai ressentit tout ce qu’il à ressentit et je pourrais encore vous décrire cette sensation, sauf s’il y a objection... »

Le silence de la salle interpellait l'Excuse d'une manière assez pesante.

«- Il y a quatre jours environ, oui quatre jours, la justice est morte, dans un continent aride. Je sens encore le sable de Thear touchant sa peau. Je sentit un sentiment de surprise, exactement au même moment, il se fit transpercer de plusieurs lames ou d’une seule lame dont le propriétaire détient une rapidité incroyable. Que je n’ai encore jamais perçu chez une carte commune … »

« - … Je suis même certain que ce n’est pas un atout ordinaire, car, vous le savez tous très bien, possédait comme les araignées l’aptitude à sentir le danger (HS : Comme Spiderman). »


L’Excuse s’arrêta un brin d’hésitation sur le nouveau sujet qui le perturbait, allait-il leur en parler ou allait-il laisser ces mots de côté. Non! Ses enfants devaient savoir.

« - Pour ceux ne sortant pas trop souvent, il y a peut de temps les Métissés ont débutés une guerre contre les Piques. Je tien à vous dire que j'y étais et que je n'y étais pas pour rien. Je me suis sentie interpeller après être passé chez les Jokers.»

Un chahut commença à se faire entendre, certainement en raison de la découverte des liens entre les Jokers et leur chef, qui pourtant les détestait.

« - Taisez-vous! »

Le silence qu'il y avait eut précédemment revint par la parole de L’Excuse. De plus avec ces mots qui indiquaient une certaine colère le domaine eut une réaction bizarre les couleurs de touts les murs et des meubles changèrent rapidement, comme si elles passaient par toutes les décorations que voyaient les autres Atouts.

« - Le quartier général des Jokers, oui je l’ai trouvé. La première fois l’accueil laissait à désirer. Cependant aujourd’hui n’est pas la journée où je vous raconterais tout cela. Nous sommes ici pour parler, avant tout, de la Justice.

Parmi les cartes hors d’ordinaire, il se trouve que les Jokers et nous même sommes les seuls êtres pouvant tuer un atout de l’envergure de la Justice. C’était l’un des atouts le plus impliqué dans ses tâches régulières. Il était aussi une personne a qui grand nombre d’entre vous avaient déjà parlé et que vous considériez comme votre frère de sang.

Il est temps que nous Atouts faisons quelques choses, mais quoi, me demanderiez-vous ? Je vous répondrais que le temps est arrivé. Nous Atouts devrons désormais voyager principalement en pair ou en groupe. Si vous êtes seul vous… (ainsi suivirent quelques autres renseignements ou règles pour les Atouts).

Sur ce point, je pense que nous devrions chercher le coupable ceci est évident. Alors que proposé vous… »


Le ton de l’Excuse baissa comme s’il avait pensé à quelque chose, il devait penser à quelque chose …
avatar
Zoveda
L'Excuse
L'Excuse

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 26
Localisation : Là ou je me trouve
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Réunion (Pv Atout)

Message par Wolfgang le Mar 9 Juin 2009 - 4:13

Le Monde pianotait sur la table. Pas qu’il n’était pas intéressé par la situation, mais les choses devenaient trop futiles à son goût. La mort de La Justice était bien dommage, seulement, il fallait passer par dessus. Le plus dur était de voir que les Atouts étaient devenus la cible de quelqu’un. Wolfgang savait qu’il pourrait être le prochain. Comme tous les autres autours de cette table.

L’enfant, car il était considéré comme tel, se replaça sur son siège. À son arrivée, il avait surpris quelques rires cachés lorsqu’il était arrivé avec son bottin téléphonique de Pesda. Oui, il était petit. Oui, il était un enfant physiquement, mais il avait le même âge que plusieurs dans la salle. Le mieux qu’il puisse faire était de les ignorer. C’est ce qu’il fit.

En écoutant l’Excuse, le vint-et-unième Atout avait ressentit les sentiments que son chef décrivait. Par son numéro, Wolfgang était assis à sa droite. Il ne voyait pas très bien la place vide de la Justice. Il ressentait un vide dans la salle. Cette présence si familière malgré tout lui manquait, mais il aimait mieux que ce soit cette femme que lui.

Le Monde regarda le Papa. Cet homme insipide, se croyant pour un Joker alors qu’il avait le charme d’un escargot. Un était l’inverse de l’autre. Wolfgang ne comprenait pas pourquoi Zoveda l’avait choisi, lui cet être misérable, pour incarner la connaissance. La vingt-et-unième lame aurait mieux incarner le rôle de Cherry.

L’enfant, frappa sur la table de plastique produisant un bruit mat. Il recula sa chaise pour pouvoir monter plus aisément dessus. Encore une fois, et malgré la situation grave, l’Atout vit quelques sourires. Il regarda L’Excuse pour être sûr de pouvoir parler.

- Je considère la disparition de la Justice comme une grande perte. Chacun de nous doit passer outre cette mort. Le combat n’est pas fini. Et...

Le Monde regarda en direction de Cherry.

- Et... je suis fort déçu de voir qu’il y est des Atouts qui soupçonnent celui qui nous considèrent comme ces fils. Et celui qui me déçoit le plus c’est toi Cherry, dit-il avec le plus de haine dans la voix. Je suis d’accord avec l’Excuse, ça peut être n’importe qui. Un Joker, lui-même ou n’importe quel autre Atout peut avoir commis ce terrible crime.
Je propose que l’on choisissent les personnes les plus aptes à mener une enquête. Il faut utiliser tous les moyens possibles. Voir même les pouvoirs qui nous sont propres.
Je crois aussi, que toutes personnes suspects n’aient pas le droit de participer aux investigations... ou toutes personnes directement liées à la découvertes du corps.


Wolfgang savait qu’ainsi, le Pape n’aurait pas le droit d’influencer les recherches. Selon le Monde, toutes raisons étaient bonnes pour l’éloigné. Il se rassit pour signaler la fin de son discourt.
avatar
Wolfgang
Le Monde
Le Monde

Féminin
Nombre de messages : 195
Age : 27
Date d'inscription : 06/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Réunion (Pv Atout)

Message par Le Pendu le Jeu 11 Juin 2009 - 18:57

Le Pendu, provisoirement repu de nouveauté, s'accorda gracieusement une seconde de battement, à fins d'analyse.
Il ressortait, ainsi, de l'intervention du second "petit", que l'Excuse n'était à court, décidemment, ni de charisme, ni de suppôts. Et quels suppôts, si parmi eux figurait le Monde, la juvénile, mais si mature, Arcane de la Sagesse et de la Totalité. Une forte influence sur les mortels, avec laquelle Machtia avait du apprendre à compter dans ses jeux ; et le cynisme et l'égocentrisme conférés par l'éternité.
Ajoutons à cela que les grandes lignes de son comportement, cernées par le Doute, était si répandues parmi les Cartes qu'en l'absence de faits plus précis, elles ne lui apprenaient rien sur un Atout aussi pragmatique que lui-même ; et comprenez que, d'une façon fort logique, l'Arcane gouvernant l'ouverture vers les autres constituerait un opposant de taille à l'Arcane de l'introspection s'ils devaient un jour s'affronter -difficile de prédire si le Cosmos aura raison du Choix, ou l'inverse.
Quoiqu'il en soit, cet affrontement n'avait de toutes façons pas lieu d'être au sens physique du terme, en ces temps de péril où tous les anges de la mort devraient s'unir contre la leur personnifiée -Machtia Tepētōntli ne prendrait jamais le risque de tuer un Immortel, n'est-ce pas ?
Pour le moment, le petit serait un allié précieux, et la hiérarchie abyssale se maintiendrait ; mais jusqu'à quand, voila bien ce qui animait présentement les engrenages mentaux du Pendu d'un ersatz de vie nouvelle. Quelle horloge pouvait bien mesurer la durée nécessaire au … changement ?...

Une seconde exactement, et le Pendu se releva, reprit la parole avec une phonation morne.
Le petit serait un allié précieux, mais …

"Je remercie Wolfgang de ses incitations à surpasser ce tragique évènement. Nous sommes tous bouleversés, mais il importe au plus haut point de ne pas se laisser anéantir par lui, et de reprendre courageusement le flambeau de la Justice, par sa vengeance. Le deuil viendra plus tard. Wolfgang, merci de ton apaisement, merci de ta lucidité, nous en avions grand besoin …"

Le Pendu atténua encore ses intonations déjà faibles pour murmurer :
"… surtout moi …"
Puis, déjà oubliant ces deux mots, il reprit sa calme assurance et parla.

"Il est vrai que … l'assassin pourrait être n'importe qui. Même vous. Même moi. Nous ne devons écarter aucune piste. Aussi …"

Sans crier pour autant, l'Atout de l'Affliction haussa sensiblement la voix.

"De quel droit pouvons-nous décider de l'innocence d'une élite seule responsable de l'enquête ?"


Quelques minutes plus tôt, cette interrogation frontale aurait soulevé comme une houle, sur la mer des visages impavides ou décomposés des Atouts. Mais à présent, après l'éclat de l'Excuse et les discours posés des Atouts anagrammes, l'assemblée se taisait. Le raz-de-marée de panique avait été efficacement endigué, et à présent les Passeurs d'âmes suivaient les argumentations comme il convenait -comme si leur vie, ou leur non-vie, en dépendait.


Le discours de l'orateur reprit sa hauteur d'origine, mais gagna par là même en débit.

"Nous n'avons pas plus d'indices de l'innocence de l'un d'entre nous que de preuves d'implications. Et, comme Wolfgang l'a fait justement remarqué, il faut utiliser tous les moyens possibles, y compris nos pouvoirs spécifiques. Dans ces conditions, nous ne pouvons nous payer le luxe d'écarter de l'enquête le moindre frère susceptible de savoir quelque chose -que cela soit par magie, ou par des moyens traditionnels. Nous sommes tous concernés par ce meurtre, et nous devons tous nous y pencher, quels que soient nos talents. Toutefois …"

Le regard triste de l'Atout du Malheur se posa, une fois de plus, sur le Monde. Debout sur le bottin téléphonique surplombant sa chaise, l'éternel enfant atteignait, sans peine aucune, de ses yeux liquides, la hauteur des pupilles creuses de l'éternel adolescent.

"… il est bien évident que le meurtrier pourrait alors participer à sa propre traque, et effacer ses traces. C'est pourquoi il est impératif que chaque Atout soit toujours escorté d'au moins deux autres afin de le surveiller ! De même, abstenons-nous de croire tout ce que disent nos semblables -qui sait lesquels mentent ! Oui, le criminel est peut-être parmi nous, mais quels que soient ses talents de dissimulations, il ne pourra pas échapper aux regards croisés de vingt-deux paires d'yeux !"

Un instant animé par ce qui semblait être la flamme de la conviction, le Pendu revint à son solennel, impassible naturel.

"Ce qui fait notre force, en sus de l'immortalité dont nous sommes peut-être déjà privés, c'est notre pluralité de points de vue, de pouvoirs, de manières de faire. Je crois que c'est là ce qui nous sauvera."

Alors seulement l'Arcane retomba sur son tabouret métallique.


Pourquoi se priver d'observateurs rendus fiables par la coercition ? Pourquoi se priver de Cherry, le plus intrigant des Atouts ?
Machtia ne croyait pas son camarade capable de commettre un meurtre. Son attitude, dégoût, panique, n'était pas simulée, il l'avait bien compris avant la réunion.
Aussi pouvait-il se révéler utile.
Le savoir, c'est le pouvoir. Aussi était-il vital que le flux des informations, vraies ou certifiées comme telles, circule le plus intensément possible, dans l'intérêt des Lames les plus critiques et les plus sages -de toutes les Lames.
Et ainsi, quelqu'un finira bien par mettre la main sur l'assassin.
Et alors …

Le Pendu prit note de réfléchir plus en détail à ce qu'il ferait si, par le plus grand des hasards, la primauté de la découverte était sienne. Il avait beaucoup d'imagination, mais il ne doutait pas que la discipliner lui permettrait l'accès à des idées plus efficaces encore.
avatar
Le Pendu
Le Pendu
Le Pendu

Masculin
Nombre de messages : 29
Localisation : ailleurs, mais jamais très loin.
Date d'inscription : 28/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Réunion (Pv Atout)

Message par Häntel et Gresel le Lun 29 Juin 2009 - 18:26

"Dites... euh..."
Il faut croire que Gresel était assez troublée par toutes ces présences, et cette ambiance lourde et pesante. Il faudra un jour qu'elle se rende compte qu'elle est aussi puissante qu'eux, et qu'elle s'affirme en tant qu'Atout. Elle sent que toute l'attention est pour elle, que les mots qu'elle prononcera seront décisifs pour elle.

"Maintenant qu'il y a une personne qui peut nous tuer, alors qu'on est immortels... Est-ce qu'on pourrait savoir comment tuer un Atout ? Comme ça, on trouverait peut-être le moyen de se défendre, plus efficacement ?"

Le Soleil, toujours caché derrière ses lunettes, bras croisés et impassible, répond de sa voix profonde à sa compagne :
"Mauvaise idée. Certains ici pourraient alors en profiter pour régler des comptes personnels. Ou pire... Même si j'espère que personne n'est assez stupide pour le faire, le risque est trop élevé."

L'Arcane lunaire baisse la tête, déçue que son idée se soit faite détruire si rapidement.
*Ton idée n'était pas si bête. Je suis sûr que d'autres l'auraient proposée si tu ne l'avais pas fait.*
*C'est gentil de dire ça Häntel !*
*...*

Le Soleil lève son bras, qu'il porte à son menton. Du moins, à son supposé menton, puisque tout le bas de son visage reste caché derrière son haut col.
"Votre idée d'enquêter trois par trois me semble peu judicieuse... Depuis le début, je n'ai entendu parler que du meurtrier."

La main part danser dans les airs au fur des explications.
"Néanmoins, qu'en est-il si "le" meurtrier devient "les" ? En ce cas, créer un groupe peut très vite devenir dangereux pour celui qui se retrouverait avec eux... Pas seulement pour sa vie, mais s'il décide de rejoindre leur idéologie, ce serait le meilleur moyen d'étendre leur influence.
Cette hypothèse est certes très paranoïaque et pessimiste, mais reste envisageable. D'autant plus si les Atouts recourant à leurs pouvoirs pour l'enquête sont eux-mêmes des meurtriers.
"

La main de l'étoile retombe sur la table, et se crispe en un poing.

*Häntel ?*
*Je me dis de plus en plus que nous arrivons au plus mauvais moment...*
avatar
Häntel et Gresel

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 04/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Réunion (Pv Atout)

Message par Susanne le Ven 3 Juil 2009 - 21:31

Un atout restait encore là, sur son siège, sans mot dire. Elle préférait écouter. De toute façon, elle n'avait pas vraiment d'idées à proposer.

*La victime est un atout, le témoin également. Les seuls coupables possibles sont les Jokers et les Atouts. Ceux qui se doivent de retrouver l'assassin de la Justice sont tous des Atouts, qui sont donc également tous des suspects. De plus, on ne pouvait se passer du Pape, témoin et suspect mais précieux pour l'enquête, puisque nous n'avons aucun indice.*

"Je suis d'accord," tenta l'Espoir, qui pour l'instant n'en avait guère."Etre à trois donnerait plus de chances aux meurtriers, s'ils sont plusieurs, d'être réunis dans un même groupe. En revanche, être par deux pourrait permettre d'être plus en sécurité les uns les autres tout en nous surveillant mieux. Et cela réduirait le champ des suspect si... si par malheur, un autre d'entre npus se ferait tuer, ou attaquer."

L'atout ne pensait pas que le Pape était lié à ce meurtre. Elle était persuadée qu'il était sincère, que sa colère, sa peur et son dégoût n'étaient pas feinds.


*cependant, quel motif pouvait avoir un atout à en tuer un autre ? certes, nous pouvons tous être mauvais, mais quel serait l'avantage pour un atout ? Le seul que je vois serait de nous affaiblir afin de permettre aux Joker d'avoir l'avantage sur nous. Mais dans ce cas, cela veut dire qu'un_ou des_ Atout(s) ont rencontré un_ou des_Joker(s), ou peut-être est-ce le Joker qui l'ait remarqué ?, mais aussi qu'ils savent qu'il n'existe plus seulement l'Excuse, mais qu'il a aujourd'hui une famille.*
Ce n'était guère une vision réjouissante !
avatar
Susanne
L'Étoile
L'Étoile

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : en train de se droguer au walt disney <3
Date d'inscription : 19/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Réunion (Pv Atout)

Message par Cherry le Sam 4 Juil 2009 - 0:57

Des paupières closes cachent tout ce qu’il y a à cacher : dès lors que vous ne voyez plus les yeux d’un être, vous ne pouvez le jauger et encore moins le deviner. Invisible aux pupilles de ses semblables, un sourire nait au plus profond de l’Atout Savant. On l’a laissé pour mort – ou du moins, pour évanoui – accoté contre le fond de la salle. Néanmoins, il écoute. Il entend leur maître déclare que la Justice s’est fait poignardée à même le sol de Thear – bien mentit Zoveda.

Cherry ouvrit ses grands yeux noisettes, stupéfait du discours du Monde : pour moins que ça, on aurait pu le condamner directement! Après avoir éliminé celle qui connaissait les coupables, on tente de se débarrasser de celui qui Sait? Quel plan ingénieux… Malheureusement pour Wolfgang, il n’avait que très peu d’influence sur l’opinion publique des Atouts, car chacun d’eux connaissait la compétition instaurée entre lui et le Pape pour on ne sait plus trop quelle raison – les Atouts féminins très probablement. Machtias n’eut d’ailleurs aucun mal à balayer la proposition de son prédécesseur. Et les Atouts commencèrent tous à parler en même temps…

Relevant lentement chacun de ses longs membres, la Cinquième Lame se redressa contre le mur, les yeux mi-clos. Il hocha la tête :

« Non. Aucune chance de trouver le meurtrier comme ça. »

Comme si rien ne s’était passé, il sautilla jusqu’à son banc et se rassit. Il sourit un peu et déclara :

« Pour ma part, je ne vois qu’un seul suspect. Et c’est l’Excuse. »

Et il sourit franchement.
avatar
Cherry
Le Pape
Le Pape

Masculin
Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Trop de Cette Insouscience

Message par Zoveda le Mer 23 Sep 2009 - 6:01

Chaque seconde l'Excuse tentait d'analyser les différentes hypothèse des Atouts, passant et repasant les phrases une par une au ralentit, à l'envers. Une phrase retenue son attention, celle de Cherry : « Pour ma part, je ne vois qu’un seul suspect. Et c’est l’Excuse. ». Comment est-ce qu'un de ses enfants pourrait penser de la sorte.

À chaque fois que Zoveda passait et repassais cette phrase, l'arcane 0 devenait de plus en plus colérique. La forterresse des atouts devenait instable, magiquement parlant, et l'image qu'elle projetait variait constament. Elle passait aux yeux de tous les atouts d'une vision à l'autre. Le palais cessa sa variation et prit la pose sur une image, une vaste terre finne et chaude, un air lourd. L'image était, en fait, une image flou de Thear. Dans cette image se trouvait cependant une forme imprécise, mais pas tant que ça. D'après les formes il était évident que c'était la Justice, cependant une deuxième forme apparut. Elle était sombre et noir et quelques instants après la Justice tombait et l'imagerie disparut.

Voyant qu'il venait de perturber près de la moitié de l'auditoire il s'excusa:
«Désoler pour se petit problème technique...»

L'Excuse dirigea son regard vers le Pape et son regard s'intensifia.

«Tu sais que se que tu avances n'est basé que sur tes cognitions, se que tu penses. Ton mental te joue donc des tours sur ta ô-suposé connaissance. Tu sais Cherry les possibilités qu'entour ce triste évênement et c'est pour cela que nous devons adopté l'enquête comme solution. Sur ce si vous le trouvez ce criminel utilisé ceci...»

Des cors apparurent devant chacune des arcanes.

«... ainsi vous nous appellerez tous.»

«Tant qu'à toi Cherry, tu devrais cesser de parler de gens qui aurait pu faire quelque chose lorsque toi à la base tu ne fais que vivre dans se domaine et profite de la deuxième que je t'ai donné. Tu devrais travailler avec moi et non contre moi! Penses-y sérieusement tu devrais usé de tes pouvoirs pour mieux connaître la chose au lieu de dire toutes ces mauvaises choses.»

Les autres atout regarda l'Excuse avec de grands yeux ronds. Tous se demandait qu'allait faire le Pape, l'Atout profiteur.
avatar
Zoveda
L'Excuse
L'Excuse

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 26
Localisation : Là ou je me trouve
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Réunion (Pv Atout)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum