Promenade dans les rues de Pesda

Aller en bas

Promenade dans les rues de Pesda

Message par Elia le Mar 9 Juin 2009 - 10:42

Elia marchait lentement dans la ville, pensive. Il était assez tard maintenant, et après une journée particulièrement agitée, les Triples Baka s'étaient littéralement effondrés dans un lit de l'hôtel qu'elle leur avait trouvé. Celle-ci savourait maintenant son repos en faisant un peu de tourisme dans les quartiers d'habitation de Pesda, admirant combien des peuples semblables à la base (deux bras, deux jambes...) pouvaient suivre des chemins dissemblables, même si des pensées sombres ne tardaient jamais à pointer le bout de leur nez :

Ses fonds étaient limités, elle pouvait offrir aux gamins environ deux semaines d'hôtel et restaus, mais au-delà elle serait à sec. Peut-être y avait-il moyen de trouver du travail dans cette ville, mais elle n'était pas certaine que ses vêtements, son accent, et une foule d'autres caractéristiques qu'elle ne voyait pas forcément mais qui faisaient d'elle une Trèfle joueraient en sa faveur, et elle n'avait pas les moyens de se mettre à son compte.

Après, bien sûr, il existait des métiers où l'origine ethnique n'avait pas beaucoup d'importance pour l'employeur, il s'agissait essentiellement de métiers durs et mal payés ou de métiers d'une légalité douteuse. Toutefois, Elia comptait ne chercher des métiers de la première catégorie qu'en tout dernier recours, et dans la deuxième catégorie il fallait trouver un contact auprès des réseaux se chargeant des trafics et activités diverses, chose dont elle ignorait totalement le comment. Et elle ne souhaitait pas que ce soit le contact qui la trouve, c'était un coup à se retrouver peu habillée dans une cage, en vitrine d'un magasin peu recommandable.

Respirant un grand coup, Elia se demanda pourquoi des adultes (plus ou moins) responsables avaient cette drôle d'idée de faire des enfants. Pourquoi s'imposer des larves grouillantes, qui plus tard devenaient de plus en plus mûres et de plus en plus apte à commettre de grosses c***eries, alors qu'il était si simple de rester célibataire, ou en couple avec quelques précautions ? Était-ce pour animer la maisonnette les jours de Noël ? Pour oublier son propre viellissement ? Pour combattre la monotonie du quotidien ?

Et elle, pourquoi avait-elle suivi cette bande d'enfants ? D'où lui venait donc cet altruisme soudain à l'égard de l'enfance en danger qu'elle n'avait d'habitude aucun état d'âme à exploiter gaiement, s'attirant leur sympathie très tôt pour les attirer vers des produits douteux plus tard, à l'âge des déprimes et des actions particulièrement stupides au nom du Groupe ? Elia se l'était souvent demandé au fil du voyage, sans être sûre d'y trouver une réponse claire.

Elle décida finalement que c'était parce qu'elle s'ennuyait elle aussi qu'elle avait eu envie de s'imposer des enfants à charge.

BIM !

Heurtant un mur, Elia se rendit compte que, perdue dans ses pensées, elle était arrivée à une intersection où "tout droit" n'était pas un choix de direction valable. N'ayant pas d'à priori favorable pour le chemin de droite ou le chemin de gauche, elle décida de s'asseoir sur un banc qui traînait par là dans les ruelles enneigées entre les bâtiments gigantesques pour reprendre ses réflexions tranquillement, en observant les environs...

[Pour qui veut, ça ne devrait pas être trop compliqué d'introduire un personnage là-dedans ! ^^]
avatar
Elia
Cinq de Trèfle
Cinq de Trèfle

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Là où une c****rie peut être faite
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Christos le Mar 9 Juin 2009 - 14:46

Midi et quart. L’heure fatidique où la ville entière effectue un mouvement de masser vers les restaurants, cafétérias, cafés, bars et autres. Toute la ville? Non. Un traqueur joue les araignées sur un bâtiment du quartier huppé de Pesda. Il se la joue solitaire, a débranché son micro de service et laisse flotter ses longs cheveux dans l’air humide. À cette heure, même pas besoin d’une cagoule pour violer l’intégrité des constructions richissimes. La liberté est complète, le criminel n’a même pas pris la peine de fixer un câble de sûreté à son corps.

Midi et demi. Ses deux paumes gantées, aux doigts hyper adhésifs, se posent sur la rambarde du jardin privé d’un quelconque homme de la haute. Immédiatement, un système d’alarme au son criard se déclenche. Mélodie du bonheur aux oreilles du responsable. Il a quinze secondes pour disparaître à présent, avant qu’un gorille-requin se pointe le bout du museau pour le déchirer en morceaux. Un sourire plus tard, l’adolescent plonge vers le sol, tache bleuâtre suicidaire qui file à toute allure. Et s’évapore dans l’air.

« Ayaaaaaaaah! »

Mort de rire, Christos fini sa course et s’effondre au pied de l’édifice. La carte est réapparue 5 mètres avant de cogner le plancher, la tête renversé par en arrière dans un rictus appréciateur. L’expérience est jouissive, à crever de plaisir. En état extatique, le métissé ne remarque pas la jeune femme à qui il aurait facilement pu arracher la tête avec son atterrissage forcé.

Midi et demi et une minute. Deux têtes d’épingles se penchent 50 étages plus haut. Leurs petits yeux de poisson ne voit pas le fautif. Mais leurs nez le sentent... Il a quinze minutes pour disparaître...
avatar
Christos
Cinq de Pique/Carreau
Cinq de Pique/Carreau

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Elia le Mer 10 Juin 2009 - 20:12

"..."

Elia resta un instant muette devant le bonhomme qui venait de choir à son côté sur le banc. Regarda en l'air. Regarda Christos. Puis trouva la force de prendre la parole :

"Mais... Mais... Ça vous arrive souvent de tomber sur les gens littéralement comme ça ? Vous faites quoi là au juste ? Des expériences d'escalade ?"

Étonnamment, la Trèfle semblait de plus en plus irritée au fur et à mesure qu'elle réalisait l'état dans lequel elle serait si ce gamin - oh, bon sang, encore un foutu gamin ! Marre des gamins ! - était tombé quelques centimètres plus loin sur le banc...

Ça arrivait souvent aux Piques de débouler du ciel comme ça ? Spontanément, elle aurait plutôt pensé aux Carreaux pour ce genre de vol acrobatique...

[Marie style forever !]
avatar
Elia
Cinq de Trèfle
Cinq de Trèfle

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Là où une c****rie peut être faite
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Christos le Jeu 11 Juin 2009 - 2:34

Le nez au plafond, Christos sursauta violemment lorsqu’on commença à l’engueuler. Il sauta de côté, s’éloignant prudemment de quelques pas du banc, en regardant celle qui l’interpellait d’un œil suspicieux : elle n’était pas là 10 minutes plus tôt, ça il en était certain. Quel intérêt de venir s’asseoir sur un banc en plein milieu de l’heure de dîner? Et dans un coin perdu de la ville, qui plus est, loin des restaurants, des boutiques et de n’importe quel employeur; ici y avait que des bâtiments d’habitation...

Cependant, malgré toutes les bizarreries entourant l’apparition, Chris’ n’avait pas l’habitude de se laisser parler sur ce ton sans répondre. Tout en enlevant son équipement d’escalade, il répliqua d’un ton amer :

« Je tombais pas, d’abord, j’ai sauté. Ensuite, j’ai pas atterri sur vous, mais bien à côté. Et ce que je fiche ici ne vous concerne absolument pas. »

Il tourna les talons, prêt à déguerpir. Mais il hésitait fortement à laisser cette antipathique inconnue, aussi grincheuse soit-elle, face à de gros barracudas aux biceps aussi gonflés que leurs cerveaux ne l’étaient pas. Elle aurait sûrement résisté plus longtemps que lui-même s’il l’attrapait, mais Christos avait l’avantage de pouvoir s’évaporer – littéralement – à volonté. Il n’y avait que l’électricité pour le faire réintégrer son corps de mortel. Le métissé s’arrêta et déclara, sans se retourner :

« Mais si j’étais vous, je foutrais le camp d’ici. Possible qu’il y ait de la bagarre dans quelques minutes... »

Puis, impatient et nerveux, il emboîta le pas à la fille. En tournant le coin, il entendit des cris. Les poissons-gardes avaient été plus rapide que prévu... Beaucoup plus. Christos jeta un coup d’œil derrière et fit signe à l’autre de se dépêcher. Il entra par la première porte qu’il croisa : un complexe d’habitations de coût modéré. Il n’avait pas été assez rapide... Pourvu que ces imbéciles de sentinelles ne le trouvent pas...
avatar
Christos
Cinq de Pique/Carreau
Cinq de Pique/Carreau

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Elia le Jeu 11 Juin 2009 - 10:54

"Bon sang, mais..."

Elia ne comprenait pas bien l'invitation de ce maigrichon à le suivre, mais il s'en fallait de peu qu'il ne la tire par le bras donc elle en déduit que c'était important et urgent...
Quelques instants après qu'elle l'ait quitté, une sorte de requin géant s'écrasait sur le banc et le réduisait en miettes. Réprimant la fascination que lui inspirait le spectacle, Elia pressa le pas et alla se tapir avec cet étrange bonhomme survenu de nulle part, en notant dans sa tête de ne plus jamais s'asseoir sur un banc de la capitale, et de toujours regarder autour d'elle aux coins de rue, au-dessus compris...

Pesda était décidément une ville dangereuse et mal fréquentée. Un instant, Elia eût une pensée pour les garçons : et s'il leur arrivait quelque chose ?

Un rien sur les nerfs, elle se tourna vers Christos :

"Ce genre de scène se produit souvent par ici ?"

C'est alors que le rugissement d'un prédateur se fit entendre...
avatar
Elia
Cinq de Trèfle
Cinq de Trèfle

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Là où une c****rie peut être faite
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Christos le Ven 12 Juin 2009 - 2:42

Interloqué, Christos jaugea la rousse de nouveau : d’où est-ce donc sortait-elle? Mais un nouveau hurlement l’empêcha de réfléchir sérieusement à la question. Il entraîna la jeune femme à sa suite dans un escalier de secours. Un charmant petit couple d’amants fuyant le mari légitime de la dame? Non, un duo improvisé déguerpissant d’un lieu de crime.

« D’où est-ce que vous venez? Vous avez jamais vu quelqu’un se faire taper dessus parce qu’il est à un endroit où il a pas à faire? »

En l’occurrence, Christos n’avait rien à faire sur la façade du quartier général de la mafia pesdianne. Quoi que ça l’amusait d’escalader la dangereuse surface, il n’avait pas, pour ainsi dire, l’habitude de traînasser au pied des lieux. Avec l’inconnue dans les parages, son attention avait été détournée et maintenant on le poursuivait comme un vulgaire chien. Mais on n’attrape pas un contrôleur système traqueur aussi facilement, car il connaît la ville comme sa poche : son job, c’est de trouver les raccourcis en courrant partout pour déboguer le réseau – ou plutôt connecter Densanki au programme qui bogue pour qu’elle s’en charge. Au fil du temps, on devient un habile manipulateur. Car, les contrôleurs systèmes n’ont pas le temps de remplir les tas de paperasses nécessaires à ce qu’ils font. On ferme les yeux et on les laisse passer où ils en ont besoin. Ou ils se forcent un passage.

Croyant avoir semé l’ennemi, pour un moment du moins, Christos s’arrêta. Maintenant, il avait le temps pour les interrogations indiscrètes. De toute façon, le secteur était bouclé pour la journée : il faudrait attendre au moins 15 minutes pour descendre au rez-de-chaussée, puis compter une bonne demi-heure pour rejoindre une zone sécuritaire, en passant par les égouts glacials de la cité des poissons.

« Z’êtes étrangère, ou j’me fous l’doigt dans l’œil? Y a pas âme qui vive dans Pesda qui connaît pas ce quoi paumé! Z’étiez assise devant le joli bâtiment de sieur Peshku... »

Il inclina légèrement la tête sur le côté, inquisiteur. Est-ce qu’elle le connaissait seulement? Bon sang... Aurait-il à faire avec une métissée rescapée du massacre et oubliée par les siens?
avatar
Christos
Cinq de Pique/Carreau
Cinq de Pique/Carreau

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Elia le Ven 12 Juin 2009 - 15:18

Elia sourit.

"Vous n'avez pas besoin de forcer votre accent, vous savez..."

Elle tenta de reprendre un peu de contenance et de résumer dans sa tête les évènements qui venaient de s'écouler bien trop vite à son goût, tout en poursuivant :

"Non, je ne suis pas du coin. Je me baladais dans les rues pour réfléchir un coup avant que vous et l'espèce de squale ne me tombiez dessus... A l'origine, je viens plutôt d'un des autres côtés de la mer..."

Elle respira un bon coup, puis regarda Christos dans les yeux. Quelque chose méritait d'être tenté :

"Mais si vous êtes le genre de personne à fouiner dans des coins où vous n'êtes pas toujours invité, il se pourrait que j'aie des choses à négocier avec votre patron. Comme un contrat de travail à court terme par exemple..."
avatar
Elia
Cinq de Trèfle
Cinq de Trèfle

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Là où une c****rie peut être faite
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Christos le Sam 20 Juin 2009 - 17:51

Christos releva un sourcil interrogateur et circonspect suite à la demande à peine voilée d’Elia : pas qu’il douta que le gouvernement soit à l’origine d’emplois vaguement illégaux, mais plutôt qu’il fut surpris de la légèreté avec laquelle la jeune dame avait posé la question…

Pas non plus qu’il fut raciste, mais ses propos sur l’outre-mer lui donna froid dans le dos. Il recula d’un pas, vaguement troublé : aurait-il à faire avec un agent double? Impossible de croire qu’une parfaite étrangère clame son penchant pour l’escroquerie et son appartenance à une société non-Pesdane, cela révélerait d’un dérangement inimaginable vu les attentats commis contre la cité des poissons quelques temps auparavant. Et le pire, c’est qu’elle avait l’air sure d’elle!
D’ailleurs, pourquoi demander tout de go un emploi illicite? Il ne savait même pas son nom… La miss devait être de la police. Oui, voilà, on avait pigé, de par son dossier, que Christos était un métissé, et au vu de ses agissements – escalades illégales, violation de propriétés, etc. – on avait décidé de le coincer et le foutre au trou.

*Merde!*

Il leva les deux paumes en l’air en signe de soumission et pour montrer qu’il n’était pas armé : la police à Pesda avait tendance à ne pas se soucier de casser quelques os aux métissés appréhendés. Sans parler de la police secrète…

« Ok, c’est bon! Je travaille pour la ville, d’accord? J’suis traqueur pour les contrôleurs systèmes. J’ai rien à voir avec la mafia, ok? »

Il sortit sa carte d’identité et son permis de travail et les tendis à la jeune femme. Christos Paard, métissé, cinq de Pique/Carreau, contrôleur système : traqueur. Il détourna le regard et demanda :

« C’est combien pour éviter le trou? »

Parfois, Christos aurait voulu vivre à Diandom, son autre comté. Là-bas, la police était aussi vendue qu’ici, mais elle était aussi entièrement corrompue, pas de doute à avoir…
avatar
Christos
Cinq de Pique/Carreau
Cinq de Pique/Carreau

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Elia le Sam 20 Juin 2009 - 23:11

Elia battit des cils une fois, deux fois, essayant de comprendre le geste du gamin et ses dernières paroles. Elle finit par en déduire que celui-ci l'avait prise pour le service de répression des fraudes ou un autre soucis légal du genre qu'on pouvait en avoir sur Pesda.

Avec un sourire, elle répondit ce qu'elle pensait être la meilleure réponse :

"Rien si vous m'expliquez ce que c'est qu'un traqueur et des contrôleurs systèmes, en quoi ça consiste, et si il y a moyen de s'y faire embaucher sans trop de soucis tels que des questions fâcheuses sur ses papiers d'identité ou son lieu de naissance.

Même si je suppose que si c'est du boulot gouvernemental c'est perdu d'avance pour le deuxième point... J'aurais cru que c'était moins légal votre boulot, vu comment vous le présentiez..."


Elia s'assit contre le bord du couloir, avec maintenant un air assez déconfit, et poursuivit son discours de plus en plus désordonné.

"J'ai trois marmots à charge, même pas les miens - et c'est sûr que j'en aurai jamais après ça -, partis pour faire le tour du monde, et que j'ai suivis pour des raisons que je ne m'explique pas vraiment. Il s'agit de trouver de quoi vivre, vous voyez ? D'une façon qui soit accessible sans être Pesdan...

Enfin... Laissez tomber, je sais même pas pourquoi je vide mon sac face à vous comme ça... Je connais même pas votre nom... Surmenage je suppose. Je pensais avoir trouvé une solution, et j'ai trouvé qu'un problème de plus...

Vous sauriez me ramener aux quais à partir d'ici ?"
avatar
Elia
Cinq de Trèfle
Cinq de Trèfle

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Là où une c****rie peut être faite
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Christos le Dim 21 Juin 2009 - 20:32

Un.
Deux.
Trois.

*Merde.*

Le métissé se claqua le front avec sa main: quel parfait imbécile il faisait! Il rangea ses papiers, honteux. Et aussi vaguement traumatisé à l'idée que l'étrangère ne bluffait pas et qu'elle lui avait vraiment tout dit. Et qu'elle continuait à débiter des tas d'autres choses par son orifice bucale. Christos la regardait, effrayé par cette demoiselle trop volubile. Elle posait des questions sans attendre de réponses - non, pire encore, elle y répondait par elle-même! Abasourdi, il se laissa tomber en face d'elle. Un silence plus long que les autres lui signifia qu'on attendait probablement une réponse de sa part. Ou qu'elle avait fini de parler...

Christos n'avait rien d'un chevalier coeur volant au secours des demoiselles en détresse. Mais il se trouvait que la jeune femme avait beaucoup plus en commun avec lui qu'un Pique ordinaire. Il pencha la tête sur le côté et lui sourit. Si lui-même avait réussi à se faire embaucher, pourquoi pas elle?

" Oh, tant que vous êtes pas métissé, y devrait pas avoir de problème: ils sont pas très regardant sur les employés... C'est pas foncièrement illégal comme job, juste qu'on mise sur la vitesse. Et parfois, la vitesse implique que respecter la loi point par point n'est pas nécessairement très utile."

Il enleva son sac de sur ses épaules et en sortit son matériel de travail: un modem sans fil, une paire de lunette gps, une carte d'accès pirate, des pinces de différentes grosseurs, ses gants et semelles autocollantes et son portable sans-fil réduit à la grosseur d'une oreillette.

" Pour ce qui est des traqueurs et des contrôleurs, c'est pas très compliqué: moi, par exemple, je suis un contrôleur système avec pour fonction d'être traqueur. Je suis en équipe avec un contrôleur système "geek". À chaque fois qu'y a un bogue dans le système de Pesda, on envoie un ou plusieurs traqueurs brancher ces petits modems sur le réseau qui bogue et leurs geeks s'occupent de réparer ce qui cloche."

Christos présenta la petite boîte électronique à l'étrangère: c'était un vieux modèle, mais il était indestructible et ne chopait presque jamais de virus, d'où l'avantage. Il tendit la main vers elle:

"Ensuite, je m'appelle Christos Paard. On dit tous Chris', par contre. Si vous voulez retouner aux quais internationaux de la ville, je peux bien vous y mener, mais ça va être plus dur de sortir que ça ne l'a surement été d'entrer. Le service d'émigration a fermé toutes les frontières et on ne peut plus que venir à Pesda. C'est parce que la ville manque de population..."

Il mit l'histoire des gosses dans un coin de sa tête, sans vraiment y prêter attention: peut-être était-ce un genre d'expression typique des... Il tiqua.

"Au fait, vous êtes d'où?"
avatar
Christos
Cinq de Pique/Carreau
Cinq de Pique/Carreau

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Elia le Dim 21 Juin 2009 - 23:09

"Elbuc.", marmonna Elia en examinant le fatras que lui montrait Christos et en méditant ses paroles.

De la pure technologie pique, il n'y avait pas de doute : plein de voyants dont la moitié était sans doute inutile, trop petit pour être manipulé à la main simplement, et d'usage totalement incompréhensible au premier abord. Quand au discours de Christos, il lui rappelait le jour où Samuel avait tenté de lui expliquer comment marchait un ordinateur, mais comme ce jour-là, elle n'avait pas compris grand chose...

"Si j'ai bien compris...", dit-elle d'une voix hésitante en relevant les yeux sur Christos, "...vous bossez en coopération avec quelqu'un et votre rôle c'est de faire le casse-cou pour attirer la mitraille pendant qu'il travaille. J'ai bon ?"

Elia sourit d'un air embarassé.

"Évitez les explications trop technologiques, vous aurez le temps de m'expliquer le détail plus tard et pour l'instant j'aimerais déjà savoir en quoi consiste le travail en général."

Puis elle réfléchit à ce que Christos venait de dire sur les frontières de la ville et en déduit que des ennuis l'attendaient pour la suite des évènements avec sa bande de gosse, et que prendre un peu de repos dans la ville ne serait pas de refus si elle pouvait comprendre puis effectuer ce job de... traqueur...
avatar
Elia
Cinq de Trèfle
Cinq de Trèfle

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Là où une c****rie peut être faite
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Christos le Mar 30 Juin 2009 - 20:15

Une Trèfle? Tiens donc. Elle aurait droit à un minimum de toérance au moins.

"Eu... C'est généralement pas très dangereux. Exigeant, à la limite. Et tout ce qu'il faut être capable de faire, c'est courir vite et être capable de brancher un cable sur un système électronique."

Il ouvrit un panneau sur le côté de la petite boîte et en tira un fil métallique.

"C'est simple, il suffit de trouver n'importe quel fil de l'ordinateur à pirater ou autre, de le mettre à nu - enlever la gaine de caoutchouc autour - et d'enrouler celui-ci autour."

Il prit ensuite ses lunettes et son oreillette.

"Ceux-là, ce sont tes meilleurs amis. Ce sont tes yeux et tes oreilles. Ne te fit jamais à ce que tu vois, fit toi à tes instruments. Ton écouteur/récepteur sert pour les communication entre la base des CS et les traqueurs. Les lunettes t'orientent dans la ville et te montrent le chemin le plus court et l'objectif à atteindre."

Il désigna le reste du fratras de la main.

"Tout ça, c'est du matos suplémentaire non obligatoire - et non réglementaire - mais bien utile."

Chris' jeta un coup d'oeil rapide à sa montre: 13h30. Il était en retard.

"Maintenant, si tu veux bien m'accompagner, je dois aller bosser. On passera au bureau tout à l'heure pour t'enregistrer. T'as qu'à faire l'après-midi avec moi pour voir si ça te branche, ok?"

Et sans attendre sa réponse, Christos se rebrancha au monde réel, enfilant son gps occulaire et son san-fil intra-auditif. Il se brancha sur son canal privé:

"Coucou Densa'. Passé un bon midi? J'ai peut-être trouvé un nouveau traqueur à exploiter, on passe tout à l'heure."

Bon, maintenant, il fallait sortir d'ici sans se faire prendre...
avatar
Christos
Cinq de Pique/Carreau
Cinq de Pique/Carreau

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 26/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Elia le Ven 3 Juil 2009 - 12:26

[Chuis désolé(e), j'arrive pas à trouver ce que je peux écrire là-dessus... Tu peux pas l'allonger un peu ton post ? T'attends qu'Elia te guide dans Pesda ? ^^ Elle, tu lui as dit de le suivre alors elle attends qu'il parte ^^

Si tu veux je te fais un post dans lequel elle dit "Après vous", mais ça fait un peu léger ^^]
avatar
Elia
Cinq de Trèfle
Cinq de Trèfle

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 28
Localisation : Là où une c****rie peut être faite
Date d'inscription : 15/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Maka T. le Lun 13 Juil 2009 - 2:50

Nan, mais je vérouille là et on reprend au locaux des contrôleurs (plus tard). OKi?

_________________
"J't'emmerde" - Mary-Kate Tytree
avatar
Maka T.
Joker des Noirs
Joker des Noirs

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://deckofcards.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Jack le Lun 13 Juil 2009 - 13:27

Okep
avatar
Jack
Joker Gris
Joker Gris

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 28
Localisation : Devant un ordi
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade dans les rues de Pesda

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum