Les voyages de monsieur Jean

Aller en bas

Les voyages de monsieur Jean

Message par Parthénis [PNJs] le Mer 20 Aoû 2008 - 23:28

Bien bien bien ... Je tente le coup comme ça, si quelqu'un n'arrive pas à le lire qu'il signale et je trouverai autre chose ^^"


VERSION DOCUMENT WORD

Page de garde
Sommaire
Épisode 1 : Voyage en Égypte
Épisode 2 : Voyage à Chateaubleu
Épisode 3 : Les chrononautes
Épisode 4 : Les Alpes
Épisode 5 : Bande de Nioufs
Épisode annexe 1 : La fusion NIOUF-Apopis
Épisode 6 : Les taons du temps
Épisode annexe 2 : Une histoire un peu prise de tête ...
Épisode 7 : L'enquêteur du temps
Épisode annexe 3 : La hiérarchie divine

VERSION SUR LE FORUM DIRECT

Épisode 1 : Voyage en Égypte
Épisode 2 : Voyage à Chateaubleu (part. 1)
Épisode 2 : Voyage à Chateaubleu (part. 2)
Épisode 3 : Les chrononautes (part. 1)
Épisode 3 : Les chrononautes (part. 2)


Un petit jeu en passant : devinez donc quels épisodes ont été écrits par moi, et lesquels par N. ^^
Une petite explication : l'épisode annexe 3 est une parodie de nos cours d'histoire-géo de seconde (très sérieuses, nous notions tout ce que le prof disait ... Hem. En gras est donc le contenu réel du cours ... (format utilisé quand je retapais mes prises de notes ^^")). Cela étant, la parodie est vraiment pas loin de l'original, hormis le sujet du cours ...
Un petit détail : une suite était prévue, et j'ai même écrit l'épisode 8 ... Mais il est pas encore tapé =/ (Pour mémoire, il s'intitulait "Le mariage de NIOUF")


Dernière édition par Parthénis [PNJs] le Ven 12 Juin 2009 - 23:26, édité 2 fois

_________________
Combien d'hommes ne sont rien d'autre que des pensées humaines ?...
avatar
Parthénis [PNJs]

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 28
Localisation : À la tête d'une armée de PNJs.
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voyages de monsieur Jean

Message par Parthénis [PNJs] le Sam 6 Sep 2008 - 23:21

Le retour de Michaël Jean !

(j'ai trop la honte de poster ça maintenant >.<)

Épisode 1 - Voyage en Égypte
Spoiler:
Les péripéties de Monsieur Jean

I / Voyage en Egypte


1 / Monsieur Jean

Michael Jean est un célèbre égyptologue. Il est retraité depuis deux ans car il a travaillé plus de quarante ans. Pourtant, comme son ancien métier est resté une passion, il ne reste jamais inactif. Il va toujours en Égypte au moins une fois par an. Malgré ses soixante-trois ans, il est dynamique. Michael ressemble à un docteur avec ses petites moustaches rousses et ses lunettes rondes. La moitié de l'année, il était professeur dans une université et l'autre moitié, il partait faire des fouilles en Égypte. C'était sa période préférée, avec les vacances bien sûr, vacances qu'il passait d'ailleurs assez souvent auprès du deuxième plus grand fleuve du monde (pour ceux qui ne sauraient pas, il s'agit du Nil (plus précisément c’est le fleuve le plus long mais pas le plus grand. Bref.)). Quand il ne va pas en Afrique, il voyage à travers la France. C'est son deuxième métier : touriste. Bref, il est grand voyageur.

2 / En avion

Ce matin, Monsieur Jean part dans son pays préféré. Je suppose que c'est inutile de le nommer. Il prend l'avion de 9h30 qui, comme de bien entendu, n'arrive pas à 9h30, mais seulement à 11h45. Des gens, manifestant contre la compagnie aérienne qui, selon eux, les a escroqués, bloquent le départ de l'avion. Le temps que la police arrive, il est déjà 12h50. A 13h35, les manifestants sont enfin dispersés et Michael peut embarquer. Un quart d'heure plus tard, l'avion décolle enfin. Les voisins de Michael ont l'air louche ; ils regardent autour d'eux à la dérobée et se font des messes basses. Et soudain, ils sortent de leurs sacs ... des pistolets ! Une dame, derrière Michael, crie et s'évanouie. Les bandits hurlent : "Ne bougez plus, ceci est un détournement !" Ils courent à la cabine de pilotage mais, soudain, s'écroulent : des passagers courageux leurs ont fait des croches pieds ! L'équipe égyptienne de judo, qui rentre au pays après une compétition, leur saute dessus et les maîtrise. Finalement, l'avion arrive à l'aéroport du Caire.

3 / Un mystérieux égyptien

Michael descend la passerelle et tombe nez à nez avec un homme en costume bizarre. Il porte une sorte de toge à manches longues qui lui couvre les pieds et surtout, le plus remarquable, un turban vert qui lui couvre entièrement les cheveux et dont un petit fil ressort, juste derrière son oreille. L'égyptien regarde Michael et dit : "Je te salue, Élu." Sa voix est étrange, un peu lointaine. Michael lui répond : "Quoi !?" Et l'égyptien d'affirmer : "Je t'attend depuis trois mille ans." Michael interroge une vendeuse de billets : "Mademoiselle, je ne suis pas fou, dites moi, il y a bien un égyptien avec un turban vert, juste derrière moi ?
- Ah, monsieur, vous faites erreur, il y a juste un mexicain qui attend pour acheter son billet."
Michael se retourne et, effectivement, le mystérieux égyptien a disparu.


4 / Chantier de fouilles

Michael passe poser ses bagages à l'hôtel et se rend sur le chantier de fouilles où travaille Frédérique, une de ses anciennes élèves. Il lui demande s'il peut venir travailler avec elle, et obtient une réponse enthousiaste. Ils se donnent rendez-vous pour le lendemain matin. Michael prend congé et retourne se coucher dans sa chambre d'hôtel. La journée aura été fatigante !
Le jour suivant, de bonne heure, il prend la direction du chantier de fouilles. Quand il arrive, il le trouve désert ; il le visite, en fait le tour, puis revient à l'entrée attendre Frédérique. Et il tombe de nouveau nez à nez avec l'égyptien ! Vous vous souvenez, celui au turban vert.
"- Je te salue, Élu.
- C'est à moi que vous parlez ?, répond Michael.
- Je t'attends depuis trois mille ans.
- Vous l'avez déjà dit hier."
Soudain, Michael entend un bruit d'éboulement, juste derrière lui. Il se retourne et ... Rien. Il regarde de nouveau l'égyptien ... celui-ci a disparu ! "C'est une manie de disparaître, chez lui ! "grommelle Michael.
Enfin, Frédérique arrive. Michael lui raconte ses deux rencontres avec l'égyptien, et elle dit : "Cela a peut-être un rapport avec un texte en hiéroglyphes que l'on a découvert dans un tombeau du chantier. Le début parle d'un élu ; nous n'avons pas réussi à déchiffrer la suite, pourtant tous les symboles nous sont connus.
- Je suis égyptologue depuis plus de quarante ans, je pourrais sans doute déchiffrer ce texte."
Frédérique est sceptique, mais elle accepte de tenter l'expérience. Elle mène Michael devant le tombeau. L'entrée est située sous un tas de sable, c'est un escalier usé par les ans. Frédérique mène Michael devant un texte en hiéroglyphes gravé dans le mur. Il se place devant et ne bouge plus. Au bout d'un moment, Frédérique lance un "Monsieur ?" timide. Pas de réponse. Elle insiste. "Monsieur Jean ?" Il ne dit rien. Frédérique le secoue par
l'épaule ; il tombe en arrière, raide comme une planche. "Monsieur !!!" Il se relève subitement et dit : "Tiens, qu'est-ce que je fais par terre ? Bon, Frédérique, où est donc ce fameux texte ?" Frédérique se demande si elle n'est pas folle ; elle préfère encore croire qu'elle a rêvé, alors elle ne dit rien. Michael regarde de nouveau le texte ; il se fige, mais cette fois se met à parler, à parler égyptien. Égyptien d'il y a trois mille ans !

5 / L'Élu

"Je te salue, Élu !" Le mystérieux égyptien se tient au bas de l'escalier. Il est arrivé sans faire de bruit, comme d'habitude ... Michael se tourne vers lui et dit : "Je te salue, Akanméttep, apôtre d'Anubis !" Frédérique s'exclame : "Mais ... mais, mais ... les apôtres ont disparu depuis au moins ... deux mille cinq cents ans ! Non ?... " Akanméttep, puisqu'il faut l'appeler par son nom, lui lance un regard furieux : "Silence, pauvre mortelle ! "Frédérique s'évanouit et Michael revient à lui (selon le principe bien connu des vases communicants). Il demande à Akanméttep : "Que me voulez-vous ? Pourquoi dites-vous que je suis l'Élu ? Élu de quoi, d'abord ?
- Il y a environ trois mille ans, un pharaon courageux au nom méconnu a enfermé dans ce tombeau une magie puissante, mais maléfique, qui pourrait détruire le Monde. Mais...
- En quoi est-ce que ça me concerne ?
- Ne me coupez pas ! Euh ... noble ... euh ... Élu ... euh ... pardon. Euh ... où en étais-je ? Qu'est-ce que je disais, déjà ?
- Qui pourrait détruire le Monde.
- Ah, oui ! C'est vrai. Merci, noble Élu. Je disais donc, euh ... quoi déjà ? Ah, oui. Mais, le tombeau ayant été ouvert, le pouvoir est libéré. Seul toi, noble Élu, peut l'enfermer de nouveau et ainsi sauver le Monde !
- M ... mo ... moi ? Moi, moi ... moi moi ? Non, non non non, non !
- Si, si si si, si ! , réplique Akanméttep, ironique.
- Sérieusement, vous n'y pensez pas ? Moi, Michael Jean ? Sauver le Monde ?"
Il éclate de rire. Akanméttep le regarde fixement et ne dit rien. Michael arrête de rire et le supplie de lui dire qu'il s'agit d'une plaisanterie. Finalement, il capitule.
"Bon, qu'est-ce que je dois faire ?
- C'est vous l'Élu, Élu, pas moi !
- Oh, s'il vous plaît ! Vous avez bien une toute petite idée, non ?
- Tout ce que je sais, c'est qu'il faut prononcer une formule qui serait écrite sur les murs du tombeau mais que seul l'Élu pourrait déchiffrer."
Michael scrute les murs ; il cherche, et finalement dit : "Béwa-xifri-satuma-kawi-ya !"


6 / Dénouement

Soudain, tout devient noir. Michael a l'impression d'être enseveli sous du sable. Il entend Akanméttep jurer en égyptien, puis s'exclamer : "Qu'est-ce qui vous a pris de prononcer la formule dans le tombeau ?! C'est malin !
- Qu'est-ce qui c'est passé ? , réplique Michael.
- Le tombeau était sous du sable. Vous avez fait disparaître le tombeau. Tout le sable nous est tombé dessus.
- Vous ne m'aviez pas dit que la formule ferait disparaître le tombeau. C'est votre faute ! Sortez nous de là !"
Au bout d'un moment, Michael est désensablé par l'apôtre, puis ils déterrent ensemble Frédérique, toujours évanouie. Michael la secoue ; elle se réveille. Il se retourne pour interroger Akanméttep ... inutile de continuer, n'est-ce pas ? Frédérique demande à Michael : "Que c'est-il passé ?
- Oh, rien d'important ...
- Mais ... Le texte, le tombeau ...
- Vous avez sûrement rêvé, Frédérique, il n'y a pas plus de tombeau que de beurre en broche. Vous pouvez vérifier."
Pauvre Frédérique ! Cette fois ci, elle en est sûre, elle n'a plus toute sa tête !
Finalement, après deux semaines de fouilles, Michael se décide à rentrer chez lui. Il fait ses adieux à Frédérique et retourne prendre l'avion. "Je vous ... euh ... invite à monter à bord !" déclare une hôtesse de l'air avec un sourire crispé. Elle a un fil vert derrière l'oreille. Michael la regarde et se dit : "Tiens, il me semble l'avoir déjà vue quelque part ..."






EDIT : à partir de l'épisode deux, chaque texte est trop long pour entrer dans un post, même seul >.< Va falloir que je les coupe en rondelles en plus ... La flemme =.=" On va faire roman feuilleton, un épisode par semaine hein ^^"

_________________
Combien d'hommes ne sont rien d'autre que des pensées humaines ?...
avatar
Parthénis [PNJs]

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 28
Localisation : À la tête d'une armée de PNJs.
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voyages de monsieur Jean

Message par Maka T. le Mer 10 Sep 2008 - 15:13

XDDDD C'est trop bien! ^^

Au Canada, on a une madame qui se prénomme Michaëlle Jean et j'arrêtais pas de rire en voyant son nom XD La suite, la suite!

_________________
"J't'emmerde" - Mary-Kate Tytree
avatar
Maka T.
Joker des Noirs
Joker des Noirs

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://deckofcards.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voyages de monsieur Jean

Message par Parthénis [PNJs] le Mer 10 Sep 2008 - 22:08

lol contente que ça te plaise ^^

Oui pour la madame je m'en suis souvenu APRES avoir posté =p

Maintenant que je sais que la limite de caractères est de 15 536, je vais tacher de poster la suite ... ^^"

_________________
Combien d'hommes ne sont rien d'autre que des pensées humaines ?...
avatar
Parthénis [PNJs]

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 28
Localisation : À la tête d'une armée de PNJs.
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voyages de monsieur Jean

Message par Parthénis [PNJs] le Mer 10 Sep 2008 - 22:49

Les lignes de traits correspondaient à des bas de pages, pour émuler des notes de bas de pages ...


Épisode II - Voyage à Chateaubleu (part.1)
Spoiler:
Les péripéties de Monsieur Jean

II / Voyage à Chateaubleu


1 / Allan Métek

Michael Jean est en vacances, comme toute l'année vu qu'il est retraité. Il continue de voyager comme il le faisait dans la vie active lorsqu'il était égyptologue. Ce jour-là il va à Chateaubleu, une ville française célèbre pour avoir le château moyenâgeux le mieux conservé. Comme il est dynamique, il y va à pied par les chemins de randonnée. Vous auriez dû le voir, on aurait dit un petit docteur roux avec une grande carte routière dans les bras, et sur laquelle, je précise, n'étaient pas inscrits les petits chemins. Après s'être perdu de nombreuses fois, il opte pour prendre un guide, Allan Métek, un homme égyptien dont la figure rappelle vaguement quelqu'un à Michael. Sa voix lointaine aussi semble familière ... Il porte un chapeau noir cachant toute sa tête mais un petit fil vert est visible derrière son oreille, familier lui aussi. Pourtant, Michael n'arrive pas à se souvenir qui est en face de lui sous ce déguisement, eh oui, c'est ça la vieillesse ! Monsieur Métek le guide jusqu'à l'entrée d'un village. Il lui dit de sa voix bizarre : "Él ...
euh ... Monsieur Jean, méfiez-vous des habitants de ces trois villages, la triade sibylline, c'est ainsi qu'on les surnomme." Michael le remercie puis se penche dans son portefeuille beaucoup trop grand pour sa richesse. Lorsqu'il trouve de quoi donner un pourboire à Allan Métek, celui-ci a disparu ! Familier, ça aussi !
La nuit s'apprête à tomber. Michael essaye de se rappeler ce que lui a dit ce mystérieux guide avant de partir : "Él ... euh ....Monsieur Jean", "la triade sibylline", "méfiez-vous", mais aussi ce qu'il a dit pendant le voyage : "Él ... euh ... Monsieur Jean, quand vous serez dans Chateaubleu, je vous attendrai de nouveau. Ne traînez pas ! Dans trois jours à Chateaubleu." Pourquoi "de nouveau" ? Il l'a donc déjà attendu. Familier !


2 / Mumbourg

Il sort de ses pensées et pénètre dans le premier village. Il est accueilli par un homme portant un gros bonnet bleu. Il lui dit : "Bonjour, cher étranger, bienvenue dans " la triade sibylline ". Je suis le maire de ce village du nom de Mumbourg." Michael répond : "Bonjour, je voudrais passer la nuit ici, y a-t-il un hôtel ?
- Hé hé hé ! Non, il n'y en a pas ! Mais n'importe quel villageois peut vous héberger. Il suffit de demander. Hé hé hé !"
"Il a une manie que je n'aime pas. Je serais plus tranquille s'il cessait de rire dans sa moustache blonde.", se dit Michael. Puis il interpelle un villageois qui accepte de l'accueillir en disant hé hé hé. Il soupe chez celui-ci puis va se coucher. Hélas, il oublie de fermer la fenêtre et se réveille vers minuit.
Il se lève et voit par la fenêtre le maire ainsi que le généreux villageois qui discutent à voix basse. Et en disant hé hé hé. D'ailleurs, à part les rires, le seul mot qu'il comprend est "étranger" et il se doute que cela le concerne. Mais il est très fatigué. Il ferme la fenêtre et se rendort.


3 / Surprise

Le lendemain matin, Michael se lève, remercie le généreux villageois puis s'apprête à continuer son voyage jusqu'à Chateaubleu. Soudain il entend un bruit derrière lui, il se retourne et ... il voit une momie !

4 / Phantasmabourg

Il accélère et rentre dans le deuxième village où le maire lui refait un discours qui ressemble beaucoup à celui du premier village. Il l'invite à dormir chez lui. Le lendemain il reprend la route et remarque qu'il est aussi suivi par un fantôme. Michael court le plus vite qu'il peut.

5 / Monstrumbourg

Il arrive à Monstrumbourg. Il s'écrit : "Monsieur le maire de Trumtrumbourg, pourquoi est-ce que je suis poursuivi ?
- Hé hé hé ! Il n'y a personne derrière vous, et je vous rappelle que l'on dit Monstrumbourg."
Michael se tourne et remarque qu'un monstre a rejoint le cortège. Il se hâte de sortir du village, avant même que le maire n'entame le redondant discours.


6 / Retrouvailles

Michael est content de retrouver son mystérieux guide. Il voit aussi qu'il n'est plus suivi. Monsieur Métek lui dit : "Bonjour Él ... euh ... Monsieur Jean.
- Je ne suis pas en retard j'espère !
- Si, je vous attends depuis trois mille ... euh ... trois minutes. Euh, enfin, non, vous êtes ... euh ...à l'heure."
Cette tournure de phrase est familière à Michael, ce regard absent, cette voix lointaine ainsi que ce fil vert aussi !
Le guide le mène jusqu'à Chateaubleu et disparaît pendant que Michael éternue. Familier, ça encore !


7 / Le chien aux yeux verts

Michael pénètre dans la ville et décide de réserver tout de suite dans un hôtel afin de ne pas avoir à dormir chez un maire fou. Le maître d'hôtel porte un grand chapeau noir alors que l'endroit est climatisé et un fil vert sort derrière son oreille. Il dit : "Je suis Vincent Érek, le maître d'hôtel. Je te salue, Él ... euh... monsieur Je ... monsieur je vous prie de laisser votre dieu ... euh ... votre chien à la porte ... euh ... que dis-je .... non, si, les chiens sont autorisés.
- Mais quel chien ?!?!?!!?"
Il se retourne et voit un gros chien noir avec des yeux verts et une tâche blanche sur le flanc. "Il est très beau, se dit-il, je vais le garder." Il demande au maître d'hôtel s'il peut le laisser ici. Celui-ci répond : "Oui, attachez-le à l'arbre, noble Él ... visiteur !"


8 / Mise au point

Michael se dirige vers le château. Il pense au chien : "Je vais l'appeler Anubis à cause de ses yeux verts et de ses oreilles pointues, et aussi en souvenir de l'apôtre. Apôtre ! Avec un turban vert ! Tout cela m'est familier. Je dois avoir des hallucinations, car j'ai comme l'impression de l'avoir vu il n'y a pas longtemps. Ah ! La retraite, je ne m'y ferai jamais !"
Il arrive devant le château et demande à la caissière : "À part ce monument, y a-t-il des choses intéressantes à visiter ?
- Vous êtes passé dans la triade sibylline ?
- Oui, et je n'y remettrai plus les pieds, vous en avez ma parole !
- Ils vous ont fait le coup des monstres ?
- Comment ça ?!?!?!!?
- C'est une vieille blague dans la région. Ils font ça à tout le monde.
- C'est quoi "ça" ?
- Ce sont des jeunes qui se déguisent pour faire peur aux touristes.
- Je me suis fait avoir comme un pruneau pas mûr * ! dit Monsieur Jean en rageant. Bon, pour visiter le château, c'est combien ?
- Combien quoi ?
- Le prix, tête de nouille ! dit-il.
- Ah ! Pour vous c'est huit euros et n'oubliez pas d'attacher votre chien à l'arbre."
Michael se retourne et voit Anubis (son chien, pas le dieu). "Comment a-t-il pu arriver ici ? se demande l'égyptologue, je l'avais pourtant attaché à l'arbre. Tant pis !" Il l'attrape et le ligote à l'arbre avec une corde très solide. Il paye et rentre dans le château.


9 / Visite guidée

A l'intérieur du grand château, un homme le guide. Il s'appelle Alban Kétèp. Il ressemble un peu (beaucoup (trop)) au maître d'hôtel Vincent Érek et à Allan Métek. Sa voix est lointaine et cætera ...
————————————————————————————————————————————————
* Ça me donne l'occasion de vous signaler que c'est une expression inventée par le Narrateur -en l'occurrence moi, moi, MOI - qui montre qu'il s'y connaît plus ou moins en gastronomie.


Il dit : "Él ... euh ... monsieur Je ... vous attends depuis trois mille ... euh ... trois secondes ... Enfin ... euh non. Le château a été construit à ... la Moyenne Antiquité ... euh non, ça doit pas être ça, ... Au Moyen Âge. C'est un très joli, enfin ... chacun ses goûts. Trois mille ... euh non ... trois rois y ont vécu. Le premier s'appelait ... j'ai oublié ... et
- Comment ça ? C'est pas un nom Geaioublié !
- Il s'appelait Jean-Jacques.
- C'est pas un nom d'époque !
- Si vous le dîtes !
- Comment ça, si je le dis !
- J'en sais rien moi !
- Vous ne savez pas ! Et vous êtes guide depuis combien de temps ?
- Depuis trois mille ... euh ... trois jours, noble Él ... euh monsieur.
- Bon, revenons-en au fait !
- Il y avait Jean-Marc et
- Vous aviez dit Jean-Jacques !
- Merci, Jean-Jacques et euh ... Simon et ... le dernier c'était Jonathan ! Comme tous les phara ... euh, les rois, ils avaient une barbe postich ... véritable avec une couronne en or, ou un truc comme ça !
Pénétrons dans la salle à manger. Vous pouvez admirer la euh, comment on dit déjà ... prétendue beauté des sculptures de ... profil. D'ailleurs, j'y connais quelque chose en profil, moi !
Ici, c'était la salle du trésor phara ... euh roi ... royal ! Pour les autres salles, je ne sais pas. Mais achetez ce petit livre nommé "Chateaubleu en images". Comme je ne l'ai pas terminé, c'est vrai qu'il est un peu long, à cause des images, je ne peux pas vous dire. En plus, il n'est pas très cher. Euh ... au revoir Él ... euh ... monsieur." Et il s'en va en courant et disparaît au coin d'un couloir. Familier !
"Il est sympa celui là ! Il m'abandonne dans ce dédale infernal. Tiens, ça rime." Pour ceux qui ne connaissent pas la légende de Dédale la voici à peu près : "Le roi de Crète, Minos, demanda à l'architecte Dédale et à son fils Icare de construire un labyrinthe pour y enfermer le Minotaure, un monstre mi-homme mi-taureau." Un dédale signifie donc un endroit où on risque de se perdre sauf si c'est déjà fait. La suite de la légende est telle : "Le Minotaure avait toujours faim donc le roi crétois, Minos, lui donnait chaque année sept jeunes hommes et sept jeunes filles venus d'Athènes, car il les avait vaincus lors d'une guerre et leurs avait imposé cette condition. "Vae victis", mais ça c'est une autre histoire. Mais un jour, un héros du nom de Thésée réussit à se débarrasser du Minotaure. Il avait annoncé à son père Egée qu'il hisserait des voiles blanches à son retour. Arrivé en Crète, il séduisit Ariane, la fille de Minos. Celle-ci lui donna un fil pour retrouver son chemin. C'est vrai que c'est aussi pratique que les cailloux du petit poucet ! Ce fut un combat homérique mais Thésée était fort comme Hercule (je vous expliquerai à l'occasion). Il triompha du Minotaure. Minos fut furieux, Dédale et Icare s'en furent à l'anglaise en volant, mais Icare se brûla les ailes et tomba dans la mer. Hélas, Thésée oublia de mettre des voiles blanches et son père se jeta dans la mer qui porte son nom. Thésée franchit le Rubicon en disant "Alea Jacta est" et en abandonnant Ariane sur l'île de Naxos.
Comme Michael est toujours perdu, je vais en profiter pour expliquer "Vae victis". Cette fois ci, c'est une histoire de Romains. C'est en 390 avant J.C. (pas Jean-Claude, ni Jacques Chirac, mais Jésus-Christ) que les gaulois gagnèrent une guerre contre les romains. Ils les firent passer sous les fourches caudines au sens figuré car en vérité ce sont les Samnites qui les ont fait passer sous les fourches caudines en 321. Disons plutôt que les gaulois leur ont imposé des règles draconiennes (cf. Dracon au VIIIe siècle avant Jésus) ou les avaient plaqués dans le lit de Procuste (cf. Procuste : un brigand légendaire qui forçait les gens à se coucher dans un lit et coupait ce qui dépassait ou étirait si c'était trop petit). Bref, les gaulois demandaient beaucoup d'or. Mais ils utilisèrent de faux poids pour toucher le pactole (cf. la rivière Pactole dont les reflets étaient d'or). Bref, les gaulois devinrent riches comme Crésus (cf. Crésus, un roi du même pays). Alors Brennus jeta son épée en plus sur la balance en disant "Vae victis" : malheur aux
vaincus !
Comment ça, vous n'avez pas compris ce que voulait dire "un combat homérique" et "fort comme Hercule" ? Mais fallait le dire plus tôt ! Vous n'aurez qu'à lire La Flèche Du Parthe de Catherine Eugène. Bon, maintenant que j'ai fini mon laïus (allez voir dans La Flèche du Parthe si j'y suis), revenons en aux faits ! C'était quoi, déjà, les faits ? Ha oui ! Monsieur Jean réussit à sortir, après avoir tourné en rond pendant au moins une demi-heure, par la sortie de secours. Le chien l'y attend alors qu'il l'avait attaché de l'autre côté. Il avait réussi à se détacher tout seul !
Évidemment, Michael est très surpris. Il revient vers son hôtel tout en se posant de sérieuses questions. Vincent Érek semble l'attendre. Avant qu'il n'ait pu prononcer un mot, Monsieur Jean lui dit :
- Je sais ce que vous allez me dire :"Él... euh... laissez votre dieu à la porte ! Euh... non, les chiens sont autorisés !"
- Vous êtes très fort Él... euh, monsieur. C'est la chambre trois mille... euh, 302 au second étage.
Monsieur Jean s'empresse de monter les escaliers et essaie d'ouvrir la porte 302. Après avoir cassé la serrure, il voit que c'est un placard !
- C'est normal, demande-t-il au maître d'hôtel, que je loge dans le placard à balais ?
- Comment ça, noble Él...monsieur ?
- La porte 302 s'ouvre sur un placard !
- Euh...excusez moi, c'était 202 !
Monsieur Jean monte au premier étage cette fois et cherche la chambre 202. Il n'y en a pas ! Il redescend en colère.
- Je me suis trompé, c'est 203 mille, euh pardon, 203 !
- Si la chambre 202 n'existe pas, la 203 non plus ! Sinon, c'est que vous ne savez pas numéroter vos chambres !
- Vous avez raison, c'est la chambre 303, j'en suis sûr!
- Je l'espère pour vous, dit Michael en montant pour la troisième fois.
C'est la bonne. Il peut enfin s'installer. Tout-à-coup, il entend une voix dans sa tête.


10 / Encore le chien aux yeux verts

"Je te salue Élu. Je suis la tête d'ANUBIS."
Monsieur Jean sort de sa chambre à toute allure :"Monsieur Érek, préparez moi une aspirine, euh non, trois !". Puis, il remonte tout doucement vers sa chambre : "Tu es fou, Michael, tu es fou. Mais en même temps peut-être pas !"
Vincent : Voici vos trois mille... euh trois aspirines !
Il s'en va.
Michael : Merci.
Le chien (par télépathie) : Élu, je suis la tête d' ANUBIS !
Michael : Comment ça ?!?!?!!?
Le chien : J'ai besoin de ton aide.
Michael : Et moi, j'ai besoin de te tuer car tu m'énerves !
Il lui saute dessus et s'écrase au sol car le chien a disparu.
Michael : Ça devient une habitude ici !
Le canidé réapparaît sur la cuvette des toilettes.
Le chien : J'ai besoin de toi !
M. Jean bondit et ... se retrouve la tête dans la cuvette !
Vincent qui rentre : Demain, à quelle heure je vous réveille ? Euh, vous voulez une serviette ?
Michael : Non merci, OUSTE !
Le chien apparaît sur le lit. Michael s'écrase sur le lit tandis que le chien qui avait disparut réapparaît par terre.
Le chien : Si vous continuez à essayer de me tuer, je vais employer les moyens forts. Non, en fait je peux pas, sinon, vous ne voudrez plus m'aider !
Michael : Je vais te tuer !
Le chien : Pourquoi ?
Michael : Je sais pas, c'est nerveux ! J'ai envie de te tuer.
Le maître d'hôtel vient d'entrer.
Vincent : Voilà votre serviette. Je m'en vais !
Le chien : Mais non, reste !
Michael : Je ne vous avais pas demandé de serviette !


_________________
Combien d'hommes ne sont rien d'autre que des pensées humaines ?...
avatar
Parthénis [PNJs]

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 28
Localisation : À la tête d'une armée de PNJs.
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voyages de monsieur Jean

Message par Parthénis [PNJs] le Mer 10 Sep 2008 - 22:51

Épisode II - Voyage à Chateaubleu (part.2)
Spoiler:
11 / Grosse Pagaille

Une dame et son mari entrent, ils se sont trompés de chambre.
L.D. (la dame) : Que faîtes-vous dans ma chambre ?
M.J. (Michael Jean) : C'est exactement ce que j'allais vous demander !
V.E. (Vincent Érek) : Je vais arranger ça !
Le maître d'hôtel s'apprête à sortir suivi du couple mais le chien bondit sur lui. Ils disparaissent tous deux et réapparaissent sur le lit de M.J.
L.C. (le couple) : J'hallucine !
V.E. : Je te salue Élu, je t'attends depuis trois mille ans !
M.J. : J'ai compris ! Allan Métek, Alban Kétèp et Vincent Érek, c'était toi, c'est-à-dire l'apôtre d'Anubis !
V.E.>Akan. (Akanméttep) : Tu n'avais pas compris ?!?!?!!?
L.D. : Y-a-t-il quelqu'un pour m'expliquer ?
Soudain le monsieur (son mari (ne vous endormez pas, c'est pas le moment !)) s'évanouit.
L.C. (le chien (non, pas le couple)): Apôtre, c'est lui !
Akan. : Tu as raison !
M.J. : Je suis, comme qui dirait, largué !
L.D. : Ne vous inquiétez pas, vous n'êtes pas le seul !
L.C. (Oui, c'est toujours le chien !) : Bon, je vous explique : contrairement aux croyances égyptiennes, il n'y a qu'un seul dieu, son vrai nom est KNIOUF ou NIOUF. Quand il est de bonne humeur, il est protéiforme *. Il est tous les dieux. Son corps est d'or est son Kâ est léger comme l'air. Quand il veut être ANUBIS, il m'appelle car je suis sa tête et je règne avec lui. S'il veut être HORUS, il appelle son faucon. Mais moi, j'avais aussi une autre mission, celle de garder la barbe postiche du Pharaon dont tu descends...
M.J. : C'est pour ça que je suis l'Élu !
Akan. : Je ne te l'avais pas déjà expliqué ?
M.J. : C'est ça, la vieillesse !
L.D. : Je n'y connais rien en théologie ! Je suis larguée !
L.M. (le monsieur qui vient de se réveiller) : On pourrait m'expliquer !
L.C. : (OUI, c'est encore le chien) : Vous Monsieur Patrick, vous êtes le descendant du frère du pharaon. Mais voilà, votre père, enfin, l'arrière-grand-père de celui- ci, a volé la barbe postiche, c'est pour ça que vous en avez une si jolie !
M.P. (monsieur Patrick) : La mienne n'est pas postiche. D'ailleurs, je n'ai rien compris ! En fait, comment vous connaissez mon nom ?
Anu. (OUI, c'est toujours et encore le chien !!) : Je sais beaucoup de choses que vous ignorez !
La dame sort de la chambre à toute allure et va dans l'asile de fou qui se trouve en face de l'hôtel.
L.D. : Mon mari est fou : il parle avec un monsieur bizarre qui m'a volé ma chambre et qui est tout mouillé, un chien et un homme avec un turban qui disparaît !
L.M.D.L'A. (le monsieur de l'asile) avec ironie : Un turban qui disparaît, ça alors !
L.D. : C'est pas le turban qui disparaît, c'est le tout c'est-à-dire le monsieur au turban et même le chien !
L.M.D.L'A. (le monsieur de l'accueil) au téléphone : Préparez une chambre au service hallucination pour une dame.
Pendant ce temps, à l'hôtel.
L.C. (Grrr !) : Patrick, donnez-moi la barbe postiche !
M.P. : La mienne n'est pas postiche !
L.C. : C'est ce que je vous ai expliqué, comme votre aïeul l'a porté souvent, c'est rentré dans vos gènes. C'est pourquoi vous en avez une ! Coupez la et donnez la moi ! Elle repoussera !
M.P. : Et si je ne veux pas ?!?!?!!?
L.C. : Je vous l'arrache ! Croyez-moi, ça fait mal !
Akan. : Je vous conseille de l'écouter, il a un cerveau de Dieu !
M.P. : Je n'ai pas l'habitude d'obéir aux chiens !
Il coupe sa jolie barbichette à contrecoeur et la donne au chien qui disparaît suivi d' Akanméttep.
M.P. : Bon, je vais prendre une chambre en face, avec ma femme !
M.J. refait sa valise et décide de rentrer chez lui. Il est fatigué par ses aventures (ou ces aventures, si vous voulez !)
Il n'aura pas le temps de se reposer !


12 / A bon entendeur, salut !

FIN (provisoire (Non, très provisoire !))





————————————————————————————————————————————————
*(cf. Prothée (La Flèche du Parthe (de Catherine Eugène)))


_________________
Combien d'hommes ne sont rien d'autre que des pensées humaines ?...
avatar
Parthénis [PNJs]

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 28
Localisation : À la tête d'une armée de PNJs.
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voyages de monsieur Jean

Message par Parthénis [PNJs] le Mer 10 Sep 2008 - 23:13

Épisode III - Les Chrononautes (part.1)

Spoiler:
Les péripéties de Monsieur Jean

III / Les Chrononautes


1 / Le petit Livre très illustré des Dieux Égyptiens

Michael Jean vient juste d'arriver chez lui après une visite mouvementée de Chateaubleu. L'égyptologue s'installe et allume sa télévision pour se relaxer. Pas de chance, il n'y a que des films d'horreur et des reportages sur les guerres en Afrique (il devrait penser à investir pour le câble) ! Que de sang !
Il prend donc un livre au hasard. Il est tombé sur "Le petit Livre très illustré des Dieux Égyptiens" de Peter Sel d'Andouillet. Il se rend à la fin et écrit sur les pages de notes : Toutes les croyances n'étaient que bêtises. En vérité, il n'y a qu'un dieu, son nom usuel est NIOUF ou KNIOUF ou GNOUF. Son kâ est invisible et plus léger que l'air. Il a un corps d'or et prend différentes formes à loisir. Il ne possède pas de tête. Pour être HORUS, il appelle un faucon, pour être THOT, il appelle un ibis, pour être ANUBIS ou SETH, il appelle le même chien aux yeux verts, ...


2 / Quand on parle du loup, on en voit la queue (mais en l'occurrence, c'était plutôt un chien)

Le chien aux yeux verts venait d'apparaître, alors que Michael prenait son café en relisant ses notes. Évidemment, il se renverse le café encore brûlant sur les doigts et se fait très mal ... Le chien ignore les cris de douleur de l'élu et dit quelque chose qui s'écrit un peu comme ça :

(Je sais qu'il n'y a rien d'écrit, mais trouvez-moi un clavier avec des hiéroglyphes et on en reparlera !)
Ça se traduit à peu près comme ça : "Je te salue, homme choisi du ciel et des hommes (Élu), je viens te trouver en raison d'un problème dû au fait de ma grande faim.".(Je sais que c'est bizarre, mais c'est de la traduction littérale).
M.J. : Pourquoi as-tu eu un problème à cause de ta gloutonnerie ?
Chien : Parce que j'ai trop mangé !
M.J. : J'avais compris, mais pourrais-tu être un peu plus explicite ?
C. : Il se trouve que je dois remettre la barbe postiche à l'endroit où elle a été prise et ...
M.J. : Et je ne voie pas en quoi ça me concerne !
C. : J'y viens, et donc il faut que je retourne dans le temps et ...
M.J. : Oui, ça je le savais déjà !
Soudain on frappe à la porte.


3 / Une vieille connaissance !

M. Jean se lève pour ouvrir. Un homme avec un grand sac lui dit :
H. : Je te salue, Monsieur, je suis Jonathan Tétête et je vends des accordéons.
M.J. : Mais je m'en moque éperdument.
H. : Non, attends, c'est pas ça, je vends des poteries, euh non, ... voilà des aspirateurs ! Vous en voulez ?
M.J. : Vous me rappelez quelqu'un !
H. (d'un air innocent) : Ah bon ?!?!?!!?
M.J. : Arrête Akanméttep ! T'es reconnu ! C'est pas la peine de te choisir des noms bizarres comme Jonathan
Tétété !
A. (oui, A=H, vous n'aviez pas compris que l'homme était Akanméttep ?) : Pas Tétété, Té-Tê-Teu !
M.J. : Ça change pas grand chose, Akanméttep !
A. : Bon, j'admets.
M.J. : Tu es en mission ?
A. : Oui, enfin non, c'est une mission secrète et c'est compliqué alors disons que pas vraiment et que je suis venu te rendre visite.


4 / J'ai décidé de maigrir !

C. : Te voilà toi, j'ai besoin de toi !
A. : Tiens, t'as grossi !
C. : Justement, je n'arrive pas retourner dans le temps.
M.J. : Explique moi !
A. : Chaque personne peut porter un certain poids lorsqu'elle voyage dans le temps. Moi, c'est 81, 1 kilodrammes. Anubis, c'est 29.9 kilodrammes et en alliant nos forces, nous pouvons porter 111 kilo exactement.
C. : Le problème, c'est que je suis trop gros pour voyager avec la barbe !
M.J. : Mais ça pèse combien une barbe ?
A. (qui commence à en avoir marre) : Ho, la barbe !!
C. : Environ 5 grams.
M.J. : Bon, déjà on dit des grammes et des kilogrammes. Bon, vous devriez essayer d'allier vos puissances magiques.


5 / Magie, magie ...

C. : Essayons.
Les deux antiquités bien conservées se concentrent, une spirale se forme autour d'eux et ils disparaissent.


6 / … et cette idée a du génie ...

M.J. : Ouf, me voici débarrassé de ces deux imbéciles primitifs.
Il reprend son livre et écrit un petit chapitre.


7 / l'enfance du dieu

"NIOUF est un dieu qui s'est lui-même créé. Il est sorti de l'eau qu'il avait créée. Il créa la Terre pour se reposer. Mais le jeune KNIOUF ou NIOUF s'ennuyait.
Il décide de créer des animaux et des plantes pour s'occuper. C'est ainsi que nous sommes nés."
"NIOUF le-tout-puissant", Michael Jean


8 / Du génie, c'est vite dit !

Revoici une spirale. Akanméttep et le chien y apparaissent.
Chien : On a un problème.
Akan. : Ouais, il faut que tu viennes avec nous.
M.J. : Mais pourquoi ?
Akan. : Parce que tu es l'Élu.
Chien : Tu dois pouvoir voyager dans le temps, toi !
M.J. : Ça serait génial.
Akan. : Ça veut dire quoi "génial" ?
M.J. : Je t'expliquerai à l'occasion.


9 / Les domini, les maestrae et les servi

"NIOUF créa des plantes, des pierres et des animaux sur Terra. Les roches, ne possédant pas de kâ, restèrent neutres. Les animaux devinrent les maîtres de la planète, on les appela "maestrae", tandis que les plantes étaient "à leur service", d'où le nom donné par KNIOUF, de "servi". Puis parmi les maestrae, les hommes se détachèrent. Ils inventèrent de nombreuses choses et devinrent les "domini" ; les animaux et les végétaux sont encore sous leur domination. KNIOUF ou NIOUF n'avait pas prévu cela mais il s'amusait bien à les regarder et les laissa faire. "
"NIOUF le-tout-puissant", Michael Jean


10 / Première tentative

Chien : Vas-y, Élu, prends la barbe postiche et vas-y novice chrononaute.
M.J. : Comment on fait ?
Akan. : Concentre toi et récite la formule !
M.J. : La formule ? Quelle formule ?!?!?!!?
Akan. : Celle qui a été prononcé pour sauver le monde !
M.J. : Moi y en a pas rappeler. Toi comprendre ?
Akan. : Yo, mon four, c'est génial, moi y en a comprendre !
Chien : Hein quoi ?!?!?!!?
M.J. : On dit mon frère, pas mon four !
Akan. : En fait, ça veut dire quoi, ce que j'ai raconté ?
Chien : Rien du tout !
M.J. : Bon, c'est quoi, la formule ?
Akan. : C'est toi l'Élu, que je sache.
M.J. : Ah oui, je m'en souviens.
Michael prononce quelque chose en égyptien antique et une spirale bleue se forme autour de lui.


11 / Les dieux égyptiens

NIOUF décida ensuite de créer d'autres dieux pour l'aider à gouverner ce monde. Il créa d'abord Noun qu'il fit sortir de l'eau, puis Râ, le dieu solaire pour qu'il porte l'astre du jour, puis d'autres comme Osiris, le dieu du royaume des morts, puis Isis, sa soeur et épouse (on parle d'Osiris, pas de NIOUF !), la déesse magicienne, puis il créa Nephtys, son autre soeur et Seth son frère, l'esprit du mal. Puis il donna un fils à Osiris, Horus, l'esprit du bien.
Il créa Hathor, la déesse de la joie et de l'amour, Amon, le dieu de la fécondité, puis Thot, celui de la sagesse, et aussi Anubis pour protéger les embaumeurs. Il en créa aussi plusieurs autres qu'il installa sur différentes régions où régner.
"NIOUF le-tout-puissant", Michael Jean


12 / Retour sur la terre ferme

Michael Jean éprouve une drôle de sensation. Il a l'impression de s'envoler. Il ferme les yeux. Soudain, il sent son estomac se soulever. Il ouvre les yeux, il est de nouveau dans son bureau. "Ça n'a pas marché", se dit-il.
Il reprend son texte sur les dieux égyptiens et le recopie sur papier.


13 / La faute des dieux

Hélas pour eux, les dieux égyptiens firent trop de bruit et demandèrent aux hommes, les domini de la planète de les prier pour ne pas subir leurs châtiments. Les Égyptiens découvrirent donc l'identité des dieux et les prièrent tous. Seul GNOUF était méconnu ! Les hommes firent des temples pour tous sauf KNIOUF. Celui-ci, dans son immense clémence, n'en voulut pas aux domini terriens mais aux dieux qui s'étaient mal comportés. Mais le dieu créateur était miséricordieux et pardonna, du moins pour cette fois ...
"NIOUF le-tout-puissant", Michael Jean


14 / Tout s'explique

Anubis réapparaît suivi d'Akanméttep.
M.J. : Pourquoi ça n'a pas fonctionné ?
Chien : Il ne fallait pas arrêter de prononcer la formule avant d'être dans le char moderne ...
M.J. : Parce qu'il y a un char ?
Akan. : Tu verras bien !


_________________
Combien d'hommes ne sont rien d'autre que des pensées humaines ?...
avatar
Parthénis [PNJs]

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 28
Localisation : À la tête d'une armée de PNJs.
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voyages de monsieur Jean

Message par Parthénis [PNJs] le Mer 10 Sep 2008 - 23:15

Épisode III - Les Chrononautes (part.2)

Spoiler:
15 / La punition

Horus et Seth se battaient sans arrêt et tous les dieux voulaient prendre la place de Ré (ou Râ, comme vous voulez...). Ils faisaient trop de miracles et tout le monde les connaissait.
NIOUF décida de les exterminer. Même Thot, le dieu de la sagesse ne réussit pas à le raisonner. KNIOUF leva donc trois doigts de ses trois mains et les dieux égyptiens se transformèrent en poudre d'or dont les hommes firent des statues. Le tout-puissant récupéra leur kâ.
"NIOUF le-tout-puissant", Michael Jean


16 / Seconde tentative

Notre Élu reprononce la formule à toute vitesse plusieurs fois et s'envole. Il ferme les yeux tout en continuant à marmonner en égyptien.

17 / Le char moderne

MJ est encore en train de réciter sa formule quand Anubis l'interpelle. Il ouvre les yeux et constate qu'il sur la banquette arrière d'une voiture. Akanméttep et Anubis sont assis à coté de lui.
Le conducteur se retourne et dit :"Salut la société, pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Assouapoup, le conducteur du char moderne."
Michael regarde par la fenêtre et voit ... des étoiles qui défilent. Ils sont donc dans l'espace.
- Dans l'espace-temps, pour être précis, lui dit Assouapoup qui avait lu dans ses pensées.
Au bout d'un moment, il déclare : "On est arrivé !"


18 / Nécessité divine

Hélas pour NIOUF, les égyptiens n'aimaient pas le changement. Le dieu tout puissant éprouva la nécessité de se faire prier. Afin d'arranger chacun, son corps est devenu d'or et repose dans un temple céleste. Son kâ n'a pas de tête et prend celui d'un animal, c'est ce qu'on appelle une fusion.
Grâce à ce procédé, les Égyptiens sont longtemps restés polythéistes.
"NIOUF le-tout-puissant", Michael Jean


19 / Débarcation

Akanméttep dit alors à notre vieil égyptologue :"Récite ta formule jusqu'à ce que je te dise d'arrêter."
Monsieur Michael Jean s'exécute : "Béwa-xifri-satuma-kawi-ya, Béwa-xifri-satuma-kawi-ya, Béwa-xifri...
- Tu peux t'arrêter !


20 / Sur la planète Aeria

NIOUF dirigeait aussi la planète Aeria. Sur cette planète, les domini étaient les limaces, les maestrae les végétaux et les autres animaux étaient servi.
Les plantes, majoritairement carnivores, ont développé sur cette planète des défenses surnaturelles. Les hommes ont peu à peu disparu. Les sangsues et les escargots devinrent les alliés des limaces tandis que les méduses leur déclarèrent la guerre. Elles furent toutes exterminées.
"NIOUF le-tout-puissant", Michael Jean


21 / Égypte ancienne

M. J. ouvre les yeux, il est au milieu d'une salle de fête égyptienne et tout le monde le fixe. Il murmure un "bonjour" en égyptien antique et se cache derrière l'apôtre d'Anubis en se disant : "Bon sang de bonsoir, ça a marché ! Ça fonctionne, je suis en Égypte, il y a tellement longtemps que je rêvais de cela, il faut absolument que je reste attentif à tout ce qui se passe. Quand je vais raconter ça à mes anciens collègues ..."
Celui-ci (l'apôtre d'Anubis, il faut suivre un peu quand même ...) prend la parole (dans le dialecte de l'époque, inutile de préciser).
A.A. (apôtre d'Anubis, voyons !) : Je te salue, noble Pharaon. Je te présente ton descendant.
En effet, un homme qui avait tous les attributs d'un pharaon était assis dans cette salle et c'est à lui qu'Akanméttep s'adressait.
N.P. (noble pharaon): Je te salue, apôtre d'Anubis et vendeur de turban. Et je salue aussi le noble élu de ma lignée.
M.J. (bon, là, je vous dit rien !) : Je te salue, euh... noble pharaon de ma lignée.
A.A. : Nous venons rapporter la barbe postiche qui a été volée.
N.P. : Mais, elle n'a pas été volée, elle est sur mon menton !!
En effet, une barbe postiche identique à celle que tient toujours Michael Jean dans sa main est sur le menton du pharaon.
A. (Anubis) (par télépathie) : Mon NIOUF, je crois qu'on a fait une bêtise !


22 / Sur la planète Pyra

NIOUF contrôlait aussi la planète Pyra, il faut même préciser que c'est sa préférée. Sur celle-ci, tous les vivants connaissent son existence et ne célèbrent que lui. Les plantes sont domini, les fourmis maestrae et les autres animaux sont servi. Heureusement, les plantes protègent les espèces en voie de disparition car de nombreuses espèces n'auraient pas survécu.
"NIOUF le-tout-puissant", Michael Jean


23 / Retour à la case départ

Le pharaon se dispute avec l'apôtre pendant que notre égyptologue entreprend de faire le tour de la salle sous le regard ébahi des gens qui sont là. Il se dit :"J'avais oublié que les roux n'étaient pas bien regardés ici ! Je ferais bien de ne pas trop m'éloigner ! " Il aperçoit une fresque et s'en approche. "Mais c'est la fresque que j'ai retrouvée l'année dernière avec mon équipe ! Mais, c'est ... ah ... mais oui, le bout qui manquait c'était ça ... oh, et ça... C'est merveilleux, et dire que je me suis cassé la tête pour deviner ce qu'il pouvait bien y avoir sur le petit bout effacé ... C'était tout simplement une carte du royaume et ..."
Il sent qu'il décolle et voit une spirale bleue se former autour de lui. Un peu plus tard, en effet, il se retrouve dans la voiture qu'Anubis avait appelée "char moderne". Il s'apprête à demander à Assouapoup pourquoi est-ce qu'il est là, mais ... il n'y a pas de chauffeur. Avant qu'il n'ait le temps de faire quoi que ce soit, la spirale bleue se forme autour de lui et il se retrouve ... dans son bureau !


24 / Sur la planète Aqua

C'est la planète Aqua la plus mystérieuse. Les domini sont les poissons et les oiseaux, les maestrae sont les hommes et les moustiques et les autres sont servi. Les mythologies de certaines régions sont très nombreuses et complexes.
"NIOUF le-tout-puissant", Michael Jean


25 / La maladie du novice chrononaute

Quelques instants après, il est rejoint par Anubis et son apôtre.
C. (chien) : Ça fait toujours ça quand on voyage dans le temps pour la première fois. J'espère que tu n'as pas eu trop peur. C'est ce qu'on appelle la maladie du novice chrononaute : c'est le fait de ne pas se maîtriser et de revenir tout seul sur Terra notre planète sans avoir à réciter de formule. Au fait, tu as vu le char de régression hypermoderne, il est cououl, non ?


26 / Les conditions de survie d'une espèce

En règle générale, on peut constater que, pour qu'une espèce survive le plus longtemps possible, il faut qu'elle soit dominus ou maestra.
"NIOUF le-tout-puissant", Michael Jean


27 / Tout s'arrange

M.J. : Vous avez réussi à vous arranger, finalement ?
C. : Pas vraiment, en réalité, on s'est trompé de jour, on est venu un peu trop tôt et la barbe postiche n'avait pas encore été volée. Mais moi, j'en ai marre, ils se débrouilleront sur le terrain !
M.J. : Pour les brouiller, vous les avez bien brouillés !
A. : Bah, tout est bien qui finit bien !
.
Ceci est un point final (pas si final que ça, d'ailleurs ...)


_________________
Combien d'hommes ne sont rien d'autre que des pensées humaines ?...
avatar
Parthénis [PNJs]

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 28
Localisation : À la tête d'une armée de PNJs.
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voyages de monsieur Jean

Message par Venom'el le Jeu 11 Sep 2008 - 19:22

Bon bah je lirai plus tard hein x) tu m'en veux pas ? ^^'
avatar
Venom'el
Valet de Pique
Valet de Pique

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 27
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voyages de monsieur Jean

Message par Parthénis [PNJs] le Jeu 11 Sep 2008 - 22:08

Pas du tout XD C'est pas du tout un truc prioritaire, cette ... chose infâme XD

_________________
Combien d'hommes ne sont rien d'autre que des pensées humaines ?...
avatar
Parthénis [PNJs]

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 28
Localisation : À la tête d'une armée de PNJs.
Date d'inscription : 14/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voyages de monsieur Jean

Message par Robert Begarion le Ven 12 Juin 2009 - 23:41

Elia a écrit:Parthé : J'avais déjà lu ça par le passé, mon avis reste le même qu'alors, toujours aussi développé : "...argh !!!" XD

Un démon majeur du neuvième cercle de la flemme m'a contraint à ne pas relire les péripéties de sieur Michael Jean, pour des réclamations, adressez vous au préposé de l'antichambre des enfers, ou bien à Jackal, qui se fera une joie de vous donner satisfaction.
avatar
Robert Begarion
Dix de Cœur
Dix de  Cœur

Masculin
Nombre de messages : 280
Age : 27
Localisation : En amont d'un pommeau et au tréfond d'un fourreau.
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voyages de monsieur Jean

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum