Entretien d'embauche

Aller en bas

Entretien d'embauche

Message par Jack le Mar 14 Juil 2009 - 18:11

[Crise d'ennui semi-dépressif et abus de tropes et de Replay. C'est juste un entretien d'embauche entre un grosbill et un DRH, mais j'ai trouvé que le nombre de suites possibles était plaisant.]

Dans le bureau impersonnel au mobilier métallique, l'homme vêtu d'un manteau de cuir, aux cheveux grisonnants, regardait son vis-à-vis à travers ses lunettes ébréchées avec une expression attentive et vaguement souriante, attendant la suite de l'interrogatoire.

-"Que pouvez-vous nous donner comme preuve de votre compétence ? Votre dossier ne comprend pas de CV sous prétexte que, je cite, "l'information requise est secret défense". Vous admettrez volontiers, je l'espère, que tout ceci semble louche.
-Je suis né. J'ai survécu jusqu'à mon âge actuel en n'exerçant qu'un seul métier. Connaissez-vous beaucoup de personnes de mon âge dans votre entourage pouvant en dire autant ?
-...
-D'autres questions ?
-Oui. Êtes-vous affilié à une forme quelconque de syndicat ou d'association de travailleurs ?
-Je n'en ai pas besoin. Tous les employeurs qui ont essayé de me rouler par le passé ont réappris par la suite combien coûtait normalement un tech compétent sur le marché du travail. J'ai ensuite offert à certains le choix de me reprendre. D'autres ne l'ont pas eu.
-Eh bien tant que vous en parlez, vous admettrez que vos tarifs ont de quoi soulever une certaine suspicion...
-J'aime mon taff.
-On pourrait se demander si vous ne faites pas dans l'espionnage industriel, vous comprenez, c'est si courant de nos jours...
-J'aime mon taff.
-Euh... D'accord. Vous écrivez ensuite ici que vous souhaitez opérer de manière isolée...
-C'est exact.
-Pourriez-vous expliquer ce manque d'attrait pour le travail de groupe ?
-Je souhaite porter moi-même le fardeau de mes erreurs. Mais pas celui de celles de mon voisin.
-N'y-a-t'il pas un certain mépris pour vos collègues dans cette réponse ?
-Non. Il n'y a pas de mépris à avoir face à l'incompétent qui n'en fait pas étalage.
-Attendez un peu... Vous êtes maintenant en train de taxer chacun ici d'incompétence dans son travail ?
-Oui. Prenons par exemple le domaine de la sécurité de l'entreprise, puisque vous évoquiez ce point à mon sujet précédemment : vos gardes portent des mitraillettes au côté, ce qui est la garantie d'un massacre certainement inutile si un unique adversaire tend à s'introduire chez vous. Votre base de données est mal sécurisée contre les injections de code et contient des informations bien trop sensibles pour être stockées sur un serveur accessible depuis internet, par exemple le fait que vous, Alfred Neumann, avez deux enfants à charge et habitez dans le quartier de Skel-Nord - information suffisante pour organiser un kidnapping et un chantage. Deux minutes avant moi, un homme est entré sans présenter de badge à la sécurité. Par ailleurs, concernant ces badges, ils fonctionnent avec une simple technologie magnétique qu'on peut recopier avec le plus antique des magnétophones. Conclusion : en termes d'intrusions physiques et virtuelles, votre vulnérabilité n'a pas de bornes.
-...
-Dois-je également évoquer le fait que votre concierge était en train de regarder un holovid porno au lieu de surveiller attentivement mes actions dans la salle d'attente ? Si j'avais voulu poser une bombe, j'aurais eu cinq fois le temps...
-Non, c'est suffisant... Pourquoi souhaitez-vous postuler chez nous si vous pensez autant de mal de nos systèmes et méthodes ?"
L'homme aux lunettes eut un sourire carnassier.
-"Pourquoi ? Parce que personne ne saurait faire bien mieux dans cette ville. S'occuper de ce genre de soucis nécessiterait des moyens conséquents et un centrage précis des activités assurées par l'entreprise de sorte qu'elle ne soit plus composée que d'hommes de confiance. En cette époque où les grandes firmes et les restrictions de budget sont bien plus à la mode, ce genre d'idée est un peu désuet. Je préfère donc apprendre à remplir les formulaires de fausses informations et choisir mon employeur selon d'autres critères.
-Vous êtes en train de dire que votre dossier est bidon ?
-A l'exception du numéro DLA que vous avez utilisé pour me contacter et de l'inscription sur le CV, mon bon ami... Mais ces informations que j'ai données conviendront très bien, je pense, et si j'étais vous je ne chercherais pas à vérifier ce qu'il en est exactement...", dit l'homme en se levant. "Vous savez ou me contacter quand vous aurez compris pourquoi je suis le seul à pouvoir occuper cette place, monsieur Neumann. Je vous souhaite le bonsoir."

Et, sans plus un mot, l'homme sortit de la pièce en refermant doucement la porte derrière lui. Il avait en vérité menti sur une chose en parlant de son dossier : son prénom était effectivement Keith, comme indiqué. Il n'y avait pas de meilleure manière de dissimuler ce genre d'information que de la cacher dans un amas de mensonges, et de cette manière il s'évitait la contrainte de devoir réagir à un nom inconnu formé de toutes pièces. Il était trop vieux pour ça. Alfred Neumann resta un moment face à la porte, pensif, avant d'écrire "embauché" sur le dossier posé devant lui. Il n'aimait pas ce type, mais il devait bien reconnaître qu'il avait besoin de quelqu'un comme lui.
avatar
Jack
Joker Gris
Joker Gris

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 27
Localisation : Devant un ordi
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien d'embauche

Message par Robert Begarion le Mar 14 Juil 2009 - 23:23

numéro DLA ? what
avatar
Robert Begarion
Dix de Cœur
Dix de  Cœur

Masculin
Nombre de messages : 280
Age : 27
Localisation : En amont d'un pommeau et au tréfond d'un fourreau.
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien d'embauche

Message par Jack le Mer 15 Juil 2009 - 10:12

Oui, j'ai décidé que le portable du futur s'appellerait DLA (Direct Link Aether), puisqu'il viendra bien un jour où on aura saturé les 8 chiffres du téléphone et où il faudra trouver un nouveau système d'identifiant, avec un nom bien marketteux. Par contre, je t'en supplie, ne me demande pas d'où j'ai sorti ça ^^'
avatar
Jack
Joker Gris
Joker Gris

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 27
Localisation : Devant un ordi
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien d'embauche

Message par Maka T. le Mer 15 Juil 2009 - 18:36

<3 J'aime bien ^__^^Le mec est extrèment cliché/bourrin mais c'est ça qui fait l'histoire, alors ça va ^^ Tu comptes en faire d'autres? :)

_________________
"J't'emmerde" - Mary-Kate Tytree
avatar
Maka T.
Joker des Noirs
Joker des Noirs

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://deckofcards.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

D'où as-tu sorti cela ? Je VEUX savoir !

Message par Robert Begarion le Jeu 16 Juil 2009 - 0:52

Ah, maintenant que je suis passé, je ne peux plus prétendre ne pas avoir lu ça.

...

Voici donc la petite critique en règle, sans prétention aucune :

Pour commencer, je pense n'avoir pas tout à fait compris le sens de la première réponse, dans ce passage :
Messire le Grosbill a écrit:Je suis né. J'ai survécu jusqu'à mon âge actuel en n'exerçant qu'un seul métier. Connaissez-vous beaucoup de personnes de mon âge dans votre entourage pouvant en dire autant ?
Je connais pour ma part un nombre majoritaire de personnes qui pour ce que j'en sais se sont contentées d'un seul métier, le leur, sans faire de plans de carrières alambiqués ni jongler d'une profession à l'autre. Et qui ont survécu, oui monsieur. D'autant qu'avec ses "cheveux grisonnants" je lui donne entre quarante et cinquante ans : il correspondrait aisément au profil de l'employé moyen, au cursus tripalium >w< des plus classiques. Y'a-t-il un sens caché -ou flagrant- qui m'aurait échappé ?

Comme le dit Maka, le type érigé façon "bourrin/sans gêne/rambo au briefing" est un classique, qui t'explique tranquillement la meilleure manière de bousiller ton installation, de faire un massacre dans ton immeuble et d'égorger toute ta famille comme des porcelets, à tes nez et barbe. Dans ce contexte, ça se tient bien, et la discussion reste suffisamment crédible pour qu'on prenne son pied à lire ça. Pas inoubliable pour son originalité, mais une très bonne maîtrise de l'ambiance. C'est prenant.

Parlons-en de l'ambiance, précisément. C'est pour cela que j'ai posé la question du numéro DLA, car on n'explicite pas très bien si c'est un cadre époque actuelle, comme le suggère le personnage du "DRH". On a quelques rares indices au travers du texte : l'époque est aux grandes firmes, les badges magnétiques sont quelque chose de suffisamment courant pour qu'on néglige leur emploi, les intrusions virtuelles sont une menace. C'est pas sans me rappeler le background Shadowrun : tu te mets dans l'ambiance ? ^^ À la relecture, saute évidemment aux yeux l'holovid du concierge, qui confirme bien qu'on se situe dans un futur proche, avec quelques menues avancées technologiques "raisonnables".

On peut aussi citer le mobilier métallique de la pièce, mais ça aurait aussi bien pu être du à l'exécrable goût pour le design moderne d'un bon gros DRH basique. Enfin, le nom du personnage serait bien révélateur aussi, si du moins le lecteur attentif que je suis ne savait pas que tu pioches les noms de tes héros parmi les physiciens célèbres (cf le seigneur Venturi, très bon d'ailleurs, que je t'intime de poster pour en faire profiter nos amis québécois - et autres)
avatar
Robert Begarion
Dix de Cœur
Dix de  Cœur

Masculin
Nombre de messages : 280
Age : 27
Localisation : En amont d'un pommeau et au tréfond d'un fourreau.
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien d'embauche

Message par Jack le Jeu 16 Juil 2009 - 1:22

C'est un background futuriste pessimiste assez classique où tout le monde est mort... ou presque. Le jour où on s'est rendu compte qu'on avait assez pollué l'air et l'eau pour que la pluie fasse des trous dans les bébés après une exposition trop longue, l'humanité a décidé qu'il était temps de faire du développement durable de construire de jolies cités autosuffisantes recouvertes d'une "bulle" hémisphérique, où la pollution reste à l'extérieur et les gens à l'intérieur.

Malheureusement, quand on cloître les gens dans des environnements de quelques kilomètres de rayon, ça ne favorise pas les conditions de vie de première classe. D'abord, face au manque de place, la taille des habitations diminue ("Syndrome de Tokyo"), ce qui a des conséquences sanitaires fâcheuses (les gens dépassent rarement 35-40 ans. La conséquence joyeuse est qu'on ne se fait plus trop de soucis au sujet des cheveux blancs). Et puis il ne peut pas y avoir plus d'une ou deux usines par ville, toujours à cause du manque de place, donc pour produire un peu de tout il faut que les usines fassent de tout => le proprio est puissant => grosses firmes.

La croissance démographique aidant, il y a beaucoup plus de main-d'oeuvre que d'emploi. Et pas de place pour cultiver un lopin de terre, pour vivre il faut des sous ! Conséquence, ceux qui ne meurent pas et ne virent pas criminels sont les heureux employés - exploités - des grosses firmes. C'est un peu ça l'idée. Et oui ça a un côté shadowrun ^^
avatar
Jack
Joker Gris
Joker Gris

Masculin
Nombre de messages : 177
Age : 27
Localisation : Devant un ordi
Date d'inscription : 23/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réponds à la question du docteur Maka.

Message par Robert Begarion le Jeu 23 Juil 2009 - 11:09

Diagnostic sans équivoque : vous êtes atteint de Fearlyathite généralisée, et c'est incurable. Navré, monsieur.

Les symptômes d'omniprésence d'un background monstrueux derrière la plus petite phrase d'ambiance dénotent en effet l'influence des affres compulsives engendrées par cette rare pathologie qui se développe de façon privilégiée dans les milieux rôlistes, et qui force au moyen d'une enzyme cérébrale produite massivement par les cellules infectées à développer selon un schéma fractal l'arbre des explications et implications du moindre raisonnement esquissé par l'organe de pensée. Cela ne peut s'arrêter que lorsque la taille d'un univers fictif ainsi généré en vient à dépasser les capacités d'appréhension pandimensionnelle du malade. Rupture nerveuse. Une mort quasiment indolore, si on excepte le temps passé à baver sa propre bile et à se ronger les doigts jusqu'à l'os dans un état extatique durant la phase terminale (les huit derniers mois, à quelques jours près suivant les cas)

Condoléances à votre dame.
avatar
Robert Begarion
Dix de Cœur
Dix de  Cœur

Masculin
Nombre de messages : 280
Age : 27
Localisation : En amont d'un pommeau et au tréfond d'un fourreau.
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien d'embauche

Message par Manubiwan le Jeu 23 Juil 2009 - 14:03

Pour ma part, l'ambiance me faisait plutôt pensé au très bon "Brazil" (que je ne vous conseillerais pas de regarder si vous n'avez pas aimé "BladeRunner"). Je sais pas si sa te dis quelque chose, jack, mais j'imagine assez bien l'ambiance qui règne dans le bureau comme celle présente dans ledit film. Je crois que robby à fait le tour de ce qu'il y avait à dire. J'aime bien, malgré le fait que le sujet reste peu original.

Sur le même thème ^^ :
http://www.frenchnerd.com/article-25635020.html
avatar
Manubiwan
Dix de Pique
Dix de Pique

Masculin
Nombre de messages : 61
Localisation : Derrière son ecran 22 pouces !
Date d'inscription : 20/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'organe de Jacobson serait un compteur Geiger ... Trauma.

Message par Fear Lyath le Ven 24 Juil 2009 - 18:16

La Fearlyathite mobilise toutes les capacités mentales du patient vers l'élaboration du monde imaginaire de ce dernier. Il en résulte une diminution progressive des facultés de concentration et de mémoire.

Contrairement à ce qu'affirme sans étude sur le terrain le docteur Begarion, la mort entrainée par la Fearlyathite peut s'avérer longue et douloureuse.
En effet, la moindre faille apparaissant dans le background développé entraine une violente dissonance cognitive suscitant de la part du sujet agressivité et désespoir, ce qui peut dans les cas extrêmes le pousser au suicide (ou du moins à des comportements à risques).
La Fearlyathite entraine par ailleurs fréquemment la mort par déshydratation : le sujet oublie de boire tant il est préoccupé par son univers, et il perd le précieux liquide en bavant abondamment sur son clavier avec force ricanements déments. Il lui est également possible de mourir de faim.


La Fearlyathite est contagieuse, à l'instar de la Parthénite. Des études sur des volontaires désignés d'office sont en cours pour déterminer laquelle de ces deux afflictions est la plus prompte à se transmettre.

Voir Ravite, Floquite et Parthénite.
avatar
Fear Lyath
As de Pique/Cœur
As de Pique/Cœur

Masculin
Nombre de messages : 191
Age : 26
Localisation : entre ailleurs et hier.
Date d'inscription : 12/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entretien d'embauche

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum