Prise de tête

Aller en bas

Prise de tête

Message par Susanne le Ven 13 Nov 2009 - 13:31

Une rue sombre et enneigée. Derrière elle des bruits divers et de la musique s'échappant d'un night-club. A quelques pâtés de maisons, l'aéroport.
Elle était de retour. Elle n'avait ni sac, ni bagage. Elle n'avait rien rapporté avec elle si ce n'est cette ombre de désespoir, cet immense vide qui ne la quittait plus depuis qu'Elle avait disparut. Elle ne l'avait pas trouvé. Pourtant, elle l'avait cherché partout. Alors où pouvait-Elle être ? Elle n'était pas morte, elle en était certaine. Elle l'aurait ressenti, là où maintenant il n'y avait plus qu'un immense trou infecté.
Elle abandonna ses faux papier dans une poubelle au hasard, ne prêtant aucune attention à la silhouette vorace qui se jeta dessus, ravi, avant de courir à nouveau dans sa ruelle sombre.
Elle commanda un cappuccino qu'on lui servit dans un gobelet en plastique et elle sortit à nouveau. Sa jupe rose battait ses jambes avec les bourrasques du vent. Mais le temps se radoucissait. Il ne faisait plus assez chaud pour qu'il neige et ce fut que de la pluie qui se déversa sur les toits piques. Elle leva ses grands yeux au ciel, laissant ses longs cheveux chocolat se gorgeaient d'eau, qui dégoulina sur sa veste de coton rose et sur son chemisier blanc. Les rares passants qui n'étaient pas trop occupés à courir se mettre à l'abri regardèrent en murmurant cette jeune fille debout sous la pluie, qui souriait au ciel, un gobelet en plastique encore fumant à la main. Mais elle ne les voyait pas.
Elle savourait seulement ce ciel plein d'étoiles. Aucun de ces passants ne pouvaient deviner que les étoiles lui avaient permis de ne pas devenir complètement folle, de ne pas se perdre en perdant tout espoir. Ces étoiles qui mouraient déjà alors que leur lumière arrivait à peine à notre rétine. Pour cette raison, elle allait vivre. Pour pouvoir elle aussi apporter de la lumière dans la vie des autres. Elle serait une étoile comme Elle l'était encore et toujours pour elle. Bien sûr, les passants ne savaient rien de ce que pensaient la jeune fille, de ces souvenirs si heureux qui brillaient encore dans son petit coeur et qui ne voulait pas laisser gagner la plaie infectée qui avait pris place dans sa poitrine.
C'est alors qu'une certaine odeur vint chatouiller ses narines. Une odeur sur mille mais qu'elle aurait toujours reconnu. Une odeur qui agit comme une injection d'adrénaline sur son coeur.
*Ca n'est pas possible* Ses yeux pailletés d'or cherchèrent désespérément parmi la foule de passants celle qui avait ce parfum. Etait-ce vraiment possible qu'elle l'est enfin retrouvée ? Ses jambes allaient d'elles-même à travers la foule.
*Je vous en supplie, que ce ne soit pas encore un faux espoir* Et le rideau de pluie semblait s'ouvrir devant elle. L'eau ne brouillait plus temps sa vue. La pluie se calmait.

Brusquement, elle s'arrêta. Elle ne s'était pas trompée. C'était vrai ! Kira ! « Kira ! » Elle ne s'entendit pas crier son nom. Son coeur le répétait chacun de ses battements. Elle savait que c'était elle. Il n'y avait qu'elle pour porter une telle tenue, qui pouvait avoir cette démarche si élégante, si musicale. Elle aurait voulu revoir ses couettes. « Kira ! » Une jeune femme se retourna, parmi un troupeau de passants attendant au feu. Le feu passa au vert. Les gens se précipitèrent de l'autre côté de la rue, abandonnant une fine silhouette féminine.
Elle vit Ses mains se portaient sur Sa bouche comme pour étouffer un cri et Ses beaux yeux s'agrandir de surprise, puis se brouiller de larmes. Elle entendit la voiture klaxonner. Elle avait tourner la tête comme la jeune femme dans sa direction. Elle avait vu le conducteur sortir de la voiture et lui sourire. Elle avait vu la jeune femme le rejoindre, l'embrasser et lui la serrer dans ses bras. Elle les avait vu échanger quelques mots avec bonheur. Elle avait vu leur amour. Elle avait vu le regard désolé, douloureux et emplit de peine de la jeune femme avant qu'elle ne monte dans la voiture et ne disparaisse.
...Sûrement, aurait-il remarqué que quelque chose était arrivé. Et sûrement, lui racontera-t-Elle....
Elle ne sentit qu'alors qu'elle pleurait. Elle pleurait sous la pluie, quel mélodrame ! Elle sourit, se retourna pour partir quand une audi klaxonna.


Susanna ouvrit les yeux. Bien sûr, les Atouts ne dormaient pas. Ses yeux délavés regardèrent autour d'eux le royaume de Multei. Ce n'était pas le sien, mais celui du Monde. Elle avait pourtant éprouver le besoin de s'y rendre, de se recentrer sur son passé, trait qui n'était pas vraiment commun aux autres Atouts. Pour une raison évidente, puisque les Atouts ne devaient normalement pas avoir de souvenir de leur passé, puisqu'en acceptant d'être atout, ils acceptaient de passer autre à chose, de devenir quelqu'un d'autre. Normalement, puisqu'Elle se trouvait être l'exception qui confirme la règle ! Pour une fois, elle aurait voulu être comme tout le monde !
Mais Susanna avait l'impression de s'être perdu en chemin. Elle avait accepté son rôle et elle essayait de se convaincre que l'Excuse ne lui aurait pas offert sa chance si elle n'avait pas été prête. Elle savait bien sûr comment fonctionne le Royaume des Morts et que l'on ne pouvait passer au stade suivant que si l'on était prêt. Mais son Père devait commençait à se demander s'il avait bien fait ! Elle soupira et s'aplatit d'avantage.
Elle était la seule à poser tant de problème à quitter sa vie de carte car elle se sentait obligée. Il lui restait encore une chose à accomplir. Comment ? Elle en avait aucune idée ! Et l'obligation de ne pas rester seule l'agaçait. Elle s'était toujours arranger pour fausser compagnie à tous ceux qui devaient la surveiller. Et la mort n'avait pas arranger cette préférence pour la solitude. Ou tout du moins, de ne pas avoir à rendre des comptes de tous ce qu'on fait, pense, dit...
Pour ne rien arranger, ses pouvoirs faisait n'importe quoi. C'était encore pire qu'à ses débuts ! Non seulement, elle ne savait plus se diriger et apparaissait toujours à côté de ce qu'elle avait prévu, mais soit elle entrait en contact avec une autre personne que la personne visée, soit c'était avec trop de monde, soit elle perdait une âme en route... Son pouvoir de télékynésie avait même prit le pas sur son corps.
A cet instant, elle s'aperçut qu'elle était en train de détacher chaque brin d'herbe autour d'elle. Enfin, pas elle à proprement parler: pas avec ses doigts mais simplement par l'esprit !
« Non, mais c'est pas bientôt fini ! Même mon cerveau ne m'obéit plus ! Et toi là haut, je peux savoir à quoi tu joues ? Si tu es en ébullition, aide moi plutôt à trouver le moyen de finir ce que j'ai à faire avec Elle, que je puisse enfin être l'Atout que Père attend ! Dis-moi au moins comment La trouver ! Un indice ! » fulminai-je contre ma caboche indisciplinée.
Evidemment, il n'y eu pas de réponse.

[Si quelqu'un a une idée pour lui venir en aide...]
avatar
Susanne
L'Étoile
L'Étoile

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : en train de se droguer au walt disney <3
Date d'inscription : 19/06/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum