La force centrifuge [Partie 1 de la SAGA]

Aller en bas

La force centrifuge [Partie 1 de la SAGA]

Message par Zoveda le Dim 27 Juin 2010 - 7:37

C’était une soirée où le ciel se vidait littéralement sur les terres métissées. Ces terres étaient tant mouillées que l’île était quasiment submergée par la mer.

Une ombre noire apparut au loin, c’était une image lourde qui se pavanait dans l’ombre opaque du continent métissé. Cette ombre avançait un pas à la fois. Chaque pas l’approchait des torches qui flambaient sur l’allée du village côtier. À peine la lumière atteignait l’ombre que la lumière se divisait en deux laissant l’ombre être dans l’ombre la plus total.

Plusieurs villageois regardaient dehors par leur fenêtre, énigmatique face à cet étrange être. Certes les métissés en voyant tous les jours les plus bizarre les uns que les autres, mais ceci révélait un pouvoir assez puissant. En effet, certain avait expliqué que l’homme était debout et que rien autour de lui ne bougeait même pas la pluie. De plus, le contrôle des ombres étaient d’avantage des pouvoirs visant les territoires cœurs. Ce qui marquait ce dernier point était que l’ombre en question n’avait pas la carrure d’un métissé, il était beaucoup plus frêle, et deuxièmement il était trop grand pour être qu’un simple cœur et n’était pas assez trapu. Il était donc une énigme absolue pour les villageois.

Cette ombre avança toujours dans l’incognito. Ce qui était bizarre était que l’ombre autour de l’être ressemblait à un drap imperceptible. En outre, l’être semblait avancer en saccader. On ne voyait nullement la continuité dans les mouvements, cela ressemblait à une série de photos.

Les Métissés n’observaient que l’homme et son étrange allure, mais ils n’avaient guère remarqué la lourde chose qu’il semblait porter dans ses bras. Il fit tout le trajet de l’allée principale du village côtier. En effet, il traversa la lumière sans que personne ne reconnaisse qui il était et qu’est-ce qu’il traînait dans ses bras.

À ce qu’il parait le prête qui résidait dans l’église au nom du Joker Blanc put voir l’homme debout immobile. Quelques secondes plus tard l’ombre n’avait plus la lourde charge dans ses bras. Un joli arbre, un sol pleureur il disait, était ériger devant l’ombre. D’après la populace locale l’arbre serait toujours à la même place, près du nouveau bâtiment religieux. En effet, le lendemain le prêtre c’était réveillé debout au pied de cendres, de bois cramés et des ruines du bâtiment religieux.

Tout les autres villageois avaient aperçu que la pluie s’était changée en orage et que les vents violaient les gentilhommières des gens du village. Ils avaient expliqué que le détraqué avait certainement sauvé le prête après qu’un éclair est frappé l’église, mais le religieux refusa sans cesse d’y croire et disait :
«C’EST LUI QUI À FAIT ÇA!!! C’EST LUI!!! C’EST LUI QUI L’A BRULÉ!!! Il M’A ASSOMÉ!!!». Comme le prête avait mentionné il avait une énorme trace sur le crâne. Les gens de la côte voient parfois cet homme au loin assis sous le saule pleureur, caressant le sol d’une rose.

(Robert m'avait fait remarquer que j'était TOTALEMENT INACTIF depuis bien lontaine, alors j'ai décidé d'écrire cela pour vous)
(Parthé si ça d'intéresse c'est il y a TRÈS TRÈS longtemps, donc si il y a des églises c'est pas la même bigsmile ainsi pas de bug de chronologie, c'est la soirée avec ma tendre aimée)
avatar
Zoveda
L'Excuse
L'Excuse

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 26
Localisation : Là ou je me trouve
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum