L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Aller en bas

L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Le Pendu le Sam 29 Mar 2008 - 19:10

Nom :

Tepētōntli.


Prénom :


Machtia.


Surnom :


Machtia se présente rarement sous son véritable nom. Il se considère plus comme un Atout que comme un Trèfle (et pourtant …), et rechigne à passer comme tel à cause de son nom aux consonances trop occidentales. Il utilise de faux noms lorsqu’il intervient sur Decenta Emdor, mais s’attache à se faire appeler par sa fonction : « Duodecima Arcana », la douzième Arcane. Prononcez « Dwodèkima Arkana », merci.


Sexe :


Masculin. Par habitude, Machtia se réincarne sous son sexe d’origine lors de ses renaissances.


Groupe :


Machtia est un Atout, l’une de ces énigmatiques créatures immortelles qui se chargent du cycle des morts et des naissances sur Decenta Emdor.


Date de naissance :


Inconnue à ce jour. Les Atouts prêtent rarement attention aux dates de naissance de leurs semblables, et Duodecima n’a jamais révélée la sienne à ceux qui n’étaient pas vivant à cette époque.


Âge :


Inconnu dans les détails ; mais Machtia a déjà vu passer de nombreux siècles portant son nom …


Poste/métier :


Machtia est le Pendu, la douzième Arcane Majeure. Chargé de la réincarnation des Cartes décédées, il confère à ces nouveaux-nés la malchance chronique, diverses tares physiques, et, sinon l’intelligence, du moins une tournure d’esprit intéressante.


Goûts :


Le Pendu n’éprouve aucun besoin de se nourrir, de part sa nature d’Atout immortel. Et pourtant … il agit comme si boire du thé (Earl Grey de préférence) était chez lui un besoin vital. Il en boit habituellement une dizaine de tasses par jour, mais peut se rationner s’il n’a vraiment aucun moyen de s’en procurer.

Ses couleurs préférées sont les noirs et le violet, couleurs de deuil des As qu’il apprécie passées, ternies. En fait, il apprécie ce qui est vieux et obsolète, et passe beaucoup de son temps libre à étudier les archives de Decenta Emdor, et à suivre les dernières découvertes archéologiques. Il est possible de le croiser dans un musée, s’il n’a pas déjà visité celui-ci au cours du siècle …

Duodecima se considère comme un esprit aiguisé, et bout intérieurement quand quelqu’un qui lui est manifestement supérieur sur ce plan le méprise. En revanche, il se lie facilement d’amitié avec les génies si ceux-ci lui en témoignent … mais cela est rare, tant il se montre distant et condescendant avec les mortels.

Le Pendu apprécie les énigmes et les jeux de logique (surtout si l’enjeu est d’importance), car ils flattent son ego d’intellectuel ; mais en revanche il déteste la violence physique.

Il éprouve une sorte de fascination pour tout ce qui sert à mesurer le temps et fonctionne de manière régulière : pendule, métronome, horloge, montre … Sa nature de serviteur de l’Excuse n’y est peut-être pas étrangère.


Pouvoirs :


Le Pendu est l’Arcane du malheur et des choix. Il symbolise autant le malheur et l’impuissance sur le plan physique que le choix avisé et le renouveau des points de vue sur le plan mental. Cet Atout révèle que l’adversité est nécessaire dans la mesure où elle engendre la réflexion qui pousse parfois à une nouvelle vision du monde salvatrice.
Machtia possède la maîtrise totale des domaines de l’entrave, des pensées et de la malchance. Comme des sanctions lui seraient réservées s’il abusait de son pouvoir, et que lui-même méprise ceux qui se reposent sur leur force, il utilise sa magie dans des buts principalement défensifs.
D’un autre côté, son côté provocateur fait que ces cas de « légitime défense » se produisent souvent.
Quand il était mortel, Machtia avait la force de dix hommes tant qu’il était en contact avec le sol d’Ebluc, et créait des singes de terre aux capacités limités. Ces deux pouvoirs font partie des rares vestiges de son ancienne identité de Trèfle …


Animal :


De son « vivant », Arcana était un aye-aye, un étrange primate insectivore.
Devenu un Atout, sa forme animale est celle d’un anobium.





Cet insecte xylophage est également connu sous le sobriquet de « horloge de la mort », en raison des coups réguliers que donne l’arthropode contre son support, avec la tête, lors de sa parade nuptiale. Les anobiums sont des véritables fléaux pour les Cartes, car leurs larves rongent le bois et le papier, détruisant les charpentes des bâtiments et les archives écrites ; Machtia étant également un véritable fléau pour les Cartes, quoique il s’en défende, cette forme lui correspond finalement assez bien.


Psychologie :


Cette Arcane est l’une de celles qui sont les plus actives dans le monde des mortels : elle joue en effet à une sorte de jeu cruel de son invention, dont le principe de base est de sortir des « figures » intéressantes, constituées d’un type de Carte particulier placé dans une situation unique. Plus la situation dans laquelle est mise la Carte est improbable et éprouvante, plus la combinaison vaut de points. Pour parvenir à ce résultat, il faut manipuler la Carte victime de la manière la plus indirecte possible (le décompte en tient compte) pour qu’elle se place d’elle-même dans cette situation. Le Pendu n’apprécie pourtant pas la souffrance pour elle-même : dépourvu de pitié, il considère simplement que c’est une manière amusante de tuer le temps, en faisant au passage réfléchir les Cartes sur leur condition.
Pour déterminer les figures de base, il tente parfois de rendre fou un mortel en un temps donné. Si le mortel fait perdre son pari à Duodecima, ce dernier, admiratif du sang-froid de son adversaire, lui offre un souhait qu’il s’engagera à accomplir … en manipulant une ou plusieurs autres Cartes. Ces « duels psychiques » servent également d’occupations bénignes lorsque l’Arcane attend la conclusion d’une autre de ses machinations, ou lorsque elle n’a pas suffisamment de temps pour en lancer une.

Le Pendu n’a pas l’air de se considérer véritablement comme un Atout. Il s’occupe de la réincarnation des âmes, mais semble n’y trouver du plaisir que dans la mesure où cela lui fournit des pions à peu de frais. Cette attitude négligente lui vaut parfois des remontrances de la part de l’Excuse ; Duodecima se fait alors discret, et zélé, pour un temps … Jusqu’à ce que son naturel revienne. Il redevient alors de plus en plus audacieux, jusqu’à ce que Zoveda ne remarque à nouveau son manège. Pour qu’il ne vienne jamais à l’esprit de l’Excuse de remplacer son serviteur, Machtia, à contrecœur, espace de plus en ses manœuvres. Hélas pour les Cartes, l’Excuse ne se préoccupe pas de surveiller de près les actes du Pendu, et comme Decenta Emdor est vaste, il lui est rare de rencontrer un jouet de Machtia.

Les relation de la douzième Lame avec son créateur sont plutôt étranges : Zoveda ignore totalement sa créature tant qu’elle ne met pas en péril l’équilibre du monde, alors que Arcana est attentif aux moindres faits et gestes de l’Excuse. Il est en effet persuadé que l’Excuse a un plan bien précis derrière la tête, mais ne saurait dire lequel. En attendant, il considère son supérieur avec une distance surprenante.
L’Arcane manifeste la même attitude envers les Jokers : ce sont pour elle des êtres puissants, qu’il faut donc traiter avec une prudence méfiante tant qu’on n’en connaît pas les objectifs. Elle les respecte en fait autant que l’Excuse … mais évite bien sûr d’en faire part à Zoveda.

Lorsqu’il s’est mis en tête de torturer un mortel, Duodecima n’utilise pas la force, mais se montre tout bonnement insupportable. D’un sans-gêne et d’une insolence quasi-suicidaires tout en restant d’une politesse insultante, il se montre serviable à l’extrême tout en paraissant parfaitement incapable de remplir la moindre tâche correctement. L’ironie est l’une de ses armes de prédilection. Le point crucial de sa stratégie est que ses pouvoirs empêchent ses victimes de s’en prendre à lui physiquement ; et que lors d’un duel psychologique, son flegme amusé lui permet de l’emporter sur la durée.

En fait, Machtia se considère véritablement comme au-dessus des Cartes normales, tant sur le plan intellectuel (lui, en tant qu’Atout, voit les coulisses de l’Univers) que physique et moral (immortel, il estime avoir droit de vie et de mort sur les simples mortels de par la triste loi du plus fort, qu’il est le premier à déplorer …).
En revanche, au naturel, il affiche moins cette recherche de l’affrontement et cette servilité spontanée qui se veut sincère. Il se contente d’être d’une politesse glacé et d’un flegme déstabilisant. Plutôt ouvert d’esprit, il faudrait pourtant beaucoup de bagou à une Carte pour le faire revenir sur son opinion : pour lui, quiconque n’a pas vécu plus de quelques siècles n’a tout simplement pas assez de recul sur l’existence pour avoir un avis impartial.
En fait, il a souvent l’air de s’ennuyer.


Physionomie :


D. Arcana est un rouquin aux cheveux rougeoyants de taille moyenne, peut-être un peu petit pour la quinzaine d’années qu’il semble avoir (son âge réel est impossible à évaluer), aux traits bien dessinés. Il porte des boucles d’oreilles sobres, argentées, et possède un tatouage dans le cou représentant … en fait, on ne sait pas ce qu’il représente. Le Pendu se l’ai fait faire il y a un certain nombre de millénaires, et n’a jamais précisé de quoi il s’agissait. Le tatouage se prolonge dans le dos de l’Arcane, et disparaît sous son habituel pull noir …

Ses vêtements préférés sont plutôt noirs, avec une touche de rouge pour se marier avec sa chevelure, et souvent un peu de violet par préférence personnelle. Son style est plutôt sobre et négligé ; ses tenues précises dépendent du peuple chez lequel il réside actuellement (rappelons qu’il arpente Decenta Emdor physiquement sans raison particulière, en flagrante illégalité au vu des lois régissant les Atouts). Par exemple, alors que chez les Piques il porte un pull et un pantalon épais noirs, avec des bottes fourrées, accompagnées de gants rouges et d’une écharpe bicolore, il adoptera des tenues en cuirs de lézards s’il se rend parmi les Cœurs. Sans cela, il risquerait de passer pour un étranger, ce qui n’est certes pas un danger pour cet immortel, mais bien, simplement, une gêne agaçante qu’il préfère éviter.
Le visage de Duodecima est suffisamment mobile pour permettre un large variété d’expressions : sourire en coin, sourire méprisant, sourire crispé, sourire décontracté … Il ne s’arrête jamais de sourire lorsqu’il tourmente une Carte, ou quand il sent qu’il contrôle la situation. En revanche, quand il s’ennuie ou est songeur, il adopte une moue vaguement contrariée.
Quoi qu’il arrive, ses yeux sont toujours mi-clos, méfiants : il ne les écarquille jamais sous le coup de l’émotion, mais seulement quand il le désire consciemment.
avatar
Le Pendu
Le Pendu
Le Pendu

Masculin
Nombre de messages : 29
Localisation : ailleurs, mais jamais très loin.
Date d'inscription : 28/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Le Pendu le Sam 29 Mar 2008 - 19:10


Histoire :


Bien qu’il soit difficile de lui
extorquer des confidences sur son passé, en réunissant toutes les
allusions blasées et mystérieuses que Machtia laisse derrière lui, on
peut considérer comme fondés les points suivants :
né dans une
province centrale d’Ebluc, le jeune Tepētōntli bénéficia de la fleur de
l’enseignement Trèfle, dispensé à tous selon les principes de ce
peuple. Dès sa jeunesse, Machtia put donc apprendre que le communisme
était le meilleurs régime politique existant, puisqu’il permettait
l’égalité entre les citoyens Trèfles, alors que les autres couleurs
pratiquaient des régimes barbares et arriérés qui instauraient
officiellement l’inégalité ; que deux et deux font quatre, sauf s’il
est dans l’intérêt de la nation que ce ne soit pas le cas ; que les
prêtres des Jokers sont aussi vitaux que les paysans pour la survie
d’Ebluc, les As de Maka en sacrifiant régulièrement pour assurer la
protection du joker Noir sur le pays, et l’implorer de faire le Soleil
se lever, et les As de Rony pour servir de sacrifices d’importance aux
premiers en cas de crises telles que guerre, épidémie, famine, éclipse,
insulte au gouvernement et ainsi de suite.

Accomplissant
pleinement son devoir patriotique, Machtia entra dans l’élite
intellectuelle de la nation en écrivant un mémoire sur l’émergence
d’une culture unique chez les Métissés. Brillant ethnologue, chez qui
l’étude des archives Trèfles complétaient efficacement un important
travail sur le terrain, Tepētōntli fut malheureusement fauché dans sa
course rectiligne vers la postérité par un Métissé anonyme qui haïssait
les Trèfles qui l’avaient rejeté autant qu’il se fichait des études
sociologiques qu’on pouvaient faire sur ce qui lui servait de peuple.
Tepētōntli le Trèfle ne fêta même pas sa cinquantaine ; mais tout
n’était pas terminé pour lui …
En effet, il fut ressuscité par un
être supérieur et inconnu, l’Excuse, qui estimait qu’il ne serait pas
plus mal qu’un autre dans la gestion de la renaissance des Cartes.
Suivant
le sain principe comme quoi il ne faut pas contrarier une personne
quand celle-ci tient votre vie entre ses mains, et ce même si elle ne
parait pas avoir toute sa tête, Machtia accepta humblement son nouveau
rôle … et ne découvrit que progressivement, au fil des années, ce
qu’étaient exactement les Atouts : des correcteurs de réalité, mis en
place par l’Excuse, sorte de troisième Joker, pour renverser la
mainmise des Jokers sur l’univers afin de l’amener vers un avenir
meilleur conçu par l’Excuse, alias Zoveda.

Une fois qu’il eut
cerné la teneur exacte de ses attributions, Machtia fut émerveillé d’un
plan si juste et si raisonné : on avait bien vu ce que les Jokers
avaient fait de Decenta Emdor en quelques millénaires (et ce que Maka
pouvait consommer en sacrifices en quelques semaines, à croire qu’elle
était boulimique …), il était temps que quelqu’un se charge du sale
boulot pour redresser la barre avant le naufrage. Se renommant
Duodecima Arcana en honneur de son rang, Machtia devint l’un des Atouts
les plus acharnés à l’équilibre du monde, tant le But Ultime lui
paraissait radieux.

Mais au fil du temps, obnubilé par la raison
de l’Excuse, le Pendu finit par croire les Atouts supérieurs aux
mortels, de par leur puissance, certes, mais surtout par le rôle qu’ils
tenaient dans le plan du plus sage d’entre eux, Zoveda. De plus en plus
souvent, il manipula le destin des mortels pour avancer plus vite vers
l’utopie : doter les Cartes de qualités et de défauts, au fil de
nombreuses réincarnations, n’allait pas assez vite à son goût ; la
bêtise des Piques, Cœurs, Carreaux, et même Trèfles, lui répugnait de
plus en plus. De plus, ses contacts répétés avec la mort, parfois celle
de membres de sa propre famille, le rendirent progressivement cynique
et froid.

En tant que chercheur, il lui parut rationnel de se
replonger dans les livres d’histoire mortels pour les relire à la
lumière de ce qu’il avait appris en tant d’années : la vacuité de la
vie humaine, la subjectivité des points de vue (les Cœurs s’étaient
avérés aussi durables que les Trèfles, après tout), la tendance de
toute archive écrite à se décomposer au fil du temps. Et pas seulement
dans les livres d'histoires : s'ennuyant à mourir, il décida, pour
passer le temps, de lire un exemplaire de chaque texte d'archive ayant
jamais été publié sur Decenta Emdor, afin de pouvoir se faire une idée
globale de la situation sur Decenta Emdor depuis sa création jusqu'à
son époque ...

Cette manie lui fut salvatrice en ceci qu’elle
l’amena au doute : d’après une combinaison de documents fragmentaires,
provenant de rapports d’espions Piques morts depuis bien longtemps, de
journaux intimes et d’archives de village, sur le continent Métissé, à
une certaine époque pas si éloignée que ça avait vécu une certaine
Aracnadia, une As Métissée, qui s’était faite assassiner dans des
circonstances étranges après avoir passé ses dernières années heureuses
aux côtés d’un homme sorti de nulle part, disparu d’ailleurs peu après
la mort de sa dulcinée (suicide ? fuite ?), et dont le nom était
simplement … Zoveda.
En quelques siècles d’existence, Duodecima
n’avait rencontré qu’une seule personne dénommée ainsi. Aucune mort ni
aucune naissance de Zoveda n’avait eu lieu sur Decenta Emdor à sa
connaissance, aucune mairie n’en faisait mention …
Une conclusion évidente s’imposait.

Aussi
incroyable que cela puisse paraître, l’Excuse, dont la puissance
n’avait rien d’humain et qui s’opposait fermement aux Jokers, avait été
autrefois un mortel. Un mortel au style de vie assez contestable, même.

En
d’autres termes, les Atouts avaient été créés par un mortel qui avait
acquis des pouvoirs divins. Dans ces conditions, persister à mépriser
les mortels aurait été stupide. Machtia chuta en quelque sorte de son
piédestal.

Bien que de nombreux points de cette histoire soient
obscurs, surtout que Duodecima voyait mal l’Excuse parler de son passé
si on le lui demandait, Machtia s’interrogea principalement sur un
point : un mortel, même vertueux, promu subitement au grade de Joker
continuera-t-il à être honorable ?... Pour ce que l’Atout avait vu chez
les Cartes, c’était improbable. Et pourtant, c’était plus ou moins ce
de quoi se réclamait l’Excuse : être le correcteur de l’univers,
travaillant dans l’intérêt de tous. Un peu trop idyllique pour être
vrai, non ?...

Mais alors, quels seraient les buts personnels
qu’un immortel égoïste poursuivrait ? Le pouvoir, qu’il possède déjà ?
L’argent, qui est périssable, tout comme l’amour ?...

Machtia ne
trouva pas de réponse à cette question. Déçu par l’Excuse, il renonça à
l’idée selon laquelle il pouvait changer le monde en réincarnant les
mortels. Abandonnant presque tout le respect qu’il devait à Zoveda, il
décida de simplement passer l’éternité en s’amusant, et créa un jeu
complexe sur la manipulation de mortels.

Pourtant, le Pendu n’a
pas renoncé à améliorer le destin des hommes : même s’il ne croit plus
que les Atouts puissent faire de Decenta Emdor un paradis, son
passe-temps a été conçu pour que, parfois, il remette sur la bonne voie
la vie d’une Carte qui allait à vau-l’eau. La douzième Lame est passée
d’un point de vue cosmique à une vision individuelle.

L’histoire de Duodecima continue, pour le meilleur comme pour le pire, et elle n’est pas prête de s’arrêter …



Autres :

Pour
votre gouverne, je suis en quelque sorte le nouveau personnage de Fear.
Pauvre petit, avoir passé un mois à créer la présentation d'un
personnage qui va lui échapper ... Vraiment, je le plains. Sincèrement.
°bois une gorgée de thé° Enfin, ce genre de
chose devais fatalement lui arriver un jour ou l'autre, non ? À force
d'essayer de réfléchir à la manière d'agir de ses créations, on finit
trop souvent par être "contaminé" par elle ... Les Jokers en savent
quelque chose ...

Ravi de vous rencontrer. Je suis persuadé que nous allons bien nous entendre ... °sourire°
avatar
Le Pendu
Le Pendu
Le Pendu

Masculin
Nombre de messages : 29
Localisation : ailleurs, mais jamais très loin.
Date d'inscription : 28/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Maka T. le Sam 29 Mar 2008 - 19:51

Nyah OO!!!! J'adoooooow! *se tape vu que c'est un Atout*

Naaaan! Zovy va avoir plus de pouvoirs il y a DEUX atouts ><

Validé mon cher! Et re-bienvenue ^^

_________________
"J't'emmerde" - Mary-Kate Tytree
avatar
Maka T.
Joker des Noirs
Joker des Noirs

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://deckofcards.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Le Pendu le Dim 30 Mar 2008 - 15:29

Bonjour, cher Joker noir ! Permettez-moi d'exprimer tout le plaisir que me cause le votre suscité par mon énigmatique présence ...

Il dit qu'il est content. =.=" Bienvenu, va ...
avatar
Le Pendu
Le Pendu
Le Pendu

Masculin
Nombre de messages : 29
Localisation : ailleurs, mais jamais très loin.
Date d'inscription : 28/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Zoveda le Dim 30 Mar 2008 - 23:06

Je trouve la fiche ... attendez je vais trouver ... je sens que ça vient ... désoler il n'y a pas de mot pour décrire mon nouveau petit cheri!!!

(Ça l'a fait mal? Hein, Maka)
avatar
Zoveda
L'Excuse
L'Excuse

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 26
Localisation : Là ou je me trouve
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Le Pendu le Lun 31 Mar 2008 - 18:03

Bien entendu, les grâces de mon seigneur et maître putatif me vont aussi droit au coeur que les complimentations des administratrices ... °fait une petite révérence, sourire°
avatar
Le Pendu
Le Pendu
Le Pendu

Masculin
Nombre de messages : 29
Localisation : ailleurs, mais jamais très loin.
Date d'inscription : 28/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Zoveda le Mar 1 Avr 2008 - 2:52

Je le dis encore c'est très profond j'adore réellement, ça me donne le goût de ralonger mon texte à moi :P (Pourquoi je suis le seul qui à un court texte comme histoire).

(Dernière fois j'avais pas terminer la lecture XD)
Sinon je trouve ça domage que mes Atoutou me ¨renit¨...
avatar
Zoveda
L'Excuse
L'Excuse

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 26
Localisation : Là ou je me trouve
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Invité le Mar 1 Avr 2008 - 7:43

Moi aussi mon texte est court ... mais bon ... J'aime bien de nouveaux perso ...(Faudrait faire un topic de Double compte on s'y retrouve plus T.T)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Le Pendu le Mer 2 Avr 2008 - 17:03

La présentation d'un personnage constitue en quelque sorte sa biographie : il est naturel qu'elle soit courte à sa naissance ... À mon sens, une présentation n'a pas à être longue originellement, tout simplement car elle se développera par la suite en même temps que le personnage dont elle est la descrption : il ne tiendra qu'à vous de faire de vos personnages des entités compexes et intéressantes ...

Les Atouts ne vous renient pas, seigneur Zoveda, je suis persuadé que la majorité d'entre eux vous obéiront fidèlement !
avatar
Le Pendu
Le Pendu
Le Pendu

Masculin
Nombre de messages : 29
Localisation : ailleurs, mais jamais très loin.
Date d'inscription : 28/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Zoveda le Jeu 3 Avr 2008 - 1:08

Je vous en suis d'une reconnaissance admirable mon cher Pendu. Que nos chemins se croisent les un à l'autre.
avatar
Zoveda
L'Excuse
L'Excuse

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 26
Localisation : Là ou je me trouve
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Auradore de Montnoctes le Ven 4 Avr 2008 - 20:08

Oh je me rend compte que je n'ai rien posté, c'est pas sympa...

Bienvenue à notre cher nouvel Atout !!!
Et bonne chance pour ton second perso.

(ps: j'adore ta présentation ) bigsmile
avatar
Auradore de Montnoctes
Neuf de Cœur
Neuf de Cœur

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 01/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Venom'el le Ven 4 Avr 2008 - 22:01

Moi non plus rien posté. Quel malotru. Bah re-bienvenu.
Toujours aussi fan de tes posts Fifi ;) même quand ce n'est pas toi ^^
avatar
Venom'el
Valet de Pique
Valet de Pique

Masculin
Nombre de messages : 96
Age : 27
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Densanki le Sam 5 Avr 2008 - 13:29

Tiens, moi non plus j'avais rien dit ... C'est méchant ça ^^'

Mais t'as l'habitude ... ^^ ~~♪

Enfin, bienvenue quand même même si j'ai pas tout lu ^^" ~~
avatar
Densanki
Cinq de Pique
Cinq de Pique

Féminin
Nombre de messages : 33
Localisation : Dans son antre !
Date d'inscription : 25/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Le Pendu le Sam 5 Avr 2008 - 18:03

J'apprécie à leur juste valeur vos marques d'amitié ! Vous savez bien que l'opinion d'autrui a tellement d'importance pour moi ... °sourire°
avatar
Le Pendu
Le Pendu
Le Pendu

Masculin
Nombre de messages : 29
Localisation : ailleurs, mais jamais très loin.
Date d'inscription : 28/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arcane XII [Le Pendu-Atout]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum