Joker Alcoolisé [PV Miki] [FINI]

Aller en bas

Joker Alcoolisé [PV Miki] [FINI]

Message par Maka T. le Dim 13 Avr 2008 - 2:53

Alcool et Joker n’ont jamais fait bon ménage. C’était encore plus vrai lorsque le Joker s’enfilait, Maka en l’occurrence, assez de bouteilles pour tuer une baleine. L’immortalité semblait avoir raison d’elle en ce soir bien sombre. Évidemment, personne ne savait qui elle était, dans ce bar miteux de la cité des Métissés. L’eau-de-vie lui brûlait la gorge à chaque lampée. Les gens la regardaient avec compassion : son mari l’avait laissée, son fils était mort ou sa sœur avait été enlevée, probablement… Ils ne savaient heureusement pas que Mary-Kate Tytree en personne se soulait devant eux. Pourquoi faisait-elle cela, voilà le mystère de la chose… Mais vous surprendrai-je vraiment en vous annonçant que c’était de la faute combinée des Atouts et d’Akam? Non, évidemment…

On dut la jeter dehors, à la fermeture. C’était vraiment pitoyable, beaucoup plus que d’habitude. Le Joker n’était même pas capable de marcher, il se trainait lamentablement par terre, trop soûl pour même en rire. Par chance, personne n’était dehors à cette heure tardive, il n’y avait personne pour voir Maka ramper vers le milieu de l’île, lentement mais surement. L’eau lui coulait dessus en travers de la forêt pluvieuse, tandis qu’elle boitait péniblement vers le chez-soi des Jokers. La pluie finit par ralentir, puis par disparaître complètement : elle était arrivée…

La demeure des Jokers demeuraient invisibles pour les yeux des non-divins. Contrairement aux idées reçues, ils habitaient tous ensembles, Maka, Rony et Miki, dans des ailes séparées. L’endroit lui-même était immense. Gigantesque. C’était un palais énorme, sculptée différemment de partie en partie : une partie de style Trèfle, un autre du style Cœur, Pique et Carreau. Et un mélange hétéroclite pour le Joker Blanc. Maka longea le jardin, celui où elle et Mikaël avait rencontré l’Excuse. Elle entra instinctivement par une porte, trop grisée pour savoir vraiment où elle allait.

La déesse grimpa un escalier en marbre, tourna à gauche, s’écroula par terre, rit durant un moment, tourna les talons, monta un autre escalier et entra dans une pièce. Elle s’applaudit elle-même en découvrant une chambre : elle avait finalement réussi à s’orienter! Elle avança clopin-clopant vers le lit, riant trop fort, complètement déjantée. Elle s’écroula sur le lit, vide. La porte-fenêtre donnant sur le balcon était ouverte laissant voir la pleine lune. Maka bondit sur ses pieds, titubant, furieuse, vers l’entrée. Elle marmonnait pour elle-même…

« Chales petchis Chatouts… Viennent… M’embêtcher même ch… chez moi… »

Le Joker s’écroula lourdement contre la porte en voulant la fermer. À présent, si quiconque dormait à moins d’un kilomètre, il devait absolument être réveillé… Mary-Kate se releva et ferma les rideaux, cachant la lune. Elle se laissa ensuite instinctivement aller vers l’arrière, choyant ainsi sur le sol. Elle reprit son apparence normale, laissant son minable déguisement d’ivrogne pour celui, encore pire, de Joker débauché. Son teint était encore plus blafard que d’habitude, éclairé faiblement par le lueur lunaire qui perçait l’épais tissu. Maka était tombée très bas. Très, très bas.

Le monde autour d’elle lui parvenait maintenant flou, dégénéré. Tout tournait, elle avait la nausée, et du fermer les yeux. Un esprit malmené dans un corps en dégénérescence. Maka avait peut-être des milliers d’années, elle n’avait aucunement évolué sur le plain mental. Mikaël et Rony non plus, si on voulait comparer. Ils étaient morts, plus de continuation pour eux… Maka se roula en boule, une main contre son ventre, l’autre contre son front. L’enivrement de la boisson ne s’estompait pas, elle en avait beaucoup trop pris pour que cela parte immédiatement, mais son mal de cœur augmentait. Et puis d’un coup, son estomac se révulsa et elle vomit sur le sol de marbre noir. Au moins, vu la couleur de la salle, c’était sa chambre…

Elle s’essuyait la bouche avec sa manche, plus ou moins consciente de sa situation. Elle sentait le sol vibrer légèrement, comme sous l’effet de pas rapides, d’une course. Oui, c’était bien cela, quelqu’un courait, dans le couloir peut-être? Elle recommença à glousser doucement, en caressant le sol du bout des doigts, au rythme des pas…


Dernière édition par Maka T. le Ven 8 Aoû 2008 - 2:23, édité 1 fois

_________________
"J't'emmerde" - Mary-Kate Tytree
avatar
Maka T.
Joker des Noirs
Joker des Noirs

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://deckofcards.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joker Alcoolisé [PV Miki] [FINI]

Message par Miki L. le Lun 14 Avr 2008 - 20:41

Quand Mickaël arriva devant la porte à double battant de la suite démesurée de Maka une petite armée de serviteur se dressaient déjà là, essayant d’ouvrir les portes. C’était, comme vous vous en doutez peine perdu, les Jokers ne tenaient pas à ce que n’importe qui puisse rentrer dans leur chambre. Trouvant que ces larbins mettaient un peu trop de temps à s’écarter de son passage Miki se fraya un passage à leur dépend. Les serviteurs voltigeant dans tous les sens à travers le couloir ne faisaient qu’accroître la confusion mais un Joker ne s’occupe pas de ce genre de détails triviaux.

Surtout avec le bruit qu’avait fait Maka, elle était peut être en danger, peu probable pour un Dieu…ou alors c’était Zoveda qui était revenu. L’idée que l’Excuse s’approche de Maka lui répugnait encore plus depuis qu’il avait entrevu des bribes de son passé. Etrangement Miki avait décidé de ne rien dévoiler de ce qu’il avait découvert, la Joker noire était déjà assez mal en point comme ça et ce passé semblait être trop intime pour être dévoilé par des mots, comme un blasphème.

La porte s’ouvrit délicatement, un filet de lumière filtra par l’entrebâillement, bientôt occulté par la silhouette du Joker blanc qui se faufilait dans les appartements réservés à Maka. Elle était étalée par terre sur le marbre glacial de cette chambre aux dimensions d’une cathédrale, une tache sombre s’étalait à ses pieds. Le cœur de Miki manqua un battement. Il se retrouvait devant cette scène encore une fois, mais la gisante n’était pas n’importe qui, c’était Maka. La seul personne pour laquelle il eu accepté de revivre.

C’est à se moment qu’elle poussa un gloussement. Mickaël retrouva ses esprits, il avait paniqué, bien sure, les jokers sont immortels et ils ne saignent pas. C’était simplement la peur de la perdre encore qui lui était montée à la tête. Mickaël saisi doucement Mary-Kate par les épaules et la retourna vers lui. Elle était bien vivante mais avait l’air un peu perdue, que s’était il passé ?

« Maka ? Qu’est ce qu’il s’est passé ?... Maka ? »

Il y eu une vague réponse inarticulée à propos de pechtits chatouts. Incompréhensible. Et son haleine empestait l’alcool, si elle avait soufflé sur une simple carte cette dernière serait tombée dans un coma éthylique. De plus la flaque n’était pas du sang mais une autre substance encore moins ragoutante. Aucun doute possible, Maka s’était saoulée à mort...et avait échouée étant immortelle. Par contre la boisson semblait quand même faire de l’effet, elle n’avait vraiment pas l’air d’aller bien. Maka avait le teint exsangue, et souffrait apparemment d’un mal de tête. Il n’y avait rien à faire, le contrecoup de la boisson tout simplement. Il fallait que ça passe.

Le Jokers blanc souleva avec délicatesse sa chère amie qui continuait de glousser et de divaguer. Miki ne prêtait pas à ses propos incohérent et se demandait plutôt que faire d’elle ?
Surement pas la sortir d’ici, que penserait les cartes ? Le mieux était encore de la mettre au lit et d’attendre pour veiller à ce qu’elle n’essaye pas de s’envoler par la fenêtre. Mickaël posa la joker noir dans son lit et tira les couvertures sur elle. Elle semblait être un peu moins agitée et avait cessée ses gloussements. Mickaël retourna nettoyer le sol.

Un claquement de doigts suffit à tout faire disparaître, utiles les plein pouvoirs ^^. Mickaël s’assit contre les battants de la porte qu’il avait franchit un peu plus tôt et contempla Maka qui dormait paisiblement. Qu’est ce qui lui était passée par la tête de se mettre dans cet état ? En était elle donc à se point ? Vouloir oublier dans l’alcool le monde parfait qu’elle s’était crée. Bien évidemment tout cela était la faute des Atouts, c’étaient eux qui faisaient de sa vie un enfer. Et il n’ignorait rien d’Akam, le pantin qui échappait à sa créatrice. Comme ce monde échappait aux Jokers.

Et tout cela lui échappait à lui aussi, il essayait de recoller les morceaux, mais comment protéger Maka des cartes dissidentes, des atouts, des son double et d’elle-même ? Il n’y arriverait pas, il le savait et pourtant il essayait quand même. Il devait être stupide au fond. Mais quand il regardait Maka dans ses rares moments de paix il lui semblait que cela en valait quand même la peine.

Là elle avait l’air si paisible, il aurait voulu avoir le pouvoir de l’Excuse et tout arrêter, que cet air serein ne quitte plus jamais sont visage, pour pouvoir la contempler à jamais.
Le joker blanc se leva et s’approcha de Mary-Kate. Pourquoi n’avait il jamais osé lui avouer ?
Il s’assit sur le bord du lit, après tant d’années ? Elle était toujours aussi fragile. Mickaël se pencha vers elle, elle dormait toujours. Il finit par poser un baiser sur ses lèvres.
Maka avait les yeux ouverts, elle ne dormait manifestement pas et apparemment elle avait étrangement dessaoulée. Encore une fois elle avait était plus maligne que lui.

(Hrp : afin de ne pas traumatiser les Rpgistes présents ici la suite du texte ne sera pas diffusé out et message à Maka : tu me paieras ça...( idem pour Sxib qui a inventé cette romance ))

(PS: j'allai oublier, ainsi naquit Jacob...et aprés on s'étonne de l'état des jokers ??? )
avatar
Miki L.
Joker des Métissés

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joker Alcoolisé [PV Miki] [FINI]

Message par Maka T. le Mer 23 Avr 2008 - 4:18

Le lendemain matin…

À l’extérieur, piaillements d’oiseaux heureux, soleil brillant, et tout l’attirail de la parfaite petite maison Barbie 3000… À l’intérieur… La noirceur restait totale, seulement entrecoupée par des respirations, l’une lente et régulière, l’autre sifflante et distincte. Un lit se découpait contre le sol de marbre ébène. Deux silhouettes semblaient dormir dans ce même lit, enlacées. Mais deux yeux brillants contredisaient l’impression de calme. Deux yeux parfaitement bleus, au reflet très flegmatique, icône de leur propriétaire, icône de Maka.

Le Joker bougea dans l’ombre, détachant délicatement les mains de son alter ego de sur sa taille. Elle ne souhaitait pas le réveiller pour tout l’or du monde… Dès que ce fut sans danger, elle se dissout dans l’air, vers le balcon, au dehors. Elle s’approcha de la balustrade, s’y accrochant à deux mains. La tête lui cognait durement, surtout au niveau des tempes, mais c’était sensiblement supportable vu le reste… Maka éclata de rire, un rire dément, entrecoupé de cris hystériques… Deux mois… Elle avait gagné deux mois en une seule soirée… Elle en baverait face aux deux autres mais peu importe…

Elle fouilla elle-même son esprit, question d’être bien certaine que les règles avaient été respectées… Aucun doute possible, sa raison était parfaitement saine – outre le sentiment de culpabilité qui la rongeait doucement - . Elle le sentait par ailleurs dans son humeur, aucunement entaché par d’autres sources extérieures…
Que ce passait-il? Oh, mais voyons, ce n’était qu’un autre pas dans la guerre entre Maka et Akam. Une victoire pour Akam, malgré ce qu’on pourrait en penser… Les règles étaient bien simples : plus le Joker se détruisait, plus il marquait de points. Et les points servaient à acheter des jours de repos, des jours sans Akam dans les parages… Trahisons, crimes, délits, infractions, tout était bon pour faire des points. Et plus c’était horrible, plus c’était impulsif, voir animal, plus cela faisait de points…

On aurait pu croire que Maka n’aurait jamais accepté de jouer à un tel jeu, de subir tants d’humiliations, mais c’était ce qui lui permettait de tenir… Akam le savait, il en profitait pleinement, tout en autorisant une liberté nouvelle à Maka, liberté entachée d’avilissement… Le Joker, dans son monde vide de sens, voyait ces deux mois comme une paie énorme quant à l’acte qu’il avait du accomplir. Se saouler trop profondément pour un être normal, vomir dans l’antre des Jokers, profiter de son meilleur ami, trahir ses sentiments pour un seul but complètement personnel (et y prendre plaisir), tout cela ne revenait à rien à ses yeux devant 62 petits jours de paix…

Parfois, son propre comportement lui donnait l’envie de disparaître, à tout jamais… Qu’aurait-elle donné pour sortir de sa tête, ne serait-ce que quelques secondes? Sur terre, elle aurait probablement fini dans le bureau d’un médecin qui lui aurait prescrit une bonne thérapie et quelques antidépresseurs, mais sur Decenta Emdor, elle était livrée à elle-même, peu importe ce que les autres voulaient bien lui apporter.

L’euphorie disparue comme elle était apparue. Les souvenirs étaient plus forts, même s’ils étaient moins irascibles qu’Akam. Mais elle avait quand même fait quelque chose d’impardonnable… Pourtant, ce n’était pas aussi dénué de sentiments qu’Akam semblait le croire. Mary-Kate aimait beaucoup Mikaël, vraiment beaucoup, mais ça n’avait jamais pu aller plus loin que de la simple amitié, de la part de Maka en tout cas. Principalement parce qu’elle ne pouvait aimer quelqu’un qui l’aimait. De toute façon, elle n’acceptait pas que quelqu’un puisse l’aimer. C’était inconcevable. Et si cela arrivait, c’était tout simplement parce que l’intrus ne la connaissait pas assez…

Elle lâcha le balcon et retourna vers l’entrée de sa chambre. Après une brève hésitation, elle poussa la porte et entra. Miki dormait – ou semblait toujours dormir – encore. Elel était très incertaine du comportement à adopter : devait-elle se sauver en lui laissant un mot d’excuse? Pas de mot? Revenir se coucher près de lui et prétendre un soudain amour passionnel? Plaider l’alcool? Dire la vérité ne lui passa pas par la tête, ce qui aurait été, de toute manière, une très mauvais idée… Non?

[Je mets un TM sur la technique du lendemain matin
, je l'ai fait brevetée, ch'est à moi!!! XD ]

_________________
"J't'emmerde" - Mary-Kate Tytree
avatar
Maka T.
Joker des Noirs
Joker des Noirs

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://deckofcards.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joker Alcoolisé [PV Miki] [FINI]

Message par Miki L. le Mer 16 Juil 2008 - 18:45

(Voilà un post vite fait avant que Maka ne me tu ^^=)

Le froid, le silence, le noir. Tout ce qui fait qu’un lieu est vide. Qu’il est perdu. Qu’il n’est plus de ce monde et bascule dans l’oubli. La pierre glacée de ce tombeau noir paraissait tourner, paraissait figée. Quelque chose venait de succomber. Quoi ?

Le Joker ouvrit enfin les yeux. Rien n’avait changé, il trouvait juste une pièce plus sombre que celle qu’il voyait il y à quelque seconde. Et à coté ? Personne, évidemment. Y’avait’il vraiment besoin de regarder pour savoir que Maka avait disparue où suffisait’ il d’écouter ce silence oppressant qui est de ceux qui vous donne l’impression de vous abîmer. Non décidément il n’y avait pas besoin de regarder.

Le Joker referma les paupières, il avait du mal à comprendre ce qui s’était passé la veille. Maka n’aurait pas due réagir comme ça, elle avait toujours fait preuve d’une distance telle…
Elle aurait due le rejeter avec indifférence, le repousser avec froideur. Et lui ? Il aurait du baigner dans le bonheur mais il était assez intelligent pour savoir que quelque chose était allé de travers, mais pas assez pour avoir pu l’éviter à temps.

A la place il se sentait comme déchiré. C’était comme si il l’avait trahie, comme si elle l’avait trahi, chacun le sachant, sciemment, cachés derrière ces masques de solitudes. D’où lui venait ce malaise, le bonheur était donc bien devenu un sentiment chimérique devant ce vœu de malheur tacite prononcé depuis leurs morts. Le deuil n’aurait donc jamais de fin.

La lumière éclata soudainement de toute part dans la chambre. Maka venait de rentrer. Elle s’était arrêtée à quelques mètres du lit et ne savait apparemment que faire. Il aurait peut-être du la laisser partir, la laisser faire le premier geste et arrêter d’essayer de comprendre, de ce questionner, de ce torturer. Mais cette ignorance le consumerait bien plus vite, plus vite que l’indifférence.

« Pourquoi ne pas m’avoir écarté ? »

La question aurait paraître étrange mais il savait que Maka en comprenait le sens.
avatar
Miki L.
Joker des Métissés

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joker Alcoolisé [PV Miki] [FINI]

Message par Maka T. le Mer 16 Juil 2008 - 22:22

La lumière éclairant la chambre démesurée décrut si rapidement que ce fut comme si la nuit était brusquement tombée à l’extérieur. Il n’en était rien, bien sur. Comme Zoveda l’avait si savamment remarqué lors de leur dernière rencontre, les Jokers avaient une certaine tendance à régler la température selon leur humeur. Il ne fallait pas être beaucoup plus brillant qu’un Deux pour comprendre l’état d’esprit de Mary-Kate lorsqu’elle avait choisi l’automne, avec sa pluie et ses vents continuels, et l’hiver, saison froide et tellement inerte… Ceci étant, d’énormes cumulo-nimbus avait fait du ciel leur nouveau territoire, tombant à pic sur la sensation atroce d’abjection de son être qui la rongeait. Non, Mikaël ne dormait pas. Il ne dormait pas puisqu’il parlait. Et c’est parce qu’il parlait que la voûte s’était couverte…

Pourquoi? Oui, pourquoi ne pas l’avoir repoussé? Une goutte de pluie se dégagea de la masse noire du firmament pour s’écraser, loin derrière elle – ou peut-être était-ce une larme qui s’écoulait de sa paupière? Sa bouche était sèche, sa respiration d’autant plus sifflante. Bon Dieu de bon sang! Mais qu’est-ce qu’elle avait fait! Un véritable déluge éclata au dehors, une inondation de fin du monde. Autant pour son visage…

Il n’était pas fâché, non. Déçu, probablement. Un peu content, aussi, naturellement. Comme un diabétique qui se gaverait de sucreries. Il avait goûté à la pomme empoisonnée, qui, aussi délicieuse soit-elle, laissait un goût terriblement amer en bouche, avant de vous plonger dans l’horrible souffrance de la mort. Ses yeux blancs étaient ternes. Elle le faisait souffrir, oui, aucun doute là-dessus. Elle se faisait souffrir aussi, avec ou sans Akam à bord. Il était d’autant plus ridicule de croire qu’on puisse se débarrasser d’un état de dépression largement avancé en couchant avec son meilleur ami…

Pourquoi…Ne pas… L’avoir… Repoussé… Le Joker se mordit la langue, en pleurant de plus belle. Elle tourna le dos à Miki et s’écrasa sur le sol, éclatant en grands sanglots hystériques. Cette fois, ce n’était plus de la comédie, elle craquait indubitablement. Son double n’était plus là pour lui offrir son bouclier éternel, où elle se cachait habituellement lorsqu’on entrait en contact avec elle, lorsqu’on lui posait des questions sérieuses… Elle était tellement épuisée, au bout du rouleau. Chaque nouvelle épreuve lui était comme une montagne insurmontable, chaque obstacle comme un mur infranchissable. Les paroles franchirent ses lèvres avant qu’elle ne puisse réfléchir :

« C’est… C’est… Ak… Akam… Si… Si… Quand je… F… Fait… Des… Conneries… Il… Il… S… S’en…V-Va… »

Elle parlait, enfin, après tant d’années sous un intense mutisme. La vérité était qu’elle voulait que Mikaël la protège, elle avait besoin de lui. Et en sacrifiant Akam, peut-être aurait-elle pu tomber amoureuse. Mais non… Son cœur ne fonctionnait probablement pas correctement. De même que son cerveau…

Et alors que le tonnerre découpait leurs ombres sur le sol ébène, on entendit un rire sinistre, et la voix d’un singe trop bien connu par ici se fit entendre :

" Tu te pendras avant d'avoir vu la fin de tes malheurs, Maka… "

Ou peut-être n’était ce encore que son imagination surmené qui se jouait encore d’elle… Deux yeux bleus, implorant, se levèrent en direction du Joker Blanc:

« Mikaël... Aide-moi... »

[Pardon, il fait cette température dehors (grosse pluie + orage) et ça m'a durement inspiré...]
avatar
Maka T.
Joker des Noirs
Joker des Noirs

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://deckofcards.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joker Alcoolisé [PV Miki] [FINI]

Message par Miki L. le Lun 21 Juil 2008 - 20:40

[ Ben moi il fait trés beau alors ça motive que trés moyennement....]


Comme le joker l'avait pressenti la tempête avait finalement éclatée. C'était le reflet des sentiments de Maka, rien de bien enthousiasmant, elle refusait de lui livrer le moindre de ses sentiments mais les laissaient éclater à la vu de tous. Dehors toute la violence qui se déchaînait, le ciel même avait noirci, derrière ces nuages de jais, la foudre déchirait l’éther d’où se déversaient toutes les ondes du monde, ne faisait même pas reflet à ce qui se passait à l’intérieur. Maka avait versée une larme. Dans tout ce déchaînement à l'extérieur la chambre formait un contraste saisissant de silence, une sorte d'écrin, une scène à l’abri des spectateurs où les tragédiens laissent tomber leurs masques.

Il n’avait pas vu cela depuis tant d’année. Il ne se souvenait même plus l'avoir vu verser une larme. Il senti sa gorge se nouer, dire un mot, faire un geste, n’importe quoi, il aurait voulut faire n’importe quoi mais restait là, immobile. On aurait pu dire qu’il était désemparé, mais il se trouvait sans aucun doute dans un état un peu au-delà, plus proche de l’abnégation, cela ne pouvait arriver, c’était tout simplement… impossible, à force de la côtoyer si impassible il ne pouvait plus suivre ce qui ce passait, il ne l'avait d'ailleurs jamais pu.

D'autres larmes suivirent et Maka s'écroula au sol. Mickaël sortit de son apathie mentale. Il l'avait blessée, c'était de sa faute, une fois de plus, tout, depuis l'accident c'était déroulé en une inénarrable asthénie. Il senti monter en lui un inextinguible sentiment de culpabilité, brûlant dans ses veines, éradiquant ses pensées, d’autres fleurissaient parmi les braises ; il avait voulu la protéger, mais il n’avait pas réussi pour une raison toute simple, il ne l’avait pas protégé de lui. Il avait était si obtus, elle ne l’aurait jamais tenu à l’écart aussi longtemps sans raison. Il la faisait souffrir autant qu’elle le blessait.

« C’est… C’est… Ak… Akam… Si… Si… Quand je… F… Fait… Des… Conneries… Il… Il… S… S’en…V-Va… »

Mickaël resta muet. Il tenait enfin la vérité, celle qu’il avait tant recherchée, celle qui l’avait tant fui, elle se révélait au final n’être qu’un pan de sa vie qui s’écroulait, un de plus. Elle avait soufflée sa culpabilité et attisé cette rage cachée depuis toujours, cette violence qui lui avait permis de tenir face à Sxib, celle qui vous consume et embrase tout ce qui vous entour. Depuis le début, elle lui avait menti, elle le faisait souffrir si lentement depuis si longtemps pour faire disparaître cet être chimérique qui la hantait, elle le détruisait pour se débarrasser d’elle.

« Mikaël... Aide-moi... »

Mickaël ne répondit pas. Il se leva simplement et se dirigea vers la sortie. S’il avait pu il aurait détruit Mary-Kate sur le champ, mais il ne le pouvait. Parce qu’elle était immortelle ? Non, parce qu’il l’aimait encore. Et pour cela il ne l’en haïssait qu’encore plus. Il aurait voulu détruire ce qu’il aimait le plus au monde pour que cesse ces peines, la haine ne dressait qu’un mur dérisoire entre eux, une dernière tentative de son esprit pour s’accrocher à quelque chose.

Le joker ouvrit la porte. Quand les jokers sont de mauvaise humeur c’est toujours une carte qui en paye le prix, quand un joker se trouvait dans l’état de Mickaël c’était généralement une guerre généralisé qui en découlait.

« J’ai essayé de t’aider… »

Les Piques, ce serait Pesda qui en paierait le prix.
avatar
Miki L.
Joker des Métissés

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joker Alcoolisé [PV Miki] [FINI]

Message par Maka T. le Mar 22 Juil 2008 - 4:19

Un déclic effroyablement sinistre résonna longuement dans la pièce avant que les neurones de Mary-Kate ne fassent le lien… Entre le son et la porte fermée, à vrai dire. Et puis, aussi, entre la porte fermée et l’absence surnaturelle de Mikaël. De ses bras chauds et réconfortants noués autours des épaules de la Déesse en larmes. Des ses paroles pleines de bon sens. De son amour aveugle et aveuglant…

Une éternité s’écoula avant que le Joker Noir réalise qu’on l’avait laissé seul. Que c’en était fini, désormais, que tout était fini, et pour de bon. Une ultime goutte d’eau se détacha des cils de la Déesse pour s’écraser, comme au ralenti, sur le sol, créant un véritable raz-de-marée, à échelle miniature. Un brouillard d’hébétement envahissait rapidement le centre de contrôle mental du Joker. Non, c’était un serviteur, une simple Carte qui venait de fermer la porte ainsi. Non, Mikaël était toujours là, sur le lit, avec son air constamment bouleversé lorsqu’elle lui parlait. J’ai essayé de t’aider. Oui! Voilà qu’il lui souriait tendrement, comme à une gamine particulièrement perturbée. Pas même claquée la porte, juste fermée froidement. Il agitait la main dans sa direction, l’invitant à venir le rejoindre sur le lit, où elle pourrait se complaire, nichée au creux d’une étreinte « purement amicale ». Pourquoi ne pas m’avoir repoussé? Elle retrouvait maintenant le sourire, le faisant sourire de plus belle…

« T’as fini? »

La voix se répercuta contre les oreilles d’une Maka aveugle. Le macaque de tous ses cauchemars lui faisait signe, à deux centimètres de son nez, sans obtenir aucun signe de vie, excepté l’effet d’écho des pensées du Joker qui se réverbérait dans l’esprit du singe. Une phrase était principalement présente. J’ai essayé de t’aider. Akam doutait fortement que sa Déesse chérie l’ai entendu, mais son cerveau semblait l’avoir durement enregistré… Et puis, parfois, quelques autres raisonnements franchissaient les tréfonds obscurs de leur raison. Pourquoi ne pas m’avoir repoussé? L’animal afficha un sourire goguenard en entendant la question en sourdine. Ses crocs tiraient son faciès en un rictus horrifiant, de plus en plus que les paroles de Mikaël faisaient leur chemin dans leur esprit commun. Maka allait comprendre d’un instant à l’autre, ou alors ce serait son singe de compagnie qui allait lui faire un bref exposé… Le visage du Joker prit soudain une teinte tellement blême qu’on aurait dit qu’elle avait vu la mort – façon de parler, bien sur. Ses yeux s’agrandirent de quelques centimètres, contribuant à son nouveau style d’outre-tombe. J’ai essayé de t’aider. J’ai essayé de t’aider! Mais putain Maka, qu’est-ce que t’as fait pour moi durant tout ce temps!? Akam fit claquer sa langue, satisfait.

« Voilà, t’as compris. »

Ce fut d’abord un doigt, puis la main, et finalement tout le corps du Joker qui fut pris de tremblements incontrôlables, pour peu qu’on ai seulement voulu les contrôler. Non seulement les paroles de son – ex? – meilleur ami avaient fait leur chemin, mais en plus l’horreur de ses gestes lui avait éclaté à la figure, tel une grotesque bulle de savon emplie de redoutable poison. Le singe fixa ses yeux dans les prunelles dansantes de son alter ego, enroulant et désenroulant sa queue autour de lui. Il trouvait le choc nerveux de Maka intéressant. Non, plus qu’intéressant, passionnant! Littéralement fascinant. Il trouvait exaltant la sensation de savoir que, peu importe ce qu’il pourrait lui faire dans le futur, il n’arriverai jamais à lui faire subir moitié moins de douleur. On ne pouvait tout arracher à un être qu’une seule fois. Et le plus beau, c’est qu’elle avait réussi tout cela complètement seule… J’ai essayé de t’aider.

« Mais apparemment il n’a pas réussi, n’est ce pas chérie? »

Il n’attendait pas vraiment de réponse, du moins pas pour l’instant. Maka ne devait même pas avoir conscience que sa Némésis; non contente de réapparaître, avait aussi trahit le pacte; se tenait juste devant elle. Ce fantôme, probablement visible par elle seule, si de vision il aurait pu y avoir question, patientait lentement que le calme retombe. Il ne cherchait rien de particulier en restant assis là, devant un Joker en proie à un déséquilibre psychique plus que très profond. C’était seulement son passe-temps favori.

« Tu sais Maka, toi et moi on a à peu près la même relation que toi et Miki-chou. Tu es ma proie, il est ta proie. J’abuse de toi comme tu a abusé de lui. Oui, pareil. À une différence près, tu en conviendras : tu n’es pas complètement dingue de moi. Tu vois Maka, toi et moi on est des parasites. On ne mérite pas de vivre, et, ça tombe bien! on est tous les deux morts… »

Le Joker comprima ses deux mains contre ses oreilles et commença à se balancer d’avant en arrière, ses tremblements ayant subitement cessés. J’ai essayé de t’aider, j’ai essayé de t’aider, j’ai essayé de t’aider… Elle avait entendu Akam. Elle l’avait entendu comme elle avait entendu Mikaël lui dire qu’il avait essayé de l’aider, de cette voix si glaciale, si inhumaine. Un hoquet se fraya un chemin entre ses lèvres gercées, vite suivi par un flot ininterrompu de… Le macaque grimaça en la voyant baver comme une bambine : la situation devenait foutrement ridicule! Il se leva doucement sur ses pieds et avança la main vers la joue de Mary-Kate, fébrilement. La claque laissa une marque pourpre sur le zombi à en devenir. Malgré tout, elle eut l’effet escompté : les pupilles bleues et laiteuses redevinrent, peu à peu, plus claires. Maka gémit en voyant apparaître le singe de sa cécité passagère. Peu importe ce qu’elle pourrait dire par la suite, c’était une plainte de soulagement qui avait franchi ses lèvres à ce moment : Akam rentrait à la maison, et tout s’arrangerait. Comme avec Guillaume. Sauf qu’aujourd’hui, c’était elle qui avait trahi…

Le macaque laissa son corps se dissiper tranquillement dans l’air pour rejoindre le cadavre de la Déesse, qui réclamait sa drogue. L’esprit de Maka fut écarté comme une tornade écarte un grain de sable. Akam, maintenant en possession de tous ses moyens, et sans l’allure grotesque du singe en plus, releva son nouveau corps d’un mouvement ample. Il défroissa distraitement ses vêtements d’une main, tout en se demandant ce qui allait arriver maintenant. Il avait recueilli l’oisillon tombé du nid, Maka en l’occurrence, et elle lui en serait redevable à l’avenir. Comment avait-elle pu croire se débarrasser de lui aussi aisément? Elle le haïssait donc à ce point… Au point de mettre toute sa vie au hachoir fin.

Le visage du Joker s’étira en un fin sourire dépourvu de toute joie : aujourd’hui il allait prendre une journée de repos!

[Voilà, fini à moins que tu souhaites répondre^^]
avatar
Maka T.
Joker des Noirs
Joker des Noirs

Féminin
Nombre de messages : 349
Age : 26
Localisation : Ailleurs
Date d'inscription : 10/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://deckofcards.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Joker Alcoolisé [PV Miki] [FINI]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum