Retour

Aller en bas

Retour Empty Retour

Message par Serra Ombrenuit le Mar 29 Déc 2009 - 3:03

[Post d'ambiance. Juste pour la continuité...]


Une pluie fine détrempait le pont du navire, imprégnant tout, voiles et cordages, marins, passagers. Les gouttes se brisaient sur la surface de la mer en une imitation de brume. On eut sans peine accepté de croire à la présence d'un rideau au tissu léger parsemé de traits évanescents, et derrière, le ciel bleu peut-être ? Mais quelle main saurait écarter ce voile pour laisser paraître le jour ?

Au fond de la cale, l'humeur répondait à celle du ciel. Moroses, abattues, les troupes Métissées rentraient chez elles, fuyant la contre-attaque Pique. Les blessés étaient nombreux. Eux au moins avaient, pour la plupart, la chance de dormir. Ceux qui étaient indemnes n'avaient d'autre choix que de rester là, à écouter la pluie tambouriner sur le pont, et à ressasser leur défaite. Chacun se taisait, mais tous savaient ce que les autres pensaient. Au milieu de la lassitude, la rage grondait.

Un homme se leva, et traversa la pénombre pour grimper sur le pont. À peine sorti il sentit la bruine s'attaquer à lui, cherchant une faille pour venir le glacer jusqu'aux os. Il rentra la tête dans ses épaules, cherchant manifestement à n'offrir que le moins de prise possible à l'agresseur aqueux. Il regarda tout autour de lui. Les marins vaquaient à leurs occupations sans lui prêter la moindre attention, l'air encore plus las que leurs passagers. Le ciel était d'un gris sombre, presque noir, et la mer plus sombre encore. L'autre extrémité du navire n'était déjà plus visible qu'en ombre chinoise sur un fond pourtant obscur. On était en milieu d'après-midi.

Près de la proue, une silhouette regardait obstinément les flots, accoudée au bastingage, ignorant les assauts patients de la pluie. L'homme s'en approcha, sans provoquer de réaction. Avec un soupir, il se mit à son tour à contempler la mer.


"Ma Dame, vous n'êtes pas raisonnable. Vous devriez rentrer.
- Pour me retrouver enfermée avec ces faibles qui ne pensent qu'à leur défaite ? Me crois-tu capable de cela, Gareth ?
- Je sais à quel point cela vous coûte de l'admettre, mais nous ne pouvons rien y changer. Nous avons perdu, nous devons le reconnaître, et ce n'est pas en restant trempée au risque d'attraper la mort que vous pourrez défaire cela."

Serra daigna enfin regarder son second. Son regard était glacial, méprisant.

"Serais-tu comme eux, Gareth ? À ressasser la défaite, quand il nous faut penser à la prochaine bataille ?"
Serra Ombrenuit
Serra Ombrenuit
Dix de Trèfle/Cœur
Dix de Trèfle/Cœur

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum